Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Journée nationale d'Hommage des Harkis, et membres des formations supplétives à Ginabat (09)

La préfète de l'Ariège a remis un drapeau à la Coordination Jeunesse Harkis Ariégeoise. / Photo DDM, Ar.P.

Émotion, hier soir, à Ginabat (06) à l'occasion de la cérémonie d'hommage aux harkis et aux autres membres des formations supplétives, en présence du maire Éric Donzé, de la préfète de l'Ariège Marie Lajus, de nombreuses personnalités représentants les autorités civiles et militaires et de nombreux anciens harkis et leurs familles.

 

L'entrevue accordée, le matin même, par le Président de la République Emmanuel Macron à une délégation nationale de harkis, laisse est plutôt rassurante pour Fatima Mokrani-Rubio, présidente de la Coordination Jeunesse Harkis Ariégeoise.

«Nous sommes sur le chemin de la réparation» a-t-elle affirmé au moment de prendre la parole. La cérémonie de l'an dernier au cours de laquelle les représentants de la communauté harkis avaient tourné le dos à la représentante de l'État paraît bien loin.

 

Emmanuel Macron a dit être «très attaché et sensible» au règlement de la situation des harkis. Comme un symbole de cette réconciliation, Marie Lajus a remis un drapeau à Fatima Mokrani-Rubio.

 

La Coordination Jeunesse Harkis Ariégeoise prend comme une marque de respect ce drapeau. Son porte-drapeau pourra désormais participer aux cérémonies aux côtés des autres porte-drapeaux.

 

«Je vous remercie du chemin que nous avons parcouru ensemble» et «la construction de relations de confiance avec les services de l'état», a affirmé Marie Lajus, avant la lecture du message de Geneviève Darrieusecq, secrétaire d'État auprès de la ministre des Armées : «Il est impératif que la nation renforce le lien de confiance qui doit naturellement exister entre elle et chacun des siens et notamment avec les harkis et les enfants de harkis qui contribuent à son identité, à son histoire et à sa force.»

Ar.P.

*******

Moteur de recherche en haut à droite

Exemple

1) Cliquez ici, pour voir l'historique de Ariège 

2) Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article, en bas à gauchedans commenter cet article.

Rappel, Important

3) Un des critères de validation aux commentaires 

Les commentaires, qui ne sont pas accompagnés d'adresses Email valide... ne sont plus retenus.

4) Voir la

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

La vérité est ailleurs 01/10/2017 23:17

Quand on regarde tout ce qui se passe avec les harkis, on dirait que ce sont leurs enfants qui ont surtout besoin de reconnaissance. On les voit en extase devant des représentants de l'Etat ou des élus. Ils ont besoin de se sentir considérés ou envie d'être des gens importants ! Je me demande toujours ce que doivent penser ces hauts fonctionnaires ou ces hommes politiques quand ils ont à faire à ces drôles d'individus qui ont sûrement des troubles narcissiques...

1962 02/10/2017 18:07

Oui des gens qui ont des troubles narcissiques et qui ont besoin de notoriété même éphémère il en existe malheureusement camouflés derrriere la cause des harkis. Mais il y a aussi des braves personnes qui s'engagent inlassablement avec abnégation et bénévolement depuis de nombreuses années pour rappeler comme des vigies le drame vécu par les harkis et leurs familles. Pour faire vivre cette Memoire portée aujourd'hui par ceux qui ont connu directement cette histoire on aura besoin de former les nouvelles générations. Ces dernières ne connaitront l'histoire de leurs parents que par le récit, la lecture des témoignages et la visite des lieux de vie si on arrive à les préserver et les classer en monuments historiques. Ce travail très important reste à accomplir. C'est pas facile.

harkisdordogne 02/10/2017 09:00

Abel :au 27/09/2017 Les commentaires, qui ne seront pas accompagnés d'adresses Email valide... ne seront pas retenus.
c'est un des critères demandés. Voir la Charte ici : http://www.harkisdordogne.com/2017/01/la-charte-du-site-harkis-dordogne.html
merci, Bien vous.

1962 01/10/2017 20:21

Fatima Mokrani fait partie de ces femmes de la 2ème génération qui se battent pour les droits de la cause des harkis. Il est temps de donner à ces femmes toute la place qui leur revient dans les actions et les négociations avec les autorités.
La Communauté des français musulmans rapatriés harkis n'est pas l'exclusive de la représentativité masculine.
Dans son discours Fatima a donc souligné:
«Nous sommes sur le chemin de la réparation».
InchaAllah