Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Harkis: Pierre Laurent déplore «des hommages sélectifs» de François Hollande

Harkis: Pierre Laurent déplore «des hommages sélectifs» de François Hollande

Le secrétaire national du Parti communiste (PCF), Pierre Laurent, lors de la Fête de l'Humanité à la Courneuve, le 10 septembre 2016 Photo Thomas SAMSON. AFP

Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste (PCF), a «regretté» lundi des «hommages sélectifs» après la reconnaissance dimanche par François Hollande des responsabilités de la France dans «l’abandon» des harkis.

 

«Ce que je regrette, c’est que la France devrait avoir un discours global sur la responsabilité qui a été la sienne, finalement, dans l’ensemble de la guerre d’Algérie. Si on a des hommages sélectifs... La France porte une responsabilité dans l’ensemble de la guerre d’Algérie» a déclaré M. Laurent sur RFI.

 

«La France devrait tenir un discours global sur l’ensemble des réparations à opérer par rapport à cette situation», sur «le fait d’avoir mené cette guerre et d’avoir divisé les Algériens entre eux d’en avoir utilisé une partie, +les harkis+, contre une autre partie de la population algérienne qui souhaitait l’indépendance, la majorité de la population algérienne. Tout ça a laissé des traces terribles. Sans parler des milliers et des milliers de jeunes Français qu’on a envoyé s’abîmer dans cette guerre d’Algérie» a déploré le secrétaire national du PCF.

 

M. Laurent a prôné pour l’avenir «un partenariat d’ensemble politique audacieux constructif avec l’Algérie d’aujourd’hui à construire».

 

François Hollande a reconnu dimanche «les responsabilités» de la France dans «l’abandon» des harkis au cours d’une journée d’hommage, à sept mois de l’élection présidentielle, une première par son caractère solennel.

26/09/2016

Fichier:AFP.svg

*******

*******

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article, en bas à gauche, dans commenter cet article.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article