Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De la Table Ronde à la Grande manif du 24 septembre 2016

Par le  Conseil National de Concertation des Harkis (CNCH)

Ils ont répondu présents, Ils sont tous venus des quatre coins de la France, de Lorraine, des Hauts de France, de Provence-Alpes-Côte d’Azur, du Centre de la France… Ils ont tous souhaités prendre part aux travaux de la Table Ronde convoquée à Paris le samedi 10 septembre 2016 à l’espace polyvalent du XI Xème.

 

Sous l’égide du Conseil National de Concertation des Harkis (CNCH), les travaux de Table Ronde ont débuté par un débat autour du rassemblement des familles de harkis sur les principales attentes vis-à-vis des pouvoirs publics.

 

Cela a conduit un certain nombre de participants à poser la question de l’absence de dialogue sérieux du gouvernement sur le dossier « harkis » depuis le début du quinquennat de François HOLLANDE. Un véritable échec ! Ce que ne semble pas vouloir admettre le secrétaire d’État aux anciens combattants dans le cadre du message national qui sera lu lors de la journée nationale d’hommage aux harkis le 25 septembre prochain. Message qui est d'ores et déjà connu et disponible sur le net.

Toujours est-il, qu’en ce qui concerne les attentes des familles de harkis, dans le domaine de la politique de réparation, les personnes présentes au sein de la Table Ronde ont admis que l’actuel gouvernement avait botté en touche avec le Plan VALLS.

 

Ce Plan n’était en rien un Plan de réparation.

En réalité, ce Plan n’était qu’un vulgaire train de mesures de droit commun accessible à tout citoyen français, et non aux seuls enfants de harkis.

Mis en place en violation de l’état de droit, ce Plan a été annulé par le Conseil d’État le 30 décembre 2015.

Aujourd’hui, il y a urgence à parler d’une même voix pour exiger des politiques une grande loi de réparation après que la reconnaissance par le Justice Française le 10 juillet 2014 à Cergy-Pontoise de la responsabilité de l’État français dans l’abandon, le massacre des harkis et la relégation des rescapés dans des camps en France.

 

Afin de parler d’une même voix, les participants ont adopté une déclaration finale qui vise à exiger l’adoption d’une grande loi de réparation du drame des harkis.

À noter que le texte de cette déclaration finale sera remis à Matignon lors de la grande manifestation organisée le samedi 24 septembre 2016 devant l’esplanade des Invalides à 14 h 30.

Tous à Paris le 24 septembre ! Tel était le mot

*******

*******

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article, en bas à gauche, dans commenter cet article.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article