Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On est dans l’histoire, droit de réponse d'Hacène ARFI par rapport à la diffusion d'une vidéo

Communiqué

On est dans l’histoire, droit de réponse d'Hacène ARFI par rapport à la diffusion d'une vidéo

On est dans l’histoire, droit de réponse.

 

C'est avec consternation que j'ai pris connaissance de la diffusion de la

* vidéo sur le camp de Saint Maurice l'Ardoise, que vous avez supprimé à juste titre de votre site.

 

Une vidéo  version sketch des INCONNUS et qui est une véritable offense aux souffrances de tous ceux qui y ont vécus.

 

Dire sans vergogne que Hacène ARFI vivait au paradis dans le camp de Saint Maurice l'Ardoise, cela vaut pour tous ses camarades d'infortune Hocine Louanchi compris, c'est faire preuve d'une étroitesse d'esprit, c'est inhiber 40 ans de lutte pour dénoncer la condition de vie des harkiset réduire à néant l'une des revendications mère, à savoir la relégation des harkis dans les camps de fortune. 

 

Mais qu'est-ce qui pousse certains à piétiner leurs semblables  pour se hisser,

Alors que nous avons besoins les uns les autres de solidarité et fraternité pour mener à bien le combat  de la reconnaissance dans son ultime phase.

 

Etre dans l'histoire, pour certain, c'est aussi disparaître en 1975 et ce durant 40 ans des radars de la cause harkie pendant que d'autres tentaient, au péril de leur vie de maintenir la flamme vivante.

 

Voilà maintenant deux ans, il resurgit  dénigrant  tous ceux qui se sont battus tout au long de ces nombreuses années avec un seul mot d’ordre MOI JE, MOI JE en tronquant systématiquement l’histoire.

 

Le prisme du MOI JE,  nous conduira inévitablement à la déchéance de dignité.

 

Etre dans l'histoire, pour certain,  c'est aussi se repaître durant 40 ans dans la gamelle du maître, après avoir agi comme ces esclaves affranchis devenus eux même marchands d'esclaves tant ils en connaissaient les rouages.

 

Sans une véritable concertation et respect de tous et en laissant parler n'importe qui de l'histoire avec un grand des harkis, nous contribuons à demeurer la risée de nos contemporains, jusqu'à ne plus se regarder dans les yeux.

 

L'histoire des harkis est une et multiple à la fois, mais inexorablement indivisible.

 

Se prétendre prophète envoyé par l'histoire, il faut en être indemne.

Pour ma part et devant ces accusations mensongères, je tenais à apporter certaines précisions bien loin de la version de Louanchi qui tente en vain de salir ma famille, J’ai vécu à St Maurice l’Ardoise de 1964 à 1976,  nous avons été traité de la même manière que les autres compagnons d’infortune, la différence étant que l’administration employait une dizaine de harkis pour entretenir et faire fonctionner le camp.

 

Mon père en  faisait partie, il était le seul à avoir le permis pour conduire l’ambulance du camp, ce n’est pas de notre faute si son père lui avait été affecté au foyer du camp pour d’autre tâches plus ingrates.

 

J’aimerai également rafraîchir la mémoire déficiente d’Hocine et lui rappeler que la famille ARFI a été la dernière à quitter le camp de St Maurice l’Ardoise et que nous y avons vécus huit long mois sans eau et sans électricité au milieu des décombres, alors que ma mère venait d’accoucher de son quinzième enfant. Quel privilègequel paradis avons-nous eu ???

 

Aujourd’hui avec l’expérience que j’ai acquise au service de la cause, je comprends pourquoi ce problème légitime n’avance pas, c’est principalement à cause de ce genre de personnages nauséabonds qui passent leur temps à salir leur communauté et qui ont à mon sens ont réellement  besoin de suivre une thérapie.

VRAIMENT ! Ne laissons pas faire n'importe quoi, ne laissons pas n'importe qui s’arroger l'histoire commune. Il en va de l'honneur de ce que nous sommes.                                                                       

                                                                  Hacène ARFI

* Cliquez sur le lien de la vidéo incriminée 

https://www.youtube.com/watch?v=mShuyqLVsdo

*******

*******

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article, en bas à gauche, dans commenter cet article.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mohamed Sadaoui 21/11/2016 13:19

Bonjour

Désolé , mais je ne connais ni Hacène ARFI ni Hocine LOUANCHI , ils sont peut être connus dans le sud mais pour nous , dans les Hauts de France , ce sont deux anonymes , quoiqu'il en soit ils ont visiblement un passif à régler , passif qui ne concerne qu'eux et personne d'autre .

Il me semble donc regrettable que ces deux personnes ne prennent pas la peine de se rencontrer pour régler leur problème à huis clos plutôt que de se servir d'internet pour s'étaler inutilement au vu du monde entier .

Cela ne sert aucunement notre communauté déjà bien taxée de division .

Messieurs , repoussez le chitane , soyez dignes , si ce n'est pour vous , faites le au moins pour la mémoire de nos pères , arrêtez cette division qui ne vous mènera nulle part , vous avez tant en commun !

Chérif 21/11/2016 00:43

C'est une réponse mesurée contre des accusations incompréhensibles et inutiles.
Malheureusement, ces attitudes néfastes sont de plus en plus répandues comme la pratique de la médisance contre des personnes intègres propagée par des médiocres ennemis deux mêmes.
Chérif

Honore 20/11/2016 23:17

Encore une fois on n'arrive pas s'entendre. Les politiques le savent bien diviser pour mieux regner. Les harkis et leurs enfants devraient une fois de plus ne parlaient que pour eux meme on en a soupe des prsidents nationaux qui ne representent personne. On en a soupe des gens qui parlent pour diviser notreh communaute n'a pas besoin de cela. Parlons des choses qui nous rassemblent. Une reparation juste pour le prejudice moral et physique. La libre circulation entre la France de nos parents comme le font les algeriens en France. On est citoyens Francais ou on ne l'est pas! Nombreux dans notre communaute sont musulmans quelles places privilegiees auront ils dans la formation de l'islam de France. Enfin au niveau politique de par notre histoire quelle reponse donnee a la France pour nos enfants pour qu'ils ne connaissent pas la souffrance que l'on a connue.