Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Entretien avec Seddik Chiheb : « Le retour des harkis est une éventualité qui ne nous vient même pas à l’esprit »

Entretien. Seddik Chihab est le porte-parole du RND. Dans cet entretien, il revient sur la visite de Macron et le retour des harkis

Lors de sa visite à Alger (mercredi 6 décembre), le président français Emmanuel Macron s’est dit être contre le déni et contre la repentance. Il a estimé qu’il ne faut pas être otage de son passé. Est-ce que vous adhérez à cela au RND ?

 

Je pense que M. le Premier ministre a très bien répondu à cette question à l’issue de la réunion du comité intergouvernemental de haut niveau à Paris. Nous n’abordons pas cette question pour s’enfermer dans le passé mais pour pouvoir alléger et construire de nouveaux rapports qui sont bénéfiques aux deux peuples.

Macron a plaidé à Alger pour le retour des harkis et des pieds noirs. Le FLN a dit non, quelle est la position du RND ?

 

Pour rappel, le RND est un parti nationaliste. Il a été fondé par des Moudjahidine, les enfants de chouhada et l’ensemble de la famille révolutionnaire. Il se réclame pleinement du novembrisme. Et par conséquent, le retour des harkis est une éventualité qui ne nous vient même pas à l’esprit.​​

12/12/2017

*******

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sadouni 15/12/2017 12:49

Parce que leur sœur fût égorgée et tailladée par le FLN, mes trois oncles âgés respectivement de 15,17 et 24 ans sont devenus harkis en 1956 ! Ce n’est que trois mois plus tard, que les maquisards ont reconnu qu’ils l’avaient exécutée par erreur. À cette époque, il n’y avait pas de justice, sur une rumeur, on pouvait dénoncer quelqu'un pour un oui ou pour un non et le FLN faisait la besogne. Monsieur Seddik, pour les montagnards des Aurès, la famille était sacrée !

Michelle Jirard 15/12/2017 10:59

Eh bien ainsi, nous sommes fixés! Et ce sont ces gens qui parlent de l'intolérance des autres ! Ils veulent, exigent toutes les concessions mais n'accordent RIEN en retour!

salah 13/12/2017 10:54

Le retour des Harkis ou leurs promotions en Algérie seraient comme une épine dans le pied du gouvernement qui n'à eu de cesse de promouvoir un roman national, celui du peuple uni, levé un beau matin de Novembre pour bouter le Roumi.
Leur simple existence met à mal toute leur légitimité.
Cette histoire sert également à détourner l'attention sur les incompétences de ceux au pouvoir et sert à mieux faire oublier la décennie noir et son bilan ( 200 000 morts et au moins 8 000 disparus )
D'ou leur acharnement systématique à falsifier l'histoire et en particulier celle des Harkis.
Cdlt

memoire des Camps 13/12/2017 08:45

Macron à Alger en "ami" refuse d'être "otage du passé COLONIAL
Il faut regarder l'avenir des futures générations....
Des anciens Harkis il en reste pas beaucoup....moyenne Age 70 ans a 90 ans
Ils demandent simplement la Paix de leurs enfants.....
Leurs problèmes aujourd'hui ....c'est la réparation du préjudice de la relégation dans les Camps en Métropole....du travails...logements...Réussite Scolaire des petits enfants....
Voila les derniers souhaits des anciens Harkis.....avoir la Paix....FINIR LEURS VIE EN PAIX

Michelle Jirard 15/12/2017 11:02

Oui, cela se comprend. C'est tout à fait légitime de vouloir "finir sa vie en paix"