Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Témoignage d' un Oranais Les carottes sont cuites prémonitoire

Après son passage à Alger le 4 juin 1958 où il enthousiasme la population par son énigmatique « Je vous ai compris », De Gaulle continue vers Oran.

Il y parvient le 6 juin en fin de matinée, et traverse la ville où il est follement acclamé par les populations tant européenne que musulmane fraternellement mêlées*.

C’est alors que la célèbre DS 19 passe devant le cinéma Le Rialto. Celui-ci programme un film de Robert Vernay, sorti sur les écrans fin 1956.

Ce film, où l’on peut voir Jeanne Sourza, Raymond Souplex, Pauline Carton et Jackie Sardou entre autres vedettes de l’époque, porte le titre terriblement prémonitoire de « Les carottes sont cuites ».


 

Un passant, aujourd’hui définitivement anonyme, immortalise l’instant de ce terrible et prophétique rapprochement : Les Oranais acclamant l’homme qui va, par le mensonge, les mener au malheur, à la mort ou à l’exil, tandis que nul ne voit, juste au-dessus l’avertissement qu’une Cassandre cinéphile nous adressait en vain pour nous ouvrir les yeux.

 * Noter parmi les visages visibles, au milieu de la population européenne, la présence de deux musulmanes traditionnellement voilées et d’au minimum un musulman portant un turban.  

Source : http://l.auberge.espagnole.free.fr/doc0009.htm

*******

Toute ressemblance avec une personne existante ou ayant existé est  purement fortuite...

*******

Dorénavant, si vous le souhaitez, vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins, et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article