Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réponse sur la situation des Harkis et de leurs Familles

Suite à l'article du 29/04/2016

Réponse sur la situation des Harkis et de leurs Familles

14ème législature

Question N° 95167
Afficher l'image d'origine
de M. Philippe Vitel (Les Républicains - Var )

Texte de la question

M. Philippe Vitel attire l'attention M. le ministre des affaires étrangères et du développement international sur la situation des harkis et de leurs familles au regard de leur aspiration à se rendre occasionnellement en Algérie.

Aussi, il souhaiterait savoir si la question de la libre circulation desharkis et de leurs familles entre la France et l'Algérie a constitué un des points de l'ordre du jour de la 3ème session du Comité intergouvernemental de haut niveau algéro-français qui a eu lieu à Alger les 9 et 10 avril 2016 avec la participation du Premier ministre et de plusieurs membres du Gouvernement français.

Il souhaiterait que lui soit précisée la position défendue par le Gouvernement français sur ce dossier durant cette 3ème session du Comité intergouvernemental de haut niveau algéro-français

Texte de la réponse

Réponse sur la situation des Harkis et de leurs Familles

La France est pleinement consciente de la détresse personnelle ressentie par ceux de nos compatriotes qui ont dû abandonner la terre où ils sont nés.

Le Président de la République, lors de son discours du 19 mars 2016, a évoqué ces "souffrances des Harkis, pourchassés en Algérie, abandonnés par la patrie qui les avait appelés, accueillis dans des conditions indignes en France avant que notre pays ne reconnaisse leur sacrifice et ne leur apporte la réparation à laquelle ils ont droit".

Toutefois, l'entrée et la circulation des personnes sur le territoire national relève de la seule compétence de l'Etat concerné, qui peut décider en toute souveraineté d'en autoriser ou d'en refuser l'accès à tout ressortissant étranger.

Il n'existe aucun droit particulier dont les citoyens français pourraient se prévaloir pour accéder au territoire d'un Etat tiers.

La qualité de nos relations bilatérales depuis 2012 et le dialogue confiant et ouvert qui s'est noué entre nos deux pays nous permettent désormais d'aborder l'ensemble des questions bilatérales avec les autorités algériennes, dont celles liées aux problématiques de circulation des ressortissants français et algériens entre les deux pays.

Les autorités françaises souhaitent que le vœu de nos concitoyens aspirant à revoir leur terre natale puisse, avec le temps, se réaliser.​

*******

*******

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article, en bas à gauche, dans commenter cet article

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Honore 19/06/2016 18:23

Quelle hipocrisie ! Cela a le merite d'etre claire traduction de la langue de bois laissons les anciens harkis mourrir tous les problemes seront resolus. Les enfants ne l'oublierons pas droite ou gauche nous serons quoi faire lors des prochains votes ! La France pour des questions electoralistes le vote de la communaute algerienne immigree et des accords pas tres claires depuis Evian s'applatit devant l'Algerie.

sadouni 19/06/2016 13:12

« Les autorités françaises souhaitent que le vœu de nos concitoyens aspirant à revoir leur terre natale puisse, avec le temps, se réaliser » ?
Voilà une foutaise qui honore la faiblesse de notre gouvernement ! Imaginez ne pas avoir vu votre pays depuis 54 ans ? Il vous faudra attendre encore ! Vous comprenez à quel point ils s’en foutent de nous ces gens-là, ils ne sont pas honnêtes. Comme l’a dit R.G dans le précédent commentaire, imaginez que demain la même politique soit pratiquée en France vis-à-vis de certains, je dis bien de certains Algériens. Mais cela est une autre histoire, la France n’est plus, elle a perdu toute estime de tous ces hommes ou de ces femmes qui l'ont servie jusqu’au sacrifice suprême. Mais, quelle honte vivant nous aujourd’hui ! Face à l’ignominie de ces hommes politiques français.

R.G 19/06/2016 17:16

Bonjour,
Monsieur Sadouni, tout est dit dans votre commentaire, les autorités Françaises se foutent de nous depuis 54 ans maintenant. Nos hommes politique ne voient que leurs intérêts immédiats en méprisant une partie de leurs administrés qui EUX ont donné de leur sang et certains leur vie pour la France avec au final RIEN, aucune reconnaissance si ce n'est des discours de facade pour nous enfumer, une fois encore.
Néanmoins, nous, Pieds Noirs et Harkis confondus avons la tête haute et gardons notre fierté d'hommes libres.Nous, vous n'êtes pas à vendre .
Aurons nous l'occasion de nous rencontrer à St Laurent des Arbres les 29 et 30 juillet. Si oui, ce sera avec plaisir que je vous rencontrerai.

Harkamicalement Votre.

Mohamed Sadaoui 19/06/2016 00:13

Je cite " le président lors de son discours du 19 Mars 2016 ...avant que notre pays ne reconnaisse leur sacrifice et ne leur apporte la réparation a laquelle ils ont droit "

Ce ministre parle-t-il bien des harkis ? De quelle reconnaissance et de quelle réparation parle-t-il ?

Lâcheté et hypocrisie , bal de faux culs !

sadouni 19/06/2016 23:18

Cher Monsieur, je vous remercie du soutien que vous m'apportez avec affection. Notre histoire est la plus sombre de France à cause de nos dirigeants inconscients, dus à leur faiblesse. Nos politiques sont touchées par la maladie du mensonge et nous constatons cela lorsqu'on voit l'état de notre pays où il en est aujourd'hui ! Mais voilà, nous sommes le pot de terre contre le pot de fer. Je vous remercie aussi pour votre invitation pour rencontrer éventuellement à Saint-Laurent des arbres. Malheureusement, aujourd'hui mon état de santé ne me permet pas de faire de longs voyages, cela se comprend à cause de quelques soucis de santé. Mais sincèrement, je suis très touché par votre témoignage. Brahim Sadouni

R.G 18/06/2016 11:29

Bonjour,

Belle réponse bien alambiquée, plus faux cul que ça tu meurs. Nous aussi (la France) nous pouvons refuser aux Algériens l'entrée du territoir national,( les visas aux Algériens ont doublé), et surtout à leurs dirigeants lorqu'ils viennent se faire soigner chez nous. Il suffit de faire comme eux et vous verrez qu'ils changeront de position. Mais non, nous nous applatissons comme des dhimis, nous n'avons plus aucune fierté et au final, ils ont raison et gagnent sous tous les tableaux. Nous sommes trainés dans la boue par l'Algérie (le gouvernement) et sommes contents de nous.Grand bien nous fasse.