Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La fin du campement sauvage à Bias à la cité «Astor» (47)

Les travaux d'interdiction d'accès aux terrains d'Astor pour les caravanes ont débuté. /Photo DDM, Lucien Mercier

Les travaux d'interdiction d'accès aux terrains d'Astor pour les caravanes ont débuté. /Photo DDM, Lucien Mercier

A Bias comme ailleurs on connaît bien le problème récurrent du passage des gens du voyage et autres missions évangéliques qui, faute de lieux d'accueil, n'hésitent pas à s'installer pour plusieurs jours sur un terrain, public le plus souvent, à leur convenance.

Comme ce fut le cas voilà un mois et demi lorsque quelque cent caravanes ont pris place sur les deux espaces communaux de la cité Astor, à deux pas des maisons des harkis.

Une cohabitation qui a été à deux doigts de tourner au vinaigre devant les incivilités, les dégradations commises et les déchets de tous ordres laissés par les occupants de passage.

Face à cet état de fait, une délégation des habitants de la cité avait sollicité une réunion à la mairie avec le premier magistrat biassais Michel Mingo (lire notre édition du 21 juin 2016). «Le terrain d'Astor n'est pas une poubelle, ont clamé haut et fort les représentants des harkis.

Ces gens-là ont le droit de vivre comme tout le monde, mais pas devant notre porte. On veut la paix. On ne veut plus les revoir là. On craint qu'un jour il y ait un drame». Le maire a entendu le message et toutes les parties concernées ont trouvé une solution pour éviter à l'avenir tout campement sauvage sur cette parcelle.

Un projet a été monté par la CAGV qui vient de débuter les travaux, ces derniers étant financés par la commune de Bias. «Afin de sécuriser, les caravanes n'auront pas droit de cité, explique Michel Mingo. Les deux terrains leur seront condamnés par trois types d'obstacles : des fossés d'un mètre de large et de 0,80 m de profondeur, des buttes de terre de 0,80 m de hauteur et des blocs de calcaire semi-enterrés espacés d'1,50 m.Seuls les engins municipaux d'entretien et les voitures pourront accéder aux terrains par les voies goudronnées actuelles grâce à deux portails de 2,50 m de large.» La mesure relative aux automobiles réjouira notamment les coureurs cyclistes qui se pressent nombreux lors des deux épreuves sur route et du cyclo-cross UFOLEP organisés par le Guidon biassais sur le circuit de Lalandette et sur le site d'Astor.

Article Source: Lucien Mercier

Afficher l'image d'origine

*******

*******

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article, en bas à gauche, dans commenter cet article.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article