Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
">

         harkis les premiers mots du souvenir, la communauté en attend plus

Harkisdordogne.com est un site, de liens d'informations, de toute la communauté Harkie, et leurs amis, sur la Reconnaissance, la mémoire, et la culture.

L'avenir ne se construit que sur la connaissance et la fierté du passé. 

Interviews  audio, Archives  Départementales  de  La  Dordogne, vidéo Harkis  Dordogne.com © Photos - G.G

 

- 280  539  Visiteurs  Uniques -

Agenda, dates des manifestations harkis

   Contact HarkisDordogne.com

Afficher l'image d'origine

Cliquez sur l'affiche

Exposition parcours de harkis vendredi 7 et samedi 8 juillet 2017 à Meillon (64)

Cliquez sur la photo

L'association harkis Dordogne visite le mémorial de Rivesaltes (66)

9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 13:15

Par Michel DELENCLOS chercheur en histoire – Biographe

Souffrant du diabète qui impose déjà un combat pour la survie, a fait preuve, tout au long de sa vie, d’un altruisme rare. KLECH AbdelKrim   (1950-21.09.2016) est décédé au CHU d’Amiens puis, il est inhumé au cimetière ouest rabit à Narbonne, le 24.09.2016, fils de Harki, frère de Khaled. En 1962, il quitte l'Algérie pour la France. Il connaîtra le camp d’hébergement de Saint-Maurice l’Ardoise puis, celui de Rivesaltes. Son père, sergent dans l’armée française, réclamera toute sa vie, sa réintégration dans l’armée française, en vain. Alors, il s’occupera d’une plantation d’arbres. Par la suite, il termine sa carrière comme agent de service à la mairie de Narbonne, il décédera en début de l’année 1997. Klech épouse Aïcha Mafid née en 1956 qui lui donnera 3 enfants dont son fils, Lazari, aujourd’hui âgé de 24 ans. * En 1981 Klech Abdelkrim participe au blocage de l’aéroport de Marignane pour empêcher le licenciement de deux fils de harkis.* En 1986, il soutient des grévistes de la faim, dans les Bouches-du-Rhône. En 1987, il marche avec eux, d’Avignon à Paris.* En 1991, ils bloquent, durant 2 mois, l’autoroute A 96.* A partir du 21.08.1997, Klech Abdelkrim prend la tête de la lutte pour la reconnaissance des droits des Harkis. Klech Abdelkrim prend alors part à sa première grève de la faim devant l’Assemblée nationale.            Klech Abdelkrim fera sept grèves de la faim. Il fait remarquer : «A chaque fois, on nous envoie un sous-fifre qui nous offre des emplois au cas par cas, alors que nous luttons pour une reconnaissance. On m’accuse d’être manipulé mais je demande simplement justice. Notre cause a le soutien de l’opinion publique. Je me battrai pour que l’année 1998 soit celle où on réglera définitivement le problème des harkis. ». Président du «CNJPH» (Conseil National Justice Pour les Harkis).* Le 07.10.1997, «La Croix» nous apprend que c’est le statu quo pour les six des sept fils de harkis en grève de la faim depuis 45 jours et qui ont reçu le 04.10.1997 la visite d’un millier de personnes venues de toute la France soutenir les grévistes. Selon Klech Abdelkrim, les harkis persistent dans leur demande : rencontrer le Premier ministre, Lionel Jospin. Outre la reconnaissance par la France de l’exclusion dont ils sont victimes depuis 35 ans, les harkis veulent également bénéficier du dispositif de la loi emploi jeunes, dont ils sont écartés en raison de leur âge. A ce titre, ils demandent «une solution globale, non des solutions au cas par cas ». A la mi-novembre 1997, en pleine grève de la faim, il reverra sa femme alors au chômage et ses trois enfants.* Le 07.10.1997, six des sept fils de harkis cessent leur mouvement de grève de la faim. Il est alors rejoint par trois autres personnes, deux hommes et une femme qui, comme lui, veulent obtenir du Premier ministre une déclaration solennelle reconnaissant la responsabilité de la France à l’égard des harkis.

1

Décembre 1997 : sur l’esplanade des Invalides : Klech Abdelkrim pendant sa grève de la faim réclamant «Justice pour les Harkis. Halte à l’indifférence.».* le 23.12.1997 signataire de l'Appel "Justice pour les harkis" se retrouvera tout seul, sous sa tente.* Les 04 et 05/04/1998 à Nice, il témoigne lors du colloque du «CEPN» sur la "Réécriture de l'histoire", animé par J. Revel-Mouroz.

2 k haled_klech-b2f3c

Manifestation de harkis : au centre : A. Klech. En juin 2000, Klech Abdelkrim est de nouveau à Paris où il entame une nouvelle grève de la faim. A ce sujet, son épouse Aïcha confie au «Parisien»* le 12/06/2000 : «Malgré les promesses, presque rien n’a été fait pour nous. Nous sommes et restons des parias. La France nous a laissé tomber. Quant aux élus, ils ne se souviennent de nous que lors des campagnes électorales parce qu’on vote…».* Le 25/09/2001, à la suite de la 1ère journée nationale d'hommage aux Harkis, présidé par Jacques Chirac, il confie: «C'est une honte, quand oseront-ils nous demander pardon? Il doit y avoir repentance de l'Etat français.».* Le 20/11/2001 «l'Humanité» titre  «Trois "petits" candidats de plus aux présidentielles.» :  Klech Abdelkrim se porte candidat pour briser les murs de l’indifférence sociale et de la solitude communautaire de l’isolat harki.* Le 18/03/2002, Laurent de Boissieu de «La Croix» nous rappelle que Klech Abdelkrim avait postulé comme candidat à l‘élection présidentielle de cette année 2002. Tout comme un autre Français d’Algérie (*), il n’obtiendra pas les signatures requises. Il avait été alors, soutenu par le Collectif national Justice pour les harkis et leur famille.* Le 20/03/2002 à la suite de sa déclaration dans le quotidien algérien "El Watan", l'association "Agir 13" se sépare du Collectif, se désolidarisant ainsi totalement de ses propos tenus.* Le 11/02/2006, Georges Frèche, membre du bureau national du «PS» et président du Conseil régional du Languedoc-Rousssillon, qualifie les Harkis de : «vous êtes des "sous-hommes, vous n’avez aucun honneur, dégagez!".* Le 17/02/2006, à l’initiative du Collectif national Justice pour les Harkis et leurs familles, des enfants de harkis campent jour et nuit devant le siège national du "PS". Ils dénoncent alors les propos inqualifiables de G. Frèche.*Le 04.03.2006, à Paris, avec d’autres présidents d’associations de harkis, Klech Abdelkrim participe au colloque organisé notamment par la "LDH", «Harkis et droits de l’homme» et l’association «Coup de soleil» 1956-2006 : 50 ans, les harkis dans l’histoire de la colonisation et ses suites.* Le 25.03.2006, Klech Abdelkrim signe le communiqué de presse dans lequel les Harkis appellent notamment à "Dénoncer l’attitude inqualifiable de M. Frèche et demander des sanctions à la hauteur de l’insulte et de l’affront faites aux Harkis". Réclamer réparation des discriminations d’Etat. Les harkis se regrouperont rue de Solférino au siège du "PS".* Le 30.11.2006, le premier procès intenté contre G. Frèche se tient à Montpellier. Le 31/03.2007, dans un discours tenu dans son QG de campagne, Nicolas Sarkozy apporte son soutien aux harkis : "Si je suis élu, je veux reconnaître officiellement la responsabilité de la France dans l’abandon et le massacres des harkis et d’autres milliers de musulmans français qui lui avaient fait confiance, afin que l’oubli ne les assassine pas une nouvelle fois…Vous êtes, vous les enfants de harkis, les premières personnes vers qui nous devons engager une politique de discrimination positive..."* Le 01.04.2009, la Cour de cassation confirme la relaxe de G. Frèche.  Devant cette sentence, Klech Abdelkrim prône : "Il faut compléter l’Article 5 de la loi du 23.02.2005, il faut affirmer et définir les sanctions pénales. On ne peut pas continuer à nous insulter en toute impunité".

4 Zohra-Aridj-2

Le 22.09.2012 : au camp de forestage du hameau de la Baume, avec l’association «Justice pour les harkis ».De gauche à droite : l’historien Jean-Jacques Jordi, Zohra Aridj, Abderrahmane Moumen, Heddab, Malika Meddah, Kader, Michel, Klech Abdelkrim  (photo diffusée par le site «Harkis Dordogne»).

3

* Le 13.06.2015 : Abdelkrim Klech lors des assises à Saint-Laurent des Arbres

KlechAridj

Zohra Aridj et A. Klech. (Photo reproduite sur le site «Harkis Dordogne» en hommage rendu par Z. Aridj à Klech Abdelkrim.)

HymneNational

«Ils ont cru en la parole de la France. Souvenez-vous Français. Les fils de harkis abandonnés aux assassins du «FLN» ont tous été égorgés. ». (Mouvement Harkis).Hymne national des harkis en hommage à notre frère Abdelkrim Klech.Le 25.09.2016 : diffusion de cette vidéo:https://www.youtube.com/watch?v=L9zKTDKAVgk Le Premier ministre, Manuel Valls, apporte sa contribution : "Abdelkrim Klech, combattant obstiné de la cause harki, vient de nous quitter. Un grand homme qui forçait le respect".

Hollande25

* Le 25.09.2016 : F. Hollande, lors de son allocution, à l’occasion de la «Journée nationale d’hommage aux harkis et autres membres des formations supplétives. ». Aïcha Klech, épouse d’Abdelkrim, dans «Le Parisien» du 12.06.2000 soulignait ce comportement notoire : "Quant aux élus, ils ne se souviennent de nous que lors des campagnes électorales".

Stora25

* Le 25.09.2016 : Benjamin Stora, lors de l’émission sur «Paris-Jaffa», est interviewé par Paul Amar, à propos de l’hommage, rendu ce jour, aux Harkis et forces supplétives, par F. Hollande.http://www.I24news.tv/fr/tv/revoir/I24newsfr/x4uo3od (*)  VALLAT Jean-Félix né le 16.09.1950  à Thiersville (Algérie française). Soutenu par le Comité de liaison des associations nationales des rapatriés d’Algérie.

Michel Delenclos prix Antibes

*******

harkis les premiers mots du souvenir, la communauté en attend plus

*******

Si vous le souhaitez, vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

Partager cet article

Repost 0
Published by harkisdordogne - dans Hommage Biographie
commenter cet article

commentaires

Harkisdordogne.com

  • : Harkis Dordogne
  •  Harkis Dordogne
  • : Harkisdordogne.com est un site, de liens d'informations, de toute la communauté Harkie, et leurs amis, sur la Reconnaissance, la Mémoire et la Culture.
  • Contact

Divers A-D-H-D-V-O

                Logo www. harkis Dordogne

La lettre des engagements non tenus, de François Hollande, cliquez pour la télécharger et l'imprimer.

Afficher l'image d'origine

 Cliquez sur le logo pour voir la Fondation

 

Cliquez sur le télégramme de Messmer sur l'Abandon des Harkis

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

La *charte de notre site

 

À propos des articles qui sont publiés sur

Harkisdordogne.com

- Dans la mesure du possible et, selon l'actualité du moment, le webmaster s’engage après vérification (exemple sujet non traitéà publier sur le site Harkisdordogne.com  vos articles, vos manifestations, vos communiqués.

- Il est conseillé d'illustrer autant que possible, par une (des) photo(s), votre article, notamment le lieu.

- Quand il s'agit de coupures de presse, nous préciser la date, et la source du journal.

- Également retenu, les sujets historiques non traités, par exemple la catégorie " Retour en Arrière ".

- Une, ou (votre) histoire vécue.

- Vos avis de recherche.

*******

Quels sont les articles qui ne seront pas publiés ?

 

- À​ aucun moment, le webmaster ne s'engage, à publier.

- Les articles trop anciens, (hors, ceux historique).

- Ceux qui sont sous la contrainte, pressions diverses, obligation.

 

Quels sont les commentaires et vidéos qui ne seront pas publiés ?

 

- Les commentaires, et vidéos, racistes, insultants, injurieux seront

supprimés par le modérateur.

- Votre sollicitation, n’est pas un dû !

- Le but de notre site est de partager, informer la communauté harkie et leurs amis... 

Rechercher Sur Le Site

Soyez les bienvenus

harkis les premiers mots du souvenir, la communauté en attend plus

                           - Bienvenue sur Harkisdordogne.com          et L'Association Départementale Harkis Dordogne,Veuves et Orphelins  

      (A-D-H-D-V-O)   Contact Email 

logo Je suis Harki  

Réalisé par HD le 08/01/2015.

     Plan d'Accés Accés Périgueux

 

Info sur l'association

Mères, Filles, Pères, Fils de Harkis Réveillez-vous... 

- Un appel de Harkisdordogne.com et de l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins,qui sollicite les harkis,et les pieds-noirs qui souhaitent apporter des témoignages-Photos,Manuscrits,Films qui nous intéressent,tout documents papiers peuvent être scannés et envoyés par Emails.

 Pour un Premier Contact Email

Cliquez sur l’Endroit du Village  Hameau de forestage Chauveyrou (24)

Carte Hameau de forestage Chauveyrou

Partenaires Harkis Dordogne

 Pour voir leur site et l'actualité de nos partenaires, cliquez sur les vignettes.

*******

Conseil Général de la Dordogne

Ville de Périgueux

Résultat de recherche d'images pour "logo ville de périgueux"

 

Archives Départementales de la Dordogne

Onac de la Dordogne

Musée Militaire De La Dordogne

Afficher l'image d'origine

Secours de France

Dyanka danse Orientale

DG NEON  L'Enseigne

Afficher l'image d'origine

Historique

Les Harkis Ceux qui ont choisi la France

Femmes harkis 1  Cliquez sur la photo Femmes Harkis (Harkettes)     

Cliquez sur

- Un peu D'histoire -  

̋ Réussissez ou échouez mais surtout ne laissez pas la négociation se prolonger indéfiniment… D’ailleurs ne vous attachez pas au détail…  (Le président Charles de Gaulle à Louis Joxe, négociateur.)

au sujet du

- Texte complet Accords d'Evian 

 

-Qu'est qu'un Harki ?

Le mot harki ['arki] désigne un individu servant dans une harka et vient du mot arabe haraka signifiant littéralement « mouvement », mais en réalité le terme était déjà utilisé au sens figuré pour désigner de petits affrontements, guerres, barouds entre tribus, ou contre un ennemi extérieur. Dans le langage courant, en Franceil désigne les supplétifs engagés dans l’armée française de 1957 à 1962, durant la guerre d'Algérie.     

-Qu'est qu'une Harka ?

C’est officiellement le 8 février 1956 que l’ordre de créer les harkas dans toute l’Algérie a été donné. des unités supplétives seront constituées dans chaque corps d’armée, à l’échelon quartier ; s’appuyant sur les unités de base, compagnies, escadrons, batteries, elles seront chargées de compléter la sécurité territoriale et de participer aux opérations locales au niveau des secteurs ; ces unités porteront la dénomination de harkas. 

MAIS QUI SONT LES HARKIS !

(Appelés, engagés, militaires d'active, appelés aussi FSNA ou Français de Souche Nord-Africaine)

Bulletin d’Adhésion à l'Association

    Bulletin d’Adhésion  à l'

    harkis les premiers mots du souvenir, la communauté en attend plus     

 - Faire un don à L’Association Départementale 

Harkis Dordogne Veuves et Orphelins, c’est choisir de transformer tout ou partie de vos impôts, dans des actions, et projets divers, commémorations,culturel et travail de mémoire. -

Vos dons font nos actions.

Cliquez sur le bulletin pour agrandir, puis droit pour l'imprimer.

                                                           Bulletin Adhésion Harkis Dordogne

     Contact Email de l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins ,   et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Remerciements

Merci pour l'intérêt que vous portez tous les jours à la communauté des Harkis, et aux 150 000 massacrés, après la fin de la guerre d’Algérie.

Solidarité

Message de remerciements de Ouarda

Pour en savoir plus sur la maladie cliquez sur la photo 

       Ouarda Kacem 2

      Je tiens à tous vous remercier pour tout votre soutien, vo...tre mobilisation, je remercie tous les donateurs, vous avez fait preuve de générosité et cela m'a beaucoup touché, grâce à vous j'ai récolté assez de dons pour effectuer mon opération qui c'est déroulée jeudi dernier 02/10/2014 à Barcelone.

L'opération c'est bien déroulé, je suis maintenant mon traitement. Merci encore à tous. Ouarda.

Divers Infos, liens Harkis

" Tout sur la Procédure Harkis  "  *

Cliquez sur le logo de Urbi et Orbi 

Urbi et Orbi

 

*******