Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Réaction, a propos du livre de pierre daum

Réaction, a propos du livre de pierre daum
Réaction, a propos du livre de pierre daum

Bonjour,

Voir les deux documents joints ci-dessus et l'appréciation du livre sur les Harkis restés en Algérie ci-dessous. Lisez bien sur le premier document : Ce chiffre de 150 000 harkis a été écrit par un général Français et comme ces tueries et massacres devaient rester secrets comme pour les abandons (voir les lettres du 12 mai 1962), je ne vois pas quel intérêt aurait eu cet homme à truquer les chiffres.

D'ailleurs avant fin 1962 Messmer avait annoncé ce chiffre. A suivre après le document ci-dessous, ma correspondance sur Facebook au sujet du livre en question. Cela se passe sur le "GROUPE" "Enfants, petits enfants de harkis et Pieds Noirs"

Sur ce sujet, ô combien douloureux pour nos compatriotes Harkis, l’inénarrable Pierre DAUM, a une version qui se propose de faire boum ou pschitt, c’est selon… La lecture de sa recension, liée à son « dernier tabou levé » à paraître le 2 avril 2015, est édifiante : « On pense en général que les harkis, ces Algériens intégrés à l’armée française pendant la guerre d’indépendance, ont soit réussi à s’enfuir en France, soit été “massacrés” en 1962. En réalité, la plupart d’entre eux n’ont pas été tués, et vivent en Algérie depuis un demi-siècle. » Pourtant le Président BOUTEFLIKA, manifestement pas au courant, avait déclaré que les massacres des harkis avaient été une grave erreur. Le chevalier DAUM, après nous avoir révélé que tous les pieds-noirs n’étaient pas partis en juin 1962 ; comme ripolin il nous propose une deuxième couche mais son verni, à lui, semble bien douteux voir naïf...

Mes Amis, P.Daum a dit, "on s'imaginait " que les Harkis avaient été tous massacrés. Les scènes d'horreur qui ont eu lieu jusque dans le moindre petit village où les autorités FLN obligeaient les populations à regarder et participer aux massacres, on se l'imaginait ?. Un ancien FLN, à la télé algérienne il y a peu : Quand on trouvait un Harki dans une mechta, on tuait tout le monde et on brulait tout pour ne pas laisser de traces, on se l'imaginait aussi ? Ceux qui ont pu échapper aux génocide ont eu beaucoup de chance et on été sauvés par des Algériens qui risquaient eux même leurs vies.

Cela a été aussi le cas pour de très nombreux Pieds Noirs. Je vois mal dans l'Algérie d'aujourd'hui, qui est, comme tout le monde le sait, un modèle de démocratie, un ancien harki dire du mal du pays où il vit, même s'il a subi les pires tortures, morales ou physiques.

Je disais, vu le livre de ce P. Daum, de quoi vous plaignez vous les Harkis, On ne vous a pas tant massacrés, torturés, ébouillantés, dépecés, violés, fait déminer... La plupart d'entre vous sont même restés sur leur terre natale sans "TROP" de problèmes. Une fois de plus, comme vos frères Pieds Noirs, vous vous victimisez. Au vu de ce livre, on pourrait même fêter le 19 mars avec nos amis de la FNACA puisqu'il ne s'est presque rien passé après cette date "inique" dans l'histoire de France.

D'ailleurs cet écrivain a déjà publié un livre en disant que c'était pareil pour les P.N et que 200.000 étaient restés parés l'indépendance. Mais, ce qu'il oublie de dire c'est que petit à petit, ceux-ci ont quitté leur sol natal car le régime menait une politique pour les forcer à le quitter.   

Ah oui, j'allais oublier, El Watan est vraiment une référence en matière d'impartialité.

Source : RG

*******

L’Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins, et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Réaction, a propos du livre de pierre daum

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Houcine 13/07/2015 14:58

Ce livre a comme propos de nier les massacres de harkis et de leur famille de 1962. Comment l’auteur pense-t-il établir cette thèse ? On pourrait s’attendre à l’exploration d’archives inédites, mais il n’est question que de la sollicitation de lectures. Un travail de seconde voire, le plus souvent, de troisième main. C'est un livre provoquant qui est une insulte faite à la mémoire des morts et à la sensibilité des vivants. Lamentable !

arsene 30/03/2015 19:11

pourquoi n'y aurait il pas un grand nombre de supplétifs qui seraient resté en Algérie, rien que dans ma ville natale j'en connais une dizaine qui vivent comme tous les Algériens, certains sont gradés dans l'armée Algérienne, d'autre sont cadre dans les administrations. Les anciens supplétifs ne s'appellent pas harkis en Algérie ils se sont fondus dans la masse de la population et ont évolués comme tout à chacun. Les seuls qui ont subit des violences sont les harkis qui violaient et assassinaient ou vendaient leurs frères pour être liquidés ( corvée de bois) par des harkis avec du sang sur les mains. Quand au PN ils seront nombreux à rester sur leur sol natal jusqu' aux années de plomb entre 1990 et 2000 ont fait fuir une grande partie d'entre eux, beaucoup d'entre eux reviennent s'installer et investir en Algérie ainsi que des immigrés à raison de 2000 par ans et ce n'est qu'un début. bientôt il ne sera plus utile de créer des associations de harkis ou de PN pour stigmatiser et jeter des peau de bananes sur le sentier de leur réussite en France, Sans compter les Lobis anti Algériens qui ont fait beaucoup de tord et de malheurs dans cette population au non d'une certaine vengeance, pour continuer la guerre d'Algérie en souterrain.

houcine 13/07/2015 15:28

Cet auteur ment lorsqu'il soutient que l'on dise, en France, qu'il n'y aurait plus de harkis en Algérie parce qu'ils auraient été tous tués. C'est exactement le contraire qui est écrit et dit depuis 50 ans. Vous n'avez qu'à lire les livres de Fatima Besnaci-Lancou. Dans "Les Harkis dans la colonisation et ses suites" qu'elle co-signe, elle écrit clairement que la grande partie des anciens harkis est restée en Algérie. Quant à sa thèse selon laquelle, seuls les "criminels" ont été tués en 1962 est proprement scandaleuse. Là, encore lisez le livre autobiographique de Fatima BL où il est question du massacre de son oncle, sa tante et de leur bébé. Daum va devoir nous expliquer comment ce bébé a violé et torturé ? Cet homme reprend à son compte, les thèses du FLN. Tous les descendants de harkis lui conseillent d'aller vendre son livre aux dirigeants algériens qui, probablement, attendent ce genre de livre depuis leur indépendance.

garah 30/03/2015 12:46

ce livre aura au moins le mérite de parler des harkis. Je vous invite à vous rendre sur le site publicitaire du livre ou Daum indique les endroits ou ce monsieur j,invite les enfants d'anciens harkis a allé lui porté la contradiction. A grenoble par exemple c'est une association d'immigré qui vont l'accueillir. Nous devons etre vigilant après avoir attaqué les pieds noirs celui ci tente comme l'a toujours fait l',extreme gauche sous couvert de vérité de travestir l'histoire. Ce monsieur est journaleux et non historien Comme il l,a fait pour les pieds noirs parce que certains sont restés en Algérie il n,avait rien à craindre ils auraient du rester . En affirmant cela il insinue que le FLN n'est pas responsable du départ des pieds noirs Le livre de Daum n'est pas un scoop on le savait car nos associations ont toujours défendus les harkis qui n,ont pas eu la chance de venir car la France les a expulsé sans ménagement si la France avait ouvert les frontières nos frères seraient là admettre que les harkis auraient pu rester en Algérie c'est une insulte aux 150 000 harkis familles enfants morts Il essaie de minimiser les chiffres des morts comme l'a dit pervillé un vrai historien d'ailleurs "le nombre de victimesest inconnu mais l'horreur de leur sort lui n'est pas proportionnelle Quant on voit comment le peu qui ont survécu ont été ostracisé l'indécense de ce monsieur est incommensurable. Profitons de cela pour demander que la France fasse son travail et accueille ses enfants ! Ce monsieur n'apporte pas grand chose à la vérité historique les meurtres massacres ont bien eu lieu le FLN a utilisé la terreur depuis 1954 car la population était inerte cela monsieur Daum ne peut le contredire. Je ne comprends madame benasci sur son conseil ce monsieur a fait ce livre. IL attaque les harkis comme si notre communauté avait adopté une stratégie délibérée d'exclusion de nos frères restés en Algérie nos associations pas une fois n'ont failli pour essayer de les aider pour preuve la la loi sur la retrseraite du combattant qui touchent les anciens harkis d'Algérie ils touchent 699 euros par mois. Ce n'est pas suffisant nous aurions préféré les voir en France Monsieur Daum essaie de défendre en fait les gouvernants algériens au détriments des anciens harkis de France. ce monsieur vit dans l'angélisme de la révolution.

Marc Blondet 30/03/2015 11:32

Ce livre semble participer du souci pour les politiques de revisiter l'Histoire, sans doute pour masquer les traces des comportements honteux de leurs prédécesseurs... Aujourd'hui on commence à entendre ou lire des commentaires qui tendent à assimiler l'arrivée en métropole des Harkis et des PN à l'immigration que nous connaissons aujourd'hui... Il est du devoir de chacun de corriger les outrances de la propagande et de maintenir le souvenir auprès des nouvelles générations.