Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Alger, les enfants kabyles traités de « Harkis » dans les écoles

ALGERIE (Tamurt) – Le racisme envers les kabyles prend de l’ampleur à Alger, et dans plusieurs villes d’Algérie. Les kabyles vivent le martyre et sont livrés à eux même.

Ils font face au racisme des algériens dans plusieurs endroits publics.

Les enfants, les plus vulnérables, ne sont pas épargnés.

A Bab Ezzouar, banlieue d’Alger, un parent d’élève kabyle, qui habite la cité Rabia Tahar, a pris attache avec notre rédaction pour dénoncer un cas de racisme et de dénigrement contre son fils à l’école primaire du quartier.

« Mon fils a été traité de fils de Harki et de sale kabyle par ses camardes de classe pour la simple raison qu’il est kabyle. Mon enfant est traumatisé et n’arrive pas à supporter les insultes récurrentes des élèves. Une autre élève d’une autre classe, elle aussi kabyle, a été insultée à plusieurs reprises par ses camarades de classe à cause de ses origines kabyles.

J’ai signalé le problème au directeur de l’école mais rien n’est fait. Je ne sais pas quoi faire devant cette situation.

Même nous on subit toute sorte de racisme au quotidien, car on s’affiche kabyles », dénonce un père de famille kabyle établi à Alger.

Le racisme envers les kabyles gagne du terrain, surtout depuis la création du MAK.

Les kabyles établis à Alger sont les premières victimes. Pourtant la communauté kabyle est très forte dans la capitale algérienne.

Les kabyles sont mieux respectés dans les pays Européens qu’en Algérie. Pourtant ce sont les aïeux de ces enfants qui ont libéré l’Algérie du joug colonial Français.

Lounès B pour Tamurt

Tamurt

*******

*******

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article, en bas à gauche, dans commenter cet article.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mero1979 09/09/2016 20:10

Notre vie ici en Algérie Vos fils de la mort lente ici Nous mourons