Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bias (47) : un représentant harki doit être reçu par Emmanuel Macron lundi

Boaza Gasmi et André Hazni ont entamé une grève de la faim vendredi dernier. Photo DDM, Lucien Mercier

Boaza Gasmi, le président du comité national de liaison des harkis, a entamé une grève de la faim vendredi. Il ne l’arrête pas pour autant.

Boaza Gasmi, qui ce mercredi en est à son cinquième jour de grève de la faim, assure avoir reçu un appel du ministère de la Défense lui proposant de rencontrer Emmanuel Macron lundi, à Paris. L’information a été confirmée par l’attaché parlementaire du député Olivier Damaisin

Le président du comité national de liaison des harkis, qui se plaignait de la lenteur du président de la République à honorer ses promesses de campagne, a accepté l’invitation.

Toutefois, s’il entend prochainement quitter l’ancien camp de harkis de Bias où il s’est installé et rentrer chez lui, il ne compte pas pour autant rompre son jeun avant son rendez-vous de lundi, qui coïncide avec la Journée nationale d’hommage aux harkis.

La communauté demande l’adoption d’une loi cadre donnant droit à réparation.

Boaza Gasmi

20/09/2017

*******

​​​​​​​La Dépêche 

Boaza Gasmi et André Hazni avaient entamé vendredi à Bias, en Lot-et-Garonne, une grève de la faim dans le but d’être reçu par le président de la République Emmanuel Macron. Cet après-midi, Boaza Gasmi, président du Comité national de liaison des harkis, basé à Bias, indique qu’il a été entendu et sera reçu lundi matin à l’Elysée par le président de la République : "J’ai refusé les rendez-vous proposés avec des conseillers et même avec le ministre de la défense. Je voulais rencontrer le président, comme il me l’avait promis. On vient de me confirmer qu’il me recevra avec une délégation lundi vers 9 heures ou 9h30, avant la cérémonie aux Invalides d’hommage aux harkis."

 

Boaza Gasmi avait rencontré Emmanuel Macron à plusieurs reprises pendant sa campagne : "A Talence, à Pau, à Albi, à Souillac et à Paris le 19 avril, pendant 1h30. C’est là qu’il m’avait dit que s’il était élu, il me redonnerait un nouveau rendez-vous. Ses prédécesseurs, Nicolas Sarkozy et François Hollande n’ont rien fait. Je ne voulais pas attendre la dernière année de son mandat pour le rencontrer. Ça fait 55 ans qu’on attend : les harkis doivent être une priorité nationale."

 

Le président du comité national de liaison demande tout à la fois "un débat national sur la question harki, des négociations pour réparer le préjudice subi par une génération sacrifiée qui a vécu dans des camps, dans des prisons parfois, et enfin une loi."

 

Boaza Gasmi assurait cet après-midi vouloir continuer sa brève de la faim jusqu’au rendez-vous de lundi avec Emmanuel Macron : "J’arriverai dans l’état où je serai. Et en fonction de la discussion, une prise de contact qui pour moi sera le rendez-vous le plus important, j’arrêterai ma grève de la faim. Ou pas."

20/09/2017 ​​​​​​​

*******

*******

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article, en bas à gauche, dans commenter cet article

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Honore 23/09/2017 00:39

Macron va rencontrer brievement Boasma Gasmi avec les membres du G12 dont Gasmi ne fait pas parti. Il ne faut pas rever sauf miracle Macron va faire de la com sur le dos des harkis. Ne croyons pas a la lune!

le sauze jean 21/09/2017 17:34

bravo vous etes très courageux, il est temps que l'état français prenne conscience de ce que vous avez endurés et tout ce que vous avez fait pour la France, que vous soyez indemnisés pour tout ce que vous avez subit, ainsi que les pieds noirs, et nous militaires qui étions en algérie de 1962 à juillet 1964, durant cette période 535 soldats sont reconnus officiellement morts pour la France, et pas de carte de combattant, encore une injustice...avec tous mes respects. cordialement.

MS 21/09/2017 11:54

J'espère que ce ne sera pas une nième fourberie de l'Etat français car on ne peut dire qu'il n'y ait pas continuité en ce domaine .

Tayeb HARKIS49 20/09/2017 19:09

Bravo pour ton courage et ta détermination. Nous harkis et enfants de HARKIS49 sommes fiers de toi.
Tayeb ancien des camps de Rivesaltes et Bias.