Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Discours prononcé lors de l’inauguration Portraits de Harkis le 1 MARS 2016 à Périgueux

Discours prononcé lors de l’inauguration Portraits de Harkis le 1 MARS 2016 à Périgueux

Monsieur Gouaud Jean-Pierre

 Anciens Président de l’Union Départementale

 Des Anciens Combattants de la Dordogne

 

Ce soir je suis en noir parce que j’ai beaucoup de peine, parce que je suis, parce que nous sommes en deuil des quelque 150 000 Harkis massacrés dans des conditions effroyables, abominables, après les accords d’Evian du 19 Mars 1962 qui, pourtant, prévoyaient l’amnistie générale.

Je suis aussi, et je ne suis pas le seul, car j’ai honte que ces massacres aient été perpétrés sans la réaction de nos gouvernants de l’époque, gouvernants qui ont même affiché, il faut bien le dire, une certaine indifférence, indolence, un immobilisme inacceptable pour ne pas dire coupable, un laisser faire inadmissible, à tel point qu’il interdire même les initiatives généreuses d’officiers comme cet ancien déporté et parachutiste Monsieur Elie de Saint Marc natif Campsgret en Dordogne qui tentaient de transférer leurs anciens subordonnés en métropole et ordonnèrent même leur refoulement en sanctionnant aussi sévèrement, ces officiers courageux pour désobéissance, officiers qui n’agissaient que par altruisme pour protéger leur compagnons de combats, de baroud.

 

Pour autant je ne me sens pas concerné par la repentance car je faisais comme nombres d’entre nous partie de ces Français qui refusaient et condamnaient ces mesures pour des frères d’armes exemplaires qui avaient la France grande, imprimé dans leur cœur, car ils avaient une totale pour ne pas dire aveugle confiance, en notre leur pays.

 

Aussi chères et très chers ami(e)s est-il temps, grand temps, juste temps d’honorer ces combattants de l’extrême, de rendre encore une fois hommage à leurs familles, leurs descendants, de se souvenir que sous les plis de notre drapeau nos amis Harkis ont servi la France avec grandeur et passion parfois jusqu’à l’extrême sacrifice, et qu’il bien de reconnaitre que nous les avons trahis, lâchement abandonnés, on en faisant des APATRIDES même s’ils ont la nationalité Française, et qu’ils ont été trop longtemps les oubliés de l’histoire.

Aussi pour soulager notre conscience et apaiser nos âmes torturées de remords que notre pays accorde enfin cette reconnaissance à nos amis Harkis, il n’en sortira que grandi.

*******

harkis les premiers mots du souvenir, la communauté en attend plus

*******

Si vous le souhaitez, vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

le sauze jean 17/03/2016 20:52

tout d'abord mes plus profonds respects à tous les harkis pour les services rendus à la France ,il faut que tout cela soit reconnus ,honte à françois hollande et déson'honneur s'il participe à la journée du 19 mars,qui n'était pas le cessez le feu...entre 100.000 à 150.000harkis massacrés par le f.l.n et l'a.l.n,des milliers de pieds noirs ,de juillet 1962 à juillet 1964....535 militaires français sont officiellement morts pour la France ,qui eux aussi sont oubliés.....

BERNARD 17/03/2016 10:42

Bravo à Jean-Pierre GOUAUD pour cette éloge sur les HARKIS et honte à Hollande s'il participe à la journée du 19 Mars, ce jour qui a vu plus de morts que pendant toute la durée de la guerre d' Algérie. Amis Harkis continuez à vous battre nous sommes à vos côtés en espérant que la reconnaissance finira par vaincre. Un Pied Noir.

Un Internaude 17/03/2016 09:36

Article extrait d'une page "harkis dans la force locale" d'un site sur Internet. -""Il y a une caisse noire au bataillon - qui fonctionne sur les soldes des harkis fictifs : on en a 30, et on nous en paye 80 -, et qui ne sert qu'aux locaux officiers. C'est d'une injustice criante" Ou sont passés ces cinquante harkis?????? Ils ont donc jamais existes !

R.G 17/03/2016 12:01

Bonjour à "UN INTERNAUTE"

Je ne vois pas en quoi cette réponse a un rapport avec la journée du 19 mars. Où voulez vous en venir?
Là, il s'agit d'une affaire de gros sous et de magouilles qui existent depuis toujours et encore de nos jours, peut être même plus qu'avant .

Salutations.