Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Harkis sortis de l'oubli ( Echo Dordogne ) et vidéo cérémonie Lanmary (24)

Extraits

- J’ai fait un an de prison dès le 19 mars 1962 parce que j’avais choisi la France… ils ont pris mon œil… Aho Hidri

 

Il y a bien eu un Noël organisé par des associations avec le préfet de l’époque… Mais les Noëls n’étaient pas heureux.
On ne voyait pas les gens.
Nous vivions en autarcie.
Aller en ville c’était la découverte de la civilisation témoigne
Hamid Chahat-Bais, qui se souvient aussi de l'école sur le camp.

 

- Les familles étaient loin de tout, de toute civilisation, rendant l’intégration impossible. 
- Les Harkis n’ont eu que le boulot dont l’État avait voulu se délester
Hamid Khemache

Cliquez pour lire

Les Harkis sortis de l'oubli ( Echo Dordogne ) et vidéo cérémonie Lanmary (24)
Les Harkis sortis de l'oubli ( Echo Dordogne ) et vidéo cérémonie Lanmary (24)

Les Harkis sortis de l'oubli ( Echo Dordogne ) et vidéo cérémonie Lanmary (24)

Vidéo de 26'05" 

Cliquez pour lire

Les Harkis sortis de l'oubli ( Echo Dordogne ) et vidéo cérémonie Lanmary (24)
Les Harkis sortis de l'oubli ( Echo Dordogne ) et vidéo cérémonie Lanmary (24)

*******

*******

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article, en bas à gauche, dans commenter cet article.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

RG 02/10/2016 15:36

Bonjour,

Chaque Association, Coordination ou Fédération peut à son niveau porter haut les revendications des Harkis et de leurs descendants.
Chacune est libre de le faire à sa façon et toutes sont honorables. Un seul fait compte; la défense des intérêts de cette Noble Cause.

Cette commémoration remplissait parfaitement ces conditions.
En effet, le discours du Président Hamid Khemache était très offensif, en présence des autorités officielles de l'Etat Français.
Cela sous entend que l'on peut participer à des manifestations sans pour autant s'aplatir devant le pouvoir en place et en dénonçant avec force et dignité le sort réservé à la communauté Harkis.
Le très nombreux public présent en est la preuve. Certains d'entre eux ont été anéantis, en effet, beaucoup ignoraient à quel point cette communauté avait été bafouée dans ses droits fondamentaux les plus élémentaires.
Ceci rejoint bien évidemment un des buts de notre Association, c’et à dire ; le travail de mémoire qui est essentiel avec aussi et surtout le vote d’une loi mémorielle qui entérinerait les paroles du président Hollande.
Cela a également permis de rencontrer des Harkis, qui hésitent à participer à de telles cérémonies.
Pour certains, nous avons pu ainsi les aider ou les aiguiller pour telle ou telle démarche, comme pour l’attribution de la médaille Militaire…
Cela renforce la cohésion et c’est là le but de toute association, fédérer le plu grand nombre de personnes autour de cette Noble Cause. Sans pour autant jeter l’anathème sur le comportement de certains comme je le disais en tête de chapitre.
Comme le dit un Harki de notre association : « Nous sommes des Hommes libres » n’en déplaise…
Nous n’avons de compte à personne, dans la mesure où nous combattons, pacifiquement s’entend, pour un BUT, la défense des Harkis et de leurs familles.
Il me semble que c’est ce que l’Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins et leurs Amis fait, à son petit niveau et en toute modestie.

Harkamicalement.