Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ma nostalgie, de Dalida Ben-Brahim, fille de harki

 

Ma nostalgie de Dalida Ben-Brahim fille de harki

Ma nostalgie

 

J'aimerais rendre hommage à ces religieuses de la congrégation des sœurs de Nevers, qui maintenant sont au ciel, qui en 1939-1945 étaient résistantes et profondément harki ; rendre hommage à tous ces poilus qui ont donné leur vie pour la patrie ; rendre hommage à ces Français d'Algérie qui ont été chassés de leurs pays juifs, chrétiens, musulmans, pardonnez ma nostalgie.

Je les ai aimés, je les aime encore. Je les ai vu pleurer, ils doivent se retourner dans leurs tombes. Je les remercie pour leur noblesse d'esprit, jamais je ne les oublierai.
Il est dit "celui qui te fait du mal, bénis le". Je m'adresse à tous ceux qui ont fait de De Gaulle leur religion. Ils ont oublié que c'était Monsieur Winston Churchill qui était la tête pensante. De Gaulle n'a jamais dirigé une brigade, pendant que sur le terrain des gens résistaient et ont été déportés, cet homme de Londres qui ne supportait pas qu'on lui fasse de l'ombre se prenait pour le gratin mais en réalité il était la sous-couche.

En 1945, il est rentré triomphant sur les Champs-Élysées et il a écarté tous les grands, pardonnez ma Nostalgie.

Il a récidivé, lui et son gouvernement, en Algérie, en disant "je vous ai compris" qui voulait dire "je vous ai trahie". Il a désarmé les harkis, lui et ses lieutenants, déshonoré, humilié et livré à l'ennemi. Cet homme était un égocentrique, un être cynique et inhumain avec du sang dans les mains, lui et les siens. Il a bien vécu pendant que d'autres ont tout perdu.


À ceux qui écoutent la voix de leur maître, il nous reproche d'être nostalgique, en ce qui me concerne, mon cœur est déchiré, je ne peux pas pardonner leur offense. Je n'ai pas besoin que certains religieux porteurs de valises me donnent des leçons, charité bien ordonnée commence que par soi-même, s'ils ne respectent pas leurs familles et leurs grands-parents qui se sont battus pour la France, moi je les ai toujours profondément respectés, parce qu'ils étaient respectables.

À vous, qui nous reprochait sans cesse notre nostalgie, vous auriez mieux fait de vous occuper de la Nation Française au lieu de profaner les tombes de nos parents. Quand vous allez vous recueillir sur ceux de vos familles, pour la Toussaint, alors vous êtes nostalgique. Je me demande et je ne comprendrai jamais pourquoi, vous, petites gens, vous vous permettez d'assister aux cérémonies, n'oubliez pas, c'est de la nostalgie, pour nous c'est un devoir. Il est vrai que dans le troupeau il y a des agneaux, des chiens et des paons. On ne peut pas courir plusieurs lièvres à la fois, sinon on est un mauvais chasseur. J'aimerais dire aussi que la noblesse ne s'inscrit pas que dans un nom, on m'a toujours appris que dans la vie il y avait les chefs, les sous-chefs et les sous-fifres, ça en est assez d'insulter, de solder ce pays.

Comme dirait un honorable Colonel; "vous avez une mentalité de laqués", vous n'avez pensé qu'à vous et à vos intérêts, vous avez un portefeuille à la place du cœur. Je suis fille de Harkis, ça commence par un H comme Honneur. Dans ma famille et celles de vrais Harkis, j'aimerais vous dire qu'on a vécu dans la précarité et que mon père a été assassiné en 1968 avec tous les services qu'il a rendus à la Patrie. Ils sont allé jusqu'à lui voler ses décorations, pardonnez ma nostalgie, mais ça me fait très mal quand vous remettez des médailles où dois-je appeler ça des pattes de fruits, à des gens peu méritants. J'ai honte de vous!

Pendant les élections, les Harkis vous intéressez, mais autrement toute l'année nous sommes considérés comme des Arabes. Vous dites qu'ils réclament toujours quelque chose, mais que je sache, les migrants ne se sont pas battus pour les couleurs tricolores et à eux, à tous ces hommes, ils sont tous jeunes, des gaillards, incapables de se révolter dans leur pays mais ils viennent ici avec la complicité de certaines associations, pour prostituer la France, alors pardonnez ma nostalgie quand je vois tout cela, je pense à celles et ceux qui doivent se retourner dans leur tombe.

Dernière chose, comme des inconscients vous ne respectez pas beaucoup la tombe du soldat inconnu, il faut dire qu'il y a une chose qui ne s'achète pas, c'est un cerveau. Et on m'a toujours appris qu'il ne fallait pas se défroquer devant des petites gens. Nous ferons tout pour sauver notre Nation! Vous insultez même l'armée française, ils ne sont pas vos sujets, mais vous êtes bien contents qu'ils vous escortent et que grâce à eux, s'ils n'étaient pas là pour organiser le devoir de mémoire, je veux parler des cérémonies, alors tout resterait dans l'oubli. Eux aussi, je pense qu'ils sont nostalgiques, Dieu merci! Ils sont la parade, et non des pantins. Arrêtez de les sous-estimer! Quant au défilé du 14 juillet, c'est bien le seul jour où les communistes applaudissent à l'armée française, pardonnez ma nostalgie.

Je finis par, il est dit "dans le chant des Africains et si quelqu'un venait à y toucher, nous serions là pour mourir à ses pieds". Je suis en colère, je suis révoltée, je suis dépassée, mais je sais et je pense que d'autres partagent mes idées.

Voilà ma profonde nostalgie, Vive la France!

PS: Il était né dans un château, mais sa cervelle était étroite. On dit qu'à Colombey-les-Deux-Églises il y a deux Églises, mais il n'y a qu'une cloche.

À ceux qui ont incité à la haine, je veux parler des religieux extrémistes de tous bords.

Je vois que rien ne change, qu’un éternel recommencement, il y a que les costumes qui ont changé.

Les religieux font leurs politiques, les politiques font leurs religions, et nous, patriotes français, nous dirons non, a tout ce désordre, ils ne sont pas Dieu tout-puissant.

Ils feraient bien de vénérés la grasse divine, et un jour même pour eux, comme ils ont jeté la pierre, il y aura une justice sous terre. 

Ben-Brahim Dalida

Pour en savoir plus

 cliquez sur la photo

le lieutenant Youssef Ben-Brahim du  commando Georges

*******

*******

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article, en bas à gauche, dans commenter cet article

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tayeb pour Jean Pierre 26/06/2016 14:08

Depuis longtemps j'ai compris le peu de reconnaissance qu'a eu la France pour les Harkis, ces gens courageux qui ont fait le choix de nos valeurs. Et a mon humble niveau j'ai toujours milité pour leur cause, et je continu à le faire, ceux qui me connaissent le savent. Mais, comme des millions d'autres Français, il y a des valeurs que je ne supporte pas qu'on insulte, je veux parler du Général de Gaulle. Bien sûr que je regrette le peu de cas qu'il a fait pour ces millions de Harkis, mais j'approuve le fait qu'il ait donné l'indépendance à l'Algérie, comme j'approuve bien d'autres décisions et initiatives dont il est à l'origine et qui le désigne comme le seul Chef d'Etat digne de ce nom que la France ai connu au 20 ième siecle ! Alors que Madame Dalida Ben Brahim souffre la peine de l'assassinat de son glorieux et prestigieux père le Colonel Ben Brahim, qu'elle déverse sa haine envers les vrais meurtriers de son père et non vis à vis d'un homme, imparfait par définition, mais que nous sommes des millions (y compris ses opposants politiques d'autrefois), à respecter. Son propos ne sert qu'à alimenter les arguments des racistes et autres débiles. Je suis surpris que "Hakis Dordogne" se fasse le relais de propos aussi insultants et vulgaires pour des millions de Français. Je suppose même que son propre père, en égard à son charisme, ne l'approuve pas dans cette démarche d'insultes.
Jean Pierre

Gautier Simone 25/06/2016 13:53

Magnifique hommage à ceux que nous avons tant aimés et respectés et qui ont eu une fin tragique. Quel hommage rendus aux valeurs : honneur, respect, devoir de mémoire. .... et de gaulle est mis à sa juste place, les migrants aussi. Très beau texte, si vivant, tout sonne juste à nos têtes et à nos cœurs. Merci