Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une délégation de l'association "Générations Harkis", s'est rendue à la cérémonie du 19 octobre à Rivesaltes (66).

Une délégation de cinq personnes, de l'association "Générations Harkis", s'est rendue à la cérémonie du 19 octobre à Rivesaltes. 

 Notre porte-drapeau , a remis à madame la secrétaire d'Etat le document également joint à cet envoi. 

Pour rappel, ce document qui traite des emplois réservés pour les enfants de Harkis a été contesté au Conseil d'Etat et a été jugé le 16 septembre dernier pour un délibéré le 04 octobre courant.

C'est absolument incompréhensible que le gouvernement ait remis en place cette mesure totalement inefficace avant même le délibéré du jugement. 

Par conséquent, à mon sens il n'y a que deux explications possibles:

1) Le gouvernement était au courant du délibéré de cette affaire avant sa publication.

2) Il (le gouvernement) ne tient nullement compte de nos actions en justice et continue à agir à sa guise en faisant fi de nos revendications qui sont pourtant légitimes et très réalistes. Cela s'appelle du mépris mais nous sommes accoutumés à leurs comportements méprisants à l'égard des Harkis!!!

- Cliquez sur le document -

Puis, cliquez droit pour: Enregistrer l'image sous...

Une délégation de l'association "Générations Harkis", s'est rendue à la cérémonie du 19 octobre à Rivesaltes (66).

*******

- Pour vos commentaires, utiliser des adresses Emails valides. -

*******

- Pour s'abonner Gratuitement à la newsletter de harkisdordogne.com 

C'est ici

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Guy Regazzacci 04/11/2019 14:17

Bonjour à tous, bonjour Mohamed,

Ce courrier remis à la secrétaire d'état a le mérite d'être clair et aussi de remettre les faits en place.

De mesurettes en mesurettes, l'état refuse de prendre ses responsabilités et de faire voter par la représentation nationale cette loi de reconnaissance qui satisferait la communauté Harkis.

Hélas, nos représentants ont un double discours ou langage, celui qui est employé lors des cérémonies diverses et variées où il se met en valeur et celui des mesures réellement prises (comme c'est le cas ci-dessus) qui ne sont que de la poudre aux yeux repoussant aux oubliettes les réelles attentes des Harkis et de leurs descendants.

Mais, comme le dit "mémoire des camps" l'histoire est là, elle est incontestable.
En effet, le traitement infligé aux Pieds Noirs, aux Musulmans fidèles et aux Harkis plus particulièrement de part leur enfermement dans ces camps et hameaux de forestage est indigne de notre pays qui se glorifie d'être celui des droits de l'homme et du citoyen, oui, c'est vrai mais, pas pour tous, il ne fait pas bon d'être Harki ou descendant de Harki dans ce pays.

L'état reconnaît tel génocide, se repend sur tel comportement donne des leçons de conduite à tel ou tel pays. Mais, pour certains membres de son propre peuple, rien, rien et rien.
Les Harkis sont laissés sur le bord du chemin de gouvernants en gouvernants...

Les télégrammes des ministres zélés Messmer et Joxe sont bien réels.

Le désarmement des Harkis est bien réel.

L'abandon et la mort de dizaines de milliers d'européens, de centaines de militaires et de plus 150.000 Harkis et leurs familles, pour la plupart dans des conditions innommables sont bien là.

La relégation dans les camps des Harkis et de leurs familles est bien réelle.

La fermeture de ceux-ci -pour certains- plus de quarante ans après est bien réelle.

La découverte de toutes ces sépultures abandonnées pour la plupart est bien réelle.

Pour finir et comme le dit "mémoire des camps"; les conséquences directes de tout cela sont :" l'échec scolaire, la précarité, l'éloignement social, l'alcoolisme, la violence des maux et mots..."

Que faire? Je ne suis pas en mesure d'apporter une réponse à cela.

Je sais que certains s'emploient à tenter de remédier à cet état de fait et c'est très bien, qui peut les blâmer; peut être ceux qui ne font rien et qui trouvent à critiquer à tout bout de champ.

Je souhaite beaucoup de courage aux hommes et femmes qui, encore de nos jours, continuent à mener le combat , bravo à eux.

Harkamicalement.

mémoire des camps 04/11/2019 13:26

Bonjour,
Merci pour cette information
Mais les gouvernements depuis 50 ans sont au courant de la situation des familles de Harkis.
Commissions de groupe de réflexion, mission de concertation, groupe de travail du "préfet Ceaux".
Ils savent la situation économique et sociale de beaucoup de familles de harkis.
La naissance des problèmes des familles de harkis cette la politique de relégation dans les camps "hameaux de forestage" échec scolaire, .précarité, éloignement, sociale, alcoolisme, violence des maux et mots.
Ainsi que la naissance de division " le but "de certaines associations, pendant que les associations se divisent, le gouvernement est tranquille.
Mais la première force des associations de harkis c'est "notre histoire" les télégrammes de Joxe et Mesmer du 12 mai 1962 "ordre d'abandon et des massacres" c'est aussi la politique de relégation dans les 5 camps de transit.
Avec des sépultures abandonnées, sans terres et sans décor… des tombes, sans nom et sans histoire, la Rye 6 tombes, Larzac, Bourg-Lastic 11 tombes.
Rivesaltes 146 tombes, Saint-Maurice-l’Ardoise 70 tombes.
IL FAUT FAIRE DE LA COMMUNICATION, et de l'INFORMATION
C'est une ouverture sur les autres, entre les harkis, notre histoire sera encore "relégation" dans un coin de cette France.
Comme cette politique de relégation dans les 70 hameaux de forestage qui sont nos lieux de mémoire.
Encore une fois, merci pour cette information.