Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Arles : les harkis indignés par le manque de reconnaissance

Une cinquantaine de harkis se sont donné rendez-vous ce samedi devant la sous-préfecture d'Arles, pour réclamer la reconnaissance de leurs droits. Ils réclament à François Hollande de tenir ses promesses faîtes en 2012.

La lettre des engagements non tenus, de François Hollande,cliquez pour la télécharger et l'imprimer.

Afficher l'image d'origine

Alors que la communauté harki lutte toujours pour ses droits et la reconnaissance de son action pour la France, une cinquantaine de personnes (harkis et leurs amis) ont fait un sitting devant la sous-préfecture d'Arles.

Ils reprochent au chef de l'Etat de ne pas avoir tenu ses promesses électorales, s'engageant "à reconnaître publiquement les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis".

Sitting pacifique des harkis

Alors que la communauté harki lutte toujours pour ses droits et la reconnaissance de son action pour la France, une cinquantaine de personnes (harkis et leurs amis) ont fait un sitting devant la sous-préfecture d'Arles.  -  France 3 Provence  -  Xavier Shuffenecker

Dans ce discours prononcé le 5 avril 2012 par François Hollande, le candidat à l'élection présidentielle, s'était engagé à reconnaître la responsabilité de la France "dans l'abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil des familles transférées dans des camps en France".

 

Après les accords d'Evian le 18 mars 1962, 55.000 à 75.000 harkis, ont, selon les historiens, été abandonnés en Algérie et victimes de sanglantes représailles de la part des nationalistes. Quelque 60.000 ont été admis en France.

Avec leurs descendants, leur communauté est estimée à 500.000 personnes.

En avril 2016, des députés de droite avaient déposé deux propositions de loi relatives à la mémoire de la guerre d'Algérie, et notamment à "la reconnaissance de la responsabilité de la France dans l'abandon et le massacre des harkis".

Le 25 septembre prochain aura lieu l'hommage national rendu aux harkis, aux Invalides.

 

Réaction d'un représentant des harkis

Les harkis se sentent abandonnés par l'Etat. L'un de leurs représentants prend la parole  -  France 3 Provence  Xavier Schuffenecker

Afficher l'image d'origine

*******

*******

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article, en bas à gauche, dans commenter cet article.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article