Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commémoration Abandon des harkis à Saint-Maurice L'Ardoise dans le Gard (30)

Les harkis continuent le combat pour la reconnaissance

Les harkis continuent le combat pour la reconnaissance

Ali Laidaoui, président gardois de l'association Aracan : "Nous ne demandons rien d'autre que la reconnaissance".Mikael ANISSET

 

C 'est une première dans le Gard, ce jeudi 12 mai, une association de harkis a déposé une gerbe devant la stèle de l'ancien camp de Saint-Maurice L'Ardoise, 54 ans après, jour pour jour, l'abandon par les autorités françaises des 200 000 supplétifs de l'armée française et de leurs familles.

 

La France nous a abandonnés à notre sort, elle nous a livrés sciemment à des gens qui nous haïssaient, clament les harkis et leurs familles qui ont déposé une gerbe ce jeudi 12 mai, une première dans le Gard, devant le monument de l'ancien camp de Saint-Maurice L'Ardoise.

Le choix de cette date correspond au télégramme envoyé il y a 54 ans, jour pour jour, le 12 mai 1962 par Pierre Messmer, ministre des Armées à l'époque, "ordonnant aux autorités à Alger d'abandonner les harkis à leur propre sort" explique le président gardois de l'association l'Aracan, Ali Laidaoui, qui cite également les instructions de Louis Joxe, alors ministre d'Etat, rappelant l'interdiction faite aux officiers français de rapatrier leurs supplétifs.

Une promesse toujours non tenue

"Suite à ces décisions, des harkis arrivés en France furent renvoyés en Algérie, d'autres qui se trouvaient dans des bateaux furent débarqués et certains arrêtés sur le quai par des hommes armés", poursuit Ali Laidaoui, "On ne peut que deviner leur sort !".

Devant la stèle de Saint-Maurice L'Ardoise, un ancien camp de prisonnier allemands où plus d'un millier de harkis et leurs familles furent assignés à résidence surveillée jusqu'en 1976, le président de l'association l'Aracan souligne que les harkis survivants et leurs familles attendent toujours la réalisation de la promesse  faite le 5 avril 2012 par François Hollande pendant sa campagne pour la présidence de la République : "Si le peuple français m'accorde sa confiance, je m'engage à reconnaître publiquement les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil des familles transférées dans des camps en France".

Les harkis continuent le combat pour la reconnaissance

Article Source :Afficher l'image d'origine

***

Commémoration Abandon des harkis à Saint-Maurice L'Ardoise dans le Gard (30)
Commémoration Abandon des harkis à Saint-Maurice L'Ardoise dans le Gard (30)
Commémoration Abandon des harkis à Saint-Maurice L'Ardoise dans le Gard (30)
Commémoration Abandon des harkis à Saint-Maurice L'Ardoise dans le Gard (30)
Commémoration Abandon des harkis à Saint-Maurice L'Ardoise dans le Gard (30)
Commémoration Abandon des harkis à Saint-Maurice L'Ardoise dans le Gard (30)
Commémoration Abandon des harkis à Saint-Maurice L'Ardoise dans le Gard (30)
Commémoration Abandon des harkis à Saint-Maurice L'Ardoise dans le Gard (30)
Commémoration Abandon des harkis à Saint-Maurice L'Ardoise dans le Gard (30)
Commémoration Abandon des harkis à Saint-Maurice L'Ardoise dans le Gard (30)
Commémoration Abandon des harkis à Saint-Maurice L'Ardoise dans le Gard (30)

*******

harkis les premiers mots du souvenir, la communauté en attend plus

*******

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article