Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avis de décès de Abdelkrim Klech

Suite des photos, des premières assises harkis du grand sud le samedi 13 Juin 2015 à Saint-Laurent des Arbres (2)

Abdelkrim Klech s'est éteint, Il a consacré sa vie à la cause des harkis.
*******
C'est avec tristesse , mon frère Abdelkrim Klech est décédé cette nuit au CHU d’Amiens hier dans la soirée, ses funérailles se dérouleront à Narbonne samedi 24/09/2016 à 15 h cimetière ouest rabit sorti autoroute sud prendre itinéraire Carcassonne Béziers.
Khaled Klech
 
Avis de décès de Abdelkrim Klech
Avis de décès de Abdelkrim Klech
 

Harkis, portrait d'Abdelkrim KLECH... 15 Février 2011 )

abdelkrim.jpg

Souvenez-vous du samedi 18 octobre 1997, Abdelkrim KLECH porte parole des 12 harkis en grève de la faim sur l'esplanade des Invalides, à Paris. Diabétique, affaibli par 45 jours de jeûne, cet homme qui avait 47 ans à cette époque était déterminé à poursuivre jusqu'au bout son combat.

Son objectif n'avait pas varié malgré qu'il ait été transporté à l'hôpital alors qu'il était, disait-on, presque dans le coma.

Abdelkrim n'était pas à son coup d'essai. 7 grèves de la faim en 7 ans, et des dizaines de coups d'éclats. Il était surnommé par certains « le Robin des bois des harkis », ce père de 3 enfants, originaire de Peyrolles, se disait investi d'une « mission ».

Il disait : « Je fais cela pour que nos vieux retrouvent leur dignité, et leurs enfants, du travail ».

Abdelkrim avait été très éprouvé par la mort de son père au début de cette année de 1997, et il n'avait qu'un mot à la bouche « obstination ».

Sergent-chef dans l'armée française, le père d'Abdelkrim était rentré en France en 1962 avec la vague promesse d'être réintégré dans la gendarmerie. Une promesse qui était resté sans lendemain, comme pour la plupart de tous les harkis qui avaient choisi la France.

Il n'a jamais oublié son arrivée en France, il n'a jamais oublié ces camps de transit, et depuis le désir de révolte ne l'a plus jamais quitté. Il disait :« qu'il n'a pas de mots assez durs pour condamner ceux qui ont trahi la cause ».

Nous disons à Abdelkrim Klech bravo pour ses combats celui qui disait que son passé était le moteur de son action.

Publié par L'équipe Mon Harki.com

L'équipe Mon Harki.com

15 Février 2011

Qu'il repose en paix.

*******

*******

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article, en bas à gauche, dans commenter cet article.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article