Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un colloque régional s'est tenu hier, au hall des expositions, pour les Harkis et leurs familles.

 

Au côté de Djamel Guédouar, président de l'Association Harkis Cœur du Var et de la Provence verte, Messaoud Gadi, prix d'Antibes 2013 pour son recueil de poésies, ainsi que de nombreux invités. V. J.

 - Un colloque régional s'est tenu hier, au hall des expositions, pour les Harkis et leurs familles. -

Un colloque régional s'est tenu hier, au hall des expositions, pour les Harkis et leurs familles. Les participants ont pu découvrir une exposition sur les Harkis dans les camps. Ils ont également assisté à la projection du film « Les Harkis, Les sacrifiés ». Documentaires et témoignages sur les conditions d'accueil dans les camps ont ponctué la journée à laquelle ont assisté plusieurs élus. Invité exceptionnel : Messaoud Gadi, poète stéphanois, fils de Harki. Son œuvre, récemment récompensée, ne cesse d'honorer leur mémoire.

Djamel Guedouar, infatigable président de l'Association Harkis Cœur du Var et de la Provence verte, a profité de ce rendez-vous important pour rappeler, notamment aux élus, que les Harkis attendent toujours une reconnaissance et une réparation.

06/05/2018

- Déjà 56 ans -

- Jour pour jour - 

*******

Cliquez sur l'

- Les commentaires, qui ne sont pas accompagnés d'adresses Email valide... ne sont pas retenus -

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

révoltes1975 10/05/2018 00:59

merci aux organisateurs de cette rencontre et à notre ami poète Messaoud Gadi qui a vécu dans les camps et qui est devenu un ambassadeur pour mieux faire ressentir cette histoire à travers ses poèmes.