Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le gouvernement algérien répond aux anciens colons / pas d’indemnisation ni de récupération des biens immobiliers pour les pieds-noirs

Les pieds-noirs ne pourront jamais récupérer les biens qu’ils possédaient en Algérie avant l’indépendance du pays, en 1962.

C’est le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, qui l’affirme.

Selon ce ministre,  les anciens colons ne seront pas non plus indemnisés.

 

 “C’est la France qui a occupé l’Algérie et pillé ses richesses et même les biens de ses citoyens”, a fait savoir Tayeb Zitouni avant d’ajouter : “il revient à l’Algérie de revendiquer la restitution de ses biens spoliés, notamment les archives nationales”.

Il faut signaler que ce sont des milliers (250 000 selon un chiffre communiqué il y a quelques mois) de propriétés (maisons, terres agricoles…) qui sont réclamées par des pieds-noirs.

Certains d’entre-eux ont recouru à la justice, mais en vain.

 

Pour ceux qui sont restés en Algérie après l’indépendance, c’est une autre histoire. Au mois d’avril dernier, la commission de travail intergouvernemental algéro-française a rendue public un communiqué dans lequel il est signifié que la question de la réappropriation par les pieds-noirs restés en Algérie de leurs anciens biens est à l’étude et le dossier avance.

En d’autres termes, ceux-là peuvent éventuellement récupérer leurs anciennes propriétés.

Ce qui ne sera jamais le cas de ceux et celles qui ont quitté l’Algérie en 1962, semble dire le Ministre des Moudjahidine.

 

Article Source

 Elyas Nour 22/06/2016

Afficher l'image d'origine

*******

*******

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article, en bas à gauche, dans commenter cet article.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article