Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Harkis, une raison supplémentaire d'en douter, et après que se passe-t-il !

Retour en Arrière  

Triste journée des Harkis ce vendredi à Périgueux 25-09-2015

Préfecture de la Dordogne à Périgueux juste après la cérémonie

du 25 septembre 2015

À méditer ! Une raison supplémentaire du mécontentement.

- C'est vraiment un pur hasard..., en effet, après la cérémonie... des Harkis, il n'y a pas eu de moment de convivialité comme les années précédentes à la préfecture, à notre approche le portail s'est très vite refermé.(Voir photo) ci-dessus.

Afficher l'image d'origine

- Monsieur le préfet Christophe BAY, était absent à la cérémonie, la raison invoquée, une réunion importante... en préfecture pour les réfugiés

(voir photo).

- Autre hasard ! le matin même, à (100 mètres) de la cérémonie, livraison de 90 vaches  à la langue bleuepour la fête agricole

 Péri ‘Meuh !.

Sachant que la cérémonie du 25 septembre est prévue de longue date, n'était-il pas possible d'avancer ou de reculer d'un jour cette réunion, serions-nous boycottés 

La preuve, la presse en parle, cliquez sur le logo

Articles de presse Journée des Harkis à Périgueux 25-09-2015

Autre hasard !

- Un discours Express -

Message en vidéo du secrétaire d'État aux anciens combattants lu en moins de 2 minutes ( 1' 42" ) par le directeur de cabinet

Jean-Philippe Aurignac

 

Lettre de l'association à Monsieur le préfet Christophe BAY 

Harkis, une raison supplémentaire d'en douter, et après que se passe-t-il !

Hamid Khemache

Harkis, une raison supplémentaire d'en douter, et après que se passe-t-il !

Affaire à suivre

*******

Dorénavant, si vous le souhaitez, vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins, et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Michelle Jirard 18/10/2015 12:01

Malgré les mots justes prononcés par le secrétaire d'Etat, il est vrai que cette cérémonie a été bâclée et démontre que le gouvernement actuel (encore davantage que les précédents) n'a que faire des revendications des Harkis - comme il n'a que faire de celles des Pieds-Noirs.
Au-delà de l'injuste indifférence - lorsqu'elle n'est pas du mépris - qui se poursuit à notre égard, il importe de rester soudés par les liens douloureux qui nous ont unis, il y a plus de 50 ans - au vu des temps difficiles qui nous attendent.

Cordialement à vous, Hamid Khemache

Michelle Jirard