Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Harkis, d'hommages en dommages.

D'hommages en dommages.

 Dimanche 25 septembre, « Journée nationale d'hommage aux Harkis et autres membres des formations supplétives ».

Dommage, je ne pourrai pas assister à cette cérémonie avec mes compatriotes.

Je ne pourrai pas me joindre à ce grand déballage électoral, avec toujours comme introduction la reconnaissance du drame et del’abandon Harki, éternel mea-culpa ou ritournelle.

D’hommages en dommages, le sort des Harkis n’a sensiblement pas changé, il suffit de prendre contact avec les « ONACVG » pour comprendre que le « Plan Harkis » n’existe pas plus que la légitimité de ces fonctionnaires occupant des fonctions anecdotiques.

Dommage, encore une fois un mauvais plan pour qui, pour les Harkis.Toutes les mesures concernant : emplois réservés, le logement, l’allocation de reconnaissance…ne sont que des termes visant à diriger les Harkis vers des dispositifs de droits commun.

Pourquoi créer un dispositif « Plan Harkis » qui n’est, en fait, qu’un intermédiaire pour Pôle Emploi, le dispositif Dalo ou autres structures officielles. Il n’y a pas plus de « Plan Harkis » qu’il n’y a de Harkis pour la classe politique. Et aujourd’hui, après avoir vu nos parents subir les humiliations et le mépris, j’ai pu faire les frais de ce fumeux « PlanHarkis ».

Voici mon petit témoignage concernant les emplois réservés car étant inscrite sur les listes d’aptitude aux emplois réservés j’ai reçu diverses offres du Ministère de la Défense et de l’Intérieur.

J’ai ainsi eu un entretien, suivi d’une promesse d’embauche, dans une Préfecture d’Ile de France. J’y ai cru encore une fois, et comme par le plus grand des mystères, remaniement du service qui m’avait recruté, un poste à pouvoir qui disparaît, un manque de réponse sur une promesse non tenue, et je vous épargne le reste.

Puis, j’ai eu droit à des entretiens distants et méfiants, au manque d’égards et au sempiternel « nous avons recruté une personne qui correspond plus au profil » apparemment ces postes sont toujours à pouvoir mais pas pour une fille de Harki.

Je ne serai pas présente à la « Journée nationale d'hommage aux Harkis et autres membres des formations supplétives » et de toute évidence, cela n’a pas plus d’importance que la présence de Monsieur le PrésidentFrançois Hollande, qui d’ailleurs ne remarquera pas mon absence car je ne suis qu’un vague plan, qu’un mauvais plan, qui sera oublié comme on oublie et on a abandonné les Harkis.

Et mon absence n’aura pas plus de signification que la mort de mon père, de nos pères, qui, à travers nous revivent les abandons ou les oublis.

Aujourd’hui 25 septembre mon hommage sera solitaire et j’aurai pour m’accompagner dans cette triste journée le souvenir de mon père, de nospères. Mon existence n’aura pas plus d’importance que l’existence d’un Harki mort pour la France. Nous ne sommes que cette ligne, cette frontière entre abandon et oubli, une page arrachée à une histoire, la notre.

A mon père ce héros.

Marie Pierre, Ilka, Malika Madache

*******

*******

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article, en bas à gauche, dans commenter cet article.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

hamid 05/01/2017 16:03

Je m'y retrouve dans cet article et je ressens exactement la meme chose .Oui à nos pères ces héros pour qui la plupart d'entre eux nous ont quittés et de voir petit à petit ceux qui sont encore en vie nous quittés , me fait vraiment de la peine .
Une pensée toute particulière à nos chers pères et mères . Nous les enfants , l"union nous a beaucoup manqués .