Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand l'Algérie s'éveillera, elle aura besoin de tous ses enfants !

 

Par Maâmar Farah

Extraits

 Et les enfants des harkis, doivent-ils payer pour les crimes de leurs parents.

le visage encore trempé de sueur tellement ils ont gueulé leur opposition aux harkis, enfants de harkis, pieds-noirs et double nationalité

*******

Un ami me disait récemment qu'il ne comprenait pas la haine des gardiens du Temple envers certains pieds-noirs qui n'ont fait aucun mal aux Algériens et dont beaucoup ont été poussés à partir précipitamment suite aux menaces des hordes fascistes de l'OAS. Certes, dans le cafouillage des lendemains de guerre, des groupes incontrôlés de l'autre camp ont commis également des crimes qui, pareils à tous ceux qui se déroulent dans une telle atmosphère aux quatre coins du monde, ne justifiaient pas, toutefois, cet exode massif. Mais on ne refait pas l'Histoire.

Mon ami me parlait de quelques retraités qu'il avait rencontrés et dont le vœu le plus cher est de passer les dernières années de leur vie dans le pays de leur naissance ; là où reposent pour l'éternité leurs parents et leurs grands-parents.

Je pose la question : y a-t-il du mal à cela ? Sommes-nous devenus des monstres pour refuser d'accueillir les enfants de cette terre, oui, les enfants de cette terre et certainement plus méritants d'y vivre que des excités nés dans des pays limitrophes et qui sont devenus algériens par la «force» de leur arabité et de leur islamité ? Et les enfants des harkis, doivent-ils payer pour les crimes de leurs parents, encore que certains n'ont fait aucun mal sauf celui d'avoir voulu nourrir leurs familles affamées, en passant du mauvais côté de l'Histoire...

D'ailleurs, dans chaque ville, chaque village, chaque douar, les populations se souviennent et peuvent vous dire qui a fait du mal et qui a eu un comportement non nuisible...

Nous étions plongés dans cette discussion quand la nouvelle Constitution est tombée avec son article discriminatoire à l'égard des Algériens ayant fui les atrocités des hordes intégristes ou la répression du pouvoir et qui sont «éliminés» des hautes fonctions de l'Etat ! Quel crime ont-ils commis ? La force d'un pays n'est-elle pas aussi et surtout dans cette masse de cadres éclairés et compétents qui portent l'Algérie au cœur et qui ont souvent choisi la double nationalité pour ne pas continuer à subir la ségrégation dans leur pays d'accueil, encore que leur teint basané ou leurs signes religieux les vouent souvent aux gémonies ?

Non et non ! Les grandes nations se sont construites dans la fraternité entre tous leurs enfants, quelles que soient leur origine, leur race ou leur religion.

Le père d'Obama n'était pas américain de naissance. Celui de Sarkozy n' a obtenu la nationalité française qu'en 1976. Il y a un moment où la haine de l'autre, l'exclusion, le racisme ordinaire, les petits calculs nationalistes doivent reculer pour le grand rassemblement des enfants de l'Algérie qui nous montrent, où qu'ils se trouvent, et même quand ils ne sont pas nés ici et qu'ils n'ont jamais vu ce pays, qu'ils restent profondément attachés au drapeau national !

Schwarzenegger a été gouverneur de Californie et peut très bien devenir Président des Etats-Unis. Il y a quelques années, c'était un obscur travailleur d'une entreprise autrichienne qui collaborait avec le complexe sidérurgique d'El Hadjar. En prenant son cabas pour se rendre à la salle de musculation des Mokhtari, située à l'avant-port annabi, se doutait-il du fabuleux destin qui l'attendait outre-Atlantique ? Nous nous posons souvent la question de savoir d'où vient la force des Etats-Unis. Voilà l'une des réponses : on y accepte toutes les compétences, tous les métiers, toutes les races, toutes les religions et on ne leur ferme pas les portes du pouvoir, même dans ses plus hautes marches ! Ces gardiens du Temple qui se comportent comme une secte fermée ont souvent leurs familles, leurs biens et leur avenir dans d'autres pays.

Il y en a même, parmi eux, des voix jusqu'au-boutistes, exploitant la haine de la France et le fonds de commerce nationaliste aux limites de l'indécence ! Une fois qu'ils déposent leurs porte-voix, le visage encore trempé de sueur tellement ils ont gueulé leur opposition aux harkis, enfants de harkis, pieds-noirs et double nationalité, ils prennent aussitôt l'avion et finissent leurs jours là-bas, dans ce territoire qu'ils ont vomi quotidiennement dans leurs discours venimeux !

La solution, au-delà des articles et des textes rédigés par des gens à l'esprit obtus ; la solution serait que ceux qui aiment l'Algérie viennent ici, dans un pays qui sera moderne et démocratique, quant à ceux qui aiment la France, qu'ils partent au plus vite ! Voilà la décantation ! Notre amour pour cette terre sera le moteur de notre renaissance car, partant de tous les acquis — non négligeables — enregistrés depuis 1962, nous aurons la certitude que nous sommes entourés d'Algériens honnêtes, sérieux, dignes, ayant enfin la possibilité de participer au réveil de ce véritable continent...

farahmadaure@gmail.com

 09/01/2016

 Quand l'Algérie s'éveillera, elle aura besoin de tous ses enfants !

*******

*******

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article, en bas à gauche, dans commenter cet article

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

al 11/02/2016 08:47

vous parlez de crimes alors dites la vérité en visant les vrais sanguinaires qui apres la declaration d'indépendance se sont mis à la vengeance en exterminant hommes femmes et enfants 'AUSSI c'est bizarre ce nombre incroyable de combattants du fln soit disant héros (le héros est celui qui à vaincu hors personne n'a vaincu cette guerre a pris fin dans les bureaux d'Evian sur un accord et de plus l'accord incluait que la France pouvait continuer ses essais nucléaires ;alors ces héros ont tout simplement accepter le danger sans penser aux conséquences que pouvaient produire ces essais,dites moi quel pays se soumettrai de cette maniere ?????? et que font'ils aujourd'hui avec les bénéfices de l'exportation (alors que leur santé vascille)