Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CR intégral de la séance du mercredi 23 mai 2018 - article 30 bis

 

À l'attention des supplétifs de statut civil de droit commun ayant déposé une demande d'allocation de reconnaissance entre le 4 février 2011 et le 19 décembre 2013 (que ce soit une première demande ou un renouvellement de demande)

  

Je vous prie de lire avec attention le compte rendu de la séance du 23 mai 2018.

Je remercie Mesdames et Messieurs les Sénateurs qui ont déposé des amendements et qui sont intervenus lors de la séance.

L'amendement n°1 rectifié quinquies, présenté par MM. Grand, Allizard et Gilles, Mmes Micouleau et Morhet-Richaud, MM. Sol et Babary, Mmes Eustache-Brinio, Puissat et Primas, MM. H. Leroy et Pierre, Mmes Deromedi, Garriaud-Maylam, A.M. Bertrand, Lopez, Imbert, Lassarade et Deroche et MM. Pillet, Piednoir, Charon, Bonne, Saury, Danesi, Savary, B. Fournier, Huré, Chatillon, Mayet, Dufaut, Cuypers, Revet, Leleux, Gremillet et Laménie

et l'amendement identique n°119 rectifié, présenté par MM. Requier, Guérini, Vall, Arnell, Artano et A. Bertrand, Mme M. Carrère, MM. Castelli, Collin et Corbisez, Mme Costes, M. Dantec, Mme N. Delattre, MM. Gabouty et Gold, Mmes Guillotin et Jouve, M. Labbé, Mme Laborde et MM. Léonhardt et Menonville ayant été adoptés, l'article 30 bis a été inséré dans le projet de loi de programmation militaire pour les années 2019 à 2025 : 

Article 30 bis (nouveau)

L’article 47 de la loi de finances rectificative pour 1999 (n° 991173 du 30 décembre 1999) est applicable aux supplétifs de statut civil de droit commun ayant déposé une première demande ou un renouvellement de demande d’allocation de reconnaissance entre le 5 février 2011 et le 20 décembre 2013, ayant obtenu une décision de refus entre le 5 février 2011 et le 20 février 2016 et remplissant les conditions autres que celles du statut.

Pour l’application du même article 47, ils ne peuvent bénéficier du versement de l’allocation de reconnaissance que sous forme de rente annuelle mentionnée au deuxième alinéa du I de l’article 6 de la loi n° 2005158 du 23 février 2005 portant reconnaissance de la Nation et contribution nationale en faveur des Français rapatriés.

Le texte a été adopté par le Sénat le mardi 29 mai 2018, une commission mixte paritaire Députés – Sénateurs va être constituée afin de parvenir à un accord sur un texte commun.

Toutes les Associations de Rapatriés espèrent que l'article 30 bis issu des travaux du Sénat sera maintenu tel quel dans le texte issu des travaux de la commission mixte paritaire.

Il y va de l'honneur de la France.

Serge AMORICH

Délégué national de la Fédération Nationale des Rapatriés (F N R) pour les questions de retraite

Le document de 4 Pages au format PDF

ci-dessous

Cliquez sur l'

- Les commentaires, qui ne sont pas accompagnés d'adresses Email valide... ne sont pas retenus -

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Guy REGAZZACCI STEPHANOPOLI 02/06/2018 17:51

Bonjour,

Pourquoi n'y a t-il pas de commentaire?

Je propose que vous commenciez à un faire un, cela ouvrirait peut être la voie?

Mais, pour être plus sérieux, il faut dire que ce sujet ne concerne que 74 Harkis. Il y a aussi 4 pages de la pièce jointe à lire et, il faut avouer que c'est un peu rébarbatif.
Ce dossier devrait être clos depuis longtemps, les sommes qui devraient être allouées à ces 74 personnes sont infimes. Le pire c'est qu'en 2013 lorsque ces péripéties ont débutées, ils étaient environ 500. Comme ce gouvernement ne semble pas prêt à satisfaire aux exigences de nos anciens - ainsi que le précédant-, dans peu de temps, hélas, au train ou vont les choses, le dossier des "74" sera clos par manque de combattants. Et là, il n'y a pas de jeu de mot.
Une fois de plus, nous constatons la volonté des gouvernements de ne pas clore le dossier Harkis.
Peut être, sans faire de politique, pour ne pas froisser les millions d'Algériens vivant en France et surtout les dirigeants de ce pays au bord de l’asphyxie.

Notre beau pays, la France, honore ceux ou celles qu'elle veut bien.
D'ailleurs, dans peu de temps, nous verrons bien ce qu'a donné ce fameux groupe de travail, j'ai bien peur que cela accouche d'une souris et que les déceptions seront au rendez-vous de la communauté Harkis.

Voila mon commentaire.

Harkamicalement.

1963 01/06/2018 11:42

il y a aucun commentaire
pourquoi

Guy REGAZZACCI STEPHANOPOLI 02/06/2018 19:41

Bonjour 1963.

Pour vous informer que j'ai fait un commentaire, il va certainement paraître sous peu.

Cordialement