Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bias (47): deux représentants des Harkis en grève de la faim

Boaza Gasmi et André Azmi, du Comité de liaison national, entendent rappeler au président de la République ses engagements.

*******

LETTRE  D'INFORMATION 

Pour être averti des nouveaux articles publiés.

 

Abonnez-vous Gratuitement ci-dessous

 
Votre adresse Email  

                  Puis cliquez sur     

*******

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article, en bas à gauche, dans commenter cet article

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Guy Regazzacci 16/09/2017 15:20

Bonjour, les 2 commentaires que je viens de lire décrivent la rélaité des faits. Néanmoins et quoi que nous pensions de cette gréve et des grévistes, je pense qu'il faut les soutenir. Je crois que c'est notre devoir en tant que Pieds Noirs ou Harkis. Surtout ne pas rentrer dans le jeu de la division que certains n'hésiteront pas à mettre en oeuvre. Courage à Boaza et à ses soutiens. Un Pieds Noirs solidaire de la CAUSE Harkis.et surtout loin de toutes les polémiques stériles qui ne profitent qu'aux politiciens en place.

esteve 16/09/2017 12:46

je me pose encore la question combien de temps ces politiciens de tout parti vont prendre au serieux le problème des harkis.une lacheté,une honte tout le monde est complice de ce grave problème.
suite aux paroles prononcées par notre président de la république concernant l'algérie j'ai un grand doute pour qu'il règle ce délicat problème.je suis de tout coeur avec les grévistes de la faim.tenez bon.

1962 16/09/2017 12:15

Triste sort pour nos amis bernés une nouvelle fois par des politiques qui savent leur taper dans le dos sans rien leur donner. Ils réfléchiront peut être plus tard à ne plus appeler à voter pour un tel ou un tel comme ils l'ont fait pour Macron. Quand on défend une cause qui transcende les partis politiques on reste neutre tout en mettant en avant les revendications légitimes d'une Communauté des français musulmans rapatriés harkis spoliée de ses droits.
Non seulement ils n'ont rien obtenu avec ce nouveau pouvoir mais le gouvernement à travers la secretaire d'Etat auprès du ministre de la defense essayé de faire revivre un G12 moribond au bilan lamentable.
Beaucouo chez les pauvres anciens harkis survivants et leurs familles n'y croient plus depuis longtemps.
Espérons qu'après leur grève de la faim ils en tireront leçon.
InchaAllah