Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

nimes les harkis demandent au président hollande la reconnaissance

Nîmes : les harkis demandent au Président Hollande "la reconnaissance"

Hocine Louanchi devant les grilles de la préfecture du Gard devant médias et aux côtés des harkis.Photo Y.B.

Plusieurs associations représentant la communauté du Sud-ouest et du Sud-est ont manifesté ce samedi en début d'après-midi devant les grilles de la préfecture.

Plusieurs associations de harkis du Sud-ouest et du Sud-est de la France ont manifesté devant les grilles de la préfecture du Gard à Nîmes ce samedi après-midi pour demander la reconnaissance de l'Etat français.

Ils estiment que le président de la République François Hollande n'a pas tenu ses engagements de la campagne des Présidentielles de 2012, notamment "pour reconnaître les responsabilités du gouvernement français dans l'abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil des familles transférées dans des camps en France."

nimes les harkis demandent au président hollande la reconnaissance

Hocine Louanchi, l'une des figures des harkis qui avait pris en otage en juin 1975 le directeur du camp de Saint-Maurice-l'Ardoise pour faire détruire ce dernier, était présent au rassemblement nîmois où avaient pris part aussi des veuves et orphelins de harkis.

 

"Hollande n'a pas dit un mot sur les harkis depuis qu'il est Président"

 

"Hollande n'a pas dit un mot sur les harkis depuis sa prise de fonction alors qu'il s'était engagé à le faire. Pire, au mémorial du camp de Rivesaltes, on a vu récemment que nous étions passés dans ce camp soi-disant en transit. Nous avons vécu dans ce camp dans les pires conditions et quand on est arrivé à celui de Saint-Maurice-l'Ardoise, on a trouvé des barbelés et des miradors."

Venues du Lot-et-Garonne (Comité national de liaison des harkis), du Perthuis (Harki terre du soleil), du Var, des Bouches-du-Rhône ou du Gard, les différentes associations ont demandé devant les médias à être reçues par le Président de la République tout en exigeant

"une reconnaissance officielle du drame des familles des anciens harkis et une juste réparation de tous les préjudices subis à travers une loi votée par le Parlement."

Pour plusieurs membres du rassemblement, "pour l'instant, nous menons une action pacifiste, mais si on ne nous écoute pas, on pourrait passer à des actions plus musclées".

Article Source : Afficher l'image d'origine

*******

Dorénavant, si vous le souhaitez, vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins, et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article