Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Harkis : commémoration et projets à Muret (31)

Une cérémonie suivie par l'ensemble de la communauté./Photo DDM, Roger EychenneUne cérémonie suivie par l'ensemble de la communauté./Photo DDM, Roger Eychenne

Anou Mohamed, harki, arrivé en France avec ses cinq enfants, en 1962, venant de Merveille, était très fier, dimanche 25/09/2016, de représenter les harkis pour déposer une gerbe au Monument-aux-Morts.

Opéré d'une vertèbre cervicale quelques jours auparavant, l'homme a surmonté sa douleur pour accomplir ce geste symbolique accompagné par ses enfants et petits-enfants.

Sur le public peu nombreux, sa fille Fatima, donnait son point de vue : «Il est vraiment dommage que les enfants d'harkis ne soient pas venus perpétuer ce devoir de mémoire avec les autorités civiles, militaires et patriotiques présentes».

Syndia Hamoudi, présidente de l'association HRJM (Harkis Reconnaissance Justice Mémoire) était venu de Toulouse, pour assister à la cérémonie. Elle avait choisi Muret pour montrer aux harkis et à leurs descendants le résultat de sa demande en leur nom : la réponse positive du 30 juin, du maire André Mandement.

Celle-ci concernait l'accord voté par le conseil municipal pour le carré musulman dont les travaux devraient débuter en 2017. Ce dépôt de gerbes a permis aux harkis de ne pas oublier la journée du 12 mai 1962 journée de l'abandon et du massacre des (près de 100 000 harkis) et des conditions de vie des rescapés dans les camps en France.

Au même instant à Paris, le chef de l'État déclarait «Je reconnais les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis, les massacres de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil inhumaines de ceux transférés en France». RE​

Actualités

*******

 Cliquez sur le logo pour voir la Fondation du 12 mai 1962

 

 

*******

*******

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article, en bas à gauche, dans commenter cet article.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mohamed Sadaoui 06/10/2016 13:17

La reconnaissance donne un sens à notre passé , apporte la paix pour aujourd'hui et crée une vision pour demain , cependant , sans juste réparation elle demeurera le paiement du pauvre , de l'oublié , du laissé pour compte .

A bon entendeur , Mr Hollande .

NB : sur la photo ci-dessus ( à droite et à gauche ) , je reconnais mes deux cousins de Muret que je salue .

Andre MAYO 06/10/2016 09:29

Il n'est jamais trop tard pour reconnaître les erreurs et les fautes d'un pays coupable et/ou complice de crime et de lâcheté envers ceux qui l'ont servi. Mais pourquoi avoir attendu si longtemps? Combien d'entre eux sont-ils depuis morts sans avoir entendu ces paroles? Mais est-ce que des mots suffisent pour réparer les maux et les plaies qui ne cesseront qu'avec la mort du denier d'entre eux?