Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Réunion du groupe de travail des présidents d’associations du comité régional aquitain de concertation

LA MONTAGNE  QUI  ACCOUCHE  D’UNE SOURIS

***

 

La  réunion du groupe de travail sur les droits sociaux  s’est tenue le 15/12/2015

dans les locaux du service départementale de l’ONAC. 33

Voir  Annexe  1

Les actions présentées par le gouvernement  sont  toutes de droit commun.

Nous  Représentants  d’Associations des  HARKIS  d’Aquitaine après l’exposé  Annexe 1  faisons  part de notre déception quand à l’absence d’annonce de mesures  nouvelles.

Nous déclarant à l’unanimité les points auxquels nous sommes attachés et que nous voulons  voir inscrits dans une loi cadre de reconnaissance et réparation :

Réparation envers les enfants mineurs ayant vécu dans les camps  qu’ils soient

-Rapatriés  d’Algérie

-ou nés  dans les camps

- Avec reconnaissance du statut  de Victimes de Guerre à l’instar des victimes civiles  d’attentat.

- Avec  indemnisation calquée sur  l’indemnisation des enfants orphelins victimes de la Shoah et de la barbarie nazie.

- Réparation, indemnisation pour les Harkis et veuves de Harkis, basée sur le jugement  du Tribunal Administratif de Cergy Pontoise en date du 10 /07/2014 reconnaissant la responsabilité de la France vis-à-vis  des Harkis avec  report éventuel des indemnisations  qui n’auraient  pu être versées  vers les  enfants.

Nous exigeons:

- L’ouverture de négociations avec  les élus, les Assemblées parlementaires et les professions à même de constater les séquelles psychologiques pour aboutir à une juste réparation.

- Reconnaissance du  génocide  Harkis.

- Attribution de la mention  Mort pour la France aux Harkis décédés  ou disparus  pendant et après les accords  d’Evian.

- Rachat des cotisations des points  de  retraite bien supérieur aux 4, trimestres actuels.

- Revendication motivée par les conditions d’éducation dans les camps qui ont obéré l’accès à l’emploi.

- Demande que le 25  septembre  soit  remplacé par le 12 mai

                        Nous déplorons :                   

Que rien n’ait été fait et qu’il existe  un fossé entre les promesses  des politiques  et la reconnaissance véritable.

Soulignons l’ostracisme et l’apartheid dont  été victimes  les Harkis dans les camps, véritable ghettos aux conditions de vie indignes.

Nous estimons  que le temps  est venu pour le gouvernement de prendre acte de notre colère et de notre mécontentement en reconnaissant le préjudice.

Cette frustration et cette colère ne  s’éteindront pas  avec la première génération, elles habitent également  les deuxièmes et troisième génération.

En conclusion nous  ne nous déplacerons plus  pour siéger  dans une commission qui ne nous apporterait pas  des  éléments de satisfaction sur nos revendications, et charge  la présidente de la commission de faire part  de notre exaspération.

Afficher l'image d'origine

Hamid Khemache président de

l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins

Réunion du groupe de travail des présidents d’associations du comité régional aquitain de concertation
Réunion du groupe de travail des présidents d’associations du comité régional aquitain de concertation
  • *******

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins, et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Honore 06/01/2016 21:02

On ne peut restreindre aux seuls enfants d'anciens harkis restes dans les camps le benefice d'un eventuel dedommagement. La souffrance des familles a ete la meme racisme encore aujourd'hui discrimination a ete notre lot sans compter le mepris des politiques sans parler l'exil definitif pour nos peres. Aujourd'hui on discute de la decheance de la nationalite qu'en sera t'il pour notre communaute ? Encore une fois nous sommes oublie. Si on avait vraiment du courage on devrait demander d'etre apatride.

Aridj Ahmed 06/01/2016 18:59

Je salue la sage décision prise de ne plus siéger inutilement. En effet, il est temps pour tous les présidents de ne plus céder aux promesses vaines et ce pour toutes les revendications.Il est plus que grand temps de ne plus attendre mais d'exiger .... Le problème des Harkis aurait il été réglé si nous avions été de confession Juive ? probablement et sans aucune hésitation pour ma part. Je vous félicite Monsieur Khemache de votre prise de position et vous apporte mon soutien le plus total tout en espérant que l'exemple sera suivi afin de démontrer une bonne fois pour toute qu'au delà des clivages, qu'au delà des choix politiques, les Harkis et leurs enfants se montreront dignes de vos intentions à venir. Cet esprit d'union doit faire oublier la dispersion qui nous affecte aux yeux de toutes et tous.