Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interview des Archives Départementales de la Dordogne - et Harkis Dordogne de Md Bourgois assistante sociale à Bias (3-4-5-6-7-8).

Retour en Arrière

3 ème partie de l'interview de Md Denise Bourgois

Il y a quarante ans au Camp de Bias

" Dans notre lutte, il faut l'union, la dignité et le respect mais un jour un grand homme nous entendra ! qui ? quand ? peut être ne le sauai-je jamais ! "

Extrait d'un discours de Mohamed Laradji à Bias, le 7 Mai 1975

*******

Les 

Interview des Archives Départementales de la Dordogne - et Harkis Dordogne de Md Bourgois assistante sociale à Bias.

 

et l'

Présente pendant trois Jeudis " La vie dans le camp de Bias "

une interview de Denise Bourgois réalisée par Laurence Perperot " des Archives Départementales de la Dordogne -

 Images vidéo " Harkis Dordogne.com " le 21/11/2014 en trois parties,

1)  Jeudi 7 Mai 2015 (32' 58" ) 

2) Jeudi 14 Mai 2015 ( 23' 38" )

3) Jeudi 21 Mai 2015 (25' 20" ) Bonus total de 11' 

*******

Denise Bourgois,  fut assistante sociale durant dix ans, au camp de Bias , résidant aujourd'hui à Pont-du-Casse, celle qui vit le jour  à Alger a œuvré la moitié de sa vie en qualité d'infirmière et d'assistante sociale«au service des populations musulmanes» au Maroc avant de poursuivre ce travail social une fois arrivée en Lot-et-Garonne. 

- Vidéo Harkis Dordogne Durée de la vidéo 25'21

- Vidéo Harkis Dordogne Durée de la vidéo 3'34"

- Vidéo Harkis Dordogne Durée de la vidéo 2'50"

- Vidéo Harkis Dordogne Durée de la vidéo 4'17"

- Vidéo Harkis Dordogne Durée de la vidéo 42"

- Vidéo Harkis Dordogne Durée de la vidéo 21"

1 ème partie cliquez ici 

*******

Dorénavant, si vous le souhaitez, vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins, et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article