Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alain ferki fils de Harki à rencontré le pape au vatican (4)

Le 7 octobre 2015 au Vatican, place Saint-Pierre

Alain ferki fils de Harki à rencontré le pape au vatican (4)

Alain Ferki en train de sensibiliser le Pape François sur le drame des Harkis, ces oubliés de l’histoire de France.

Alain ferki fils de Harki à rencontré le pape au vatican (4)

Une délégation de Harkis et d'Enfants de harkis a été reçue par le Pape François le 7 octobre 2015, place Saint Pierre au Vatican.

Le responsable de cette délégation en la personne d'Alain Ferki responsable associatif de la population Harki, a interpellé le Saint Père sur ses 19 déclarations notamment sur les oubliés et sur le rapprochement des religions.

Dans son entretien Alain Ferki a rappelé au Pape François que les Harkis étaient les oubliés de l’histoire de France, qui ont souffert et qui  souffrent encore 53 ans après la fin de la guerre d’Algérie.

A cet effet il lui a offert deux livres, l’un sur des témoignages d’enfants de harkis « Des Vies » traduit en espagnol 

Afficher l'image d'origine

et l’autre sur la vie dans un camp de Harkis 

« Médecin des Harkis au camp de Bias »

Cette délégation a été formée dans l’esprit de ce rapprochement que le Saint Père a appelé de ses vœux en y incluant des chrétiens des musulmans et des juifs, afin de délivrer aussi un message de paix, et de solidarité et d'espoir.

***

Album photos dans les prochains jours

*******

Dorénavant, si vous le souhaitez, vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins, et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BOUALAM 09/10/2015 22:41

C'est une bonne chose ce geste de la part de Monsieur Alain Ferki en le remerciant et que je salut de ce geste à partir d’Algérie au nom des harkis restés et qui ne vivent pas le grand lux malgré le mini pécule qui leurs est jetè chaque mois et le grand service qu'ils ont rendu à la nation Française.
Mon combat à moi persiste encore et depuis des années pour l'obtention de la mention MORT POUR LA FRANCE qui n'ai qu'honorifique dans sa tombe s'il y en a une,après avoir été exécuté sommairement un jour d'Avril 1962 après l'abondant ,il a été emmené avec son ceinturon tricolore en tant que Maire et conseiller général car sa tache lui à couté la vie en abandonnant ainsi une veuve et trois enfants dont je suis l'ainé,avec une réponse expéditive de l'ONAC " suites aux recherches dans les documents historique rien n'indique que votre père est exécuté,c'est comme s'il fallait que je leur envoi une scène filmé de l’exécution de mon feu père.Je leur ai répondu que mon père est ancien combattant de 1920 à 1935 dans la guerre du Rif au maroc décoré de la légion d'honneur pour avoir porté sur son dos son capitaine tué en tenant tête à l'adversaire comme indiqué sur son livret militaire et il se peu que ce capitaine soit l'un des grands parents qui me refuse cette mention ,le livre de l'écrivain Pierre DAUME " LE DERNIER TABOU " en parle.
Bravo encore et bonne continuité ,Meilleurs respects anticipés Rabah BOUALAM