Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Souvenez-vous ! (Retour en Arrière ) La révolte des enfants de harkis (2) affaire Kradaoui

Souvenez-vous ! (Retour en Arrière )

La révolte des enfants de harkis va trouver un second souffle dans le cadre de la « séquestration » d’un enfant de harki en Algérie, Borzani K., depuis le 31 juillet. Celui-ci est retenu en Algérie parce qu’il ne possède pas, selon les autorités algériennes, « l’autorisation paternelle de voyage à l’étranger que la loi exige » « Un calcul délibéré de part et d’autre ? » in Le Monde,....

Suite à sa rétention, les enfants de harkis de Saint-Maurice-l’Ardoise prennent en otage quatre travailleurs algériens le 6 août« Les quatre Algériens retenus en otages à Saint-Maurice-l’Ardoise....

Le 7 août, quatre enfants de harkis prennent cinq travailleurs algériens en otage à Bourges, à vingt et une heures, puis les relâchent trois heures plus tard « Borzani Kradaoui rentre en France », in Le Monde,... . Simultanément, à Bias, c’est la même effervescence.

En effet, cet événement est un condensé du second pan de la problématique des harkis et surtout de leurs enfants. Borzani est détenu par les autorités algériennes pour un unique mobile : il est enfant de harki  Boussad Azni, Harkis, crime d’État, Paris, Ramsay,... .Ce qui signifie d’ores et déjà que le bannissement se répercute sur les filles et fils des ex-supplétifs.

Les enfants de harkis, treize ans après le cessez-le-feu (1962), vivent cette situation comme une défiance, comme l’explique Moussa. « À Bias, ce qui s’était passé en 1975, c’est qu’une femme de harki était retournée en Algérie pour voir ses parents et avait pris son gosse avec. Alors, le passage s’était très bien fait à l’aller, mais au retour, on lui a retenu son enfant. Et on lui a dit :

" Tu diras à ton harki de mari de venir chercher son gosse ".

Le 8 août, les otages détenus à Saint-Maurice-l’Ardoise sont libérés, peu de temps après le retour en France de Borzani  Le Monde, 10-11 août 1975. Cet enfant de harki n’est d’ailleurs pas le seul à être « détenu » en Algérie : Kamel et Yasmina R. sont également retenus en Algérie depuis le 28 juillet.

Texte Source :   logo

***

L’affaire Kradaoui

Chronologie

1)  07 Août 1975

 

Souvenez-vous ! (Retour en Arrière ) La révolte des enfants de harkis (1) affaire Kradaoui

Les quatre otages à Saint-Maurice l’Ardoise sous la surveillance de leurs gardiens armés.

Quatre travailleurs Algériens sont détenus en otage depuis mercredi soir au camp de harkis de Saint- Maurice l’Ardoise par dix jeunes Français musulmans.

Ces derniers exigent que Borzani Kradaoui 7 ans "  retenu illégalement " selon eux en Algérie, soit rendue à ses parents.

***

2)  07 Août 1975

 

Souvenez-vous ! (Retour en Arrière ) La révolte des enfants de harkis (1) affaire Kradaoui

Mr Kradaoui informe son avocat Mr Bousquet à gauche de ses intentions. Au 2ème plan d’anciens harkis soutenant la famille Kradaoui

Ada Kradaoui et sa femme n’ont pas retrouvé leur fils Borzoni 7 ans dans un délai de 24 heures, ils entameront des actions qui risquent de surprendre" à déclarer ce soir Mr Bousquet de barreau d’Albi avocat de l’ancien harki Algérien.

***

3) 07 Août 1975

 

Souvenez-vous ! (Retour en Arrière ) La révolte des enfants de harkis (1) affaire Kradaoui

Le petit Borzani na pas retrouvé ses parents a l’aéroport de Toulouse-Blagnac, ceux-ci l’ont attendu vainement toute la journée.

Les nerfs de Mme Kradaoui ont cédé après cette pénible attente.

***

4)   08 Août 1975

 

Souvenez-vous ! (Retour en Arrière ) La révolte des enfants de harkis (1) affaire Kradaoui

Les quatre travailleurs immigrés détenus en otage sortent du camp de Saint Maurice L’Ardoise.

Saint-Laurent-des-Arbres les quatre travailleurs immigrés Algériens, pris en otages au camp de Saint Maurice l’Ardoise depuis le 06 Août  1975 ont été libérés le 08 Août 1975, quelque temps après le jeune Borzani Kradoui soit arrivé à l’aéroport de Toulouse.

***

5)  08 Août  1975

 

Souvenez-vous ! (Retour en Arrière ) La révolte des enfants de harkis (1) affaire Kradaoui

Le  jeune Borzani est accueilli par son père à l’aéroport de  Toulouse. Paris : Le jeune Borzani, 7 ans, fils de l’ancien harki Ada Kradaoui, retenu en Algérie depuis le 31 Juillet dernier, est arrivé à Toulouse le 08 Aout 1975.

Ada Kradaoui, son père, accompagné de son avocat, Mr Bousquet, ainsi que plusieurs présidents d’associations de rapatriés Français et musulmans attendaient l’enfant à l’aéroport.

Seule Mme Kradaoui, victime d’un malaise dû aux péripéties de ces derniers jours, était absente.

***

6)   09 Août 1975

 

Souvenez-vous ! (Retour en Arrière ) La révolte des enfants de harkis (1) affaire Kradaoui

Fin de l’odyssée du petit Kradaoui

Après le retour du petit Borzani Kradaoui, qui avait été gardé en Algérie, tandis que sa mère revenait en France rejoindre son mari, un harki, l’enfant a réintégré le domicile familial ou entre son père et sa mère, il regarde journaux et photos, sans bien réaliser l’aventure qui lui est arrivée.

cliquez sur la photo pour voir la

Révolte des enfants de harkis (1)

Souvenez-vous ! (Retour en Arrière ) la révolte des enfants de harkis (1) Bias août 1975

*******

harkis les premiers mots du souvenir, la communauté en attend plus

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article