Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Harkis de Villeneuve-sur-Lot : «Personne ne se satisfait de ce rapport. Il est inacceptable»

Mohamed Badi, Lamri Djeblabla et Boaza Gasmi ont participé à la commission mais récuse le rapport du préfet Ceaux./ Photo DDM, F.P.

- Cliquez sur le rapport de 198 Pages -

Le 17 juillet, le préfet Dominique Ceaux a remis son rapport final à Geneviève Darrieussecq concernant la résolution du problème des Harkis. Un rapport qui ne satisfait nullement Boaza Gasmi et ses collègues ayant participé à la commission.

À l'entrée de la salle polyvalente de Sainte-Livrade samedi après-midi, Mohamed Badi, Lamri Djeblabla et Boaza Gasmi reçoivent les Harkis et leurs familles pour une réunion d'information sur le rapport que le préfet Dominique Ceaux a remis à Geneviève Darrieussecq , secrétaire d'État auprès de la ministre des Armée, en charge de ce dossier. «Un dossier qui traîne depuis de trop nombreuses années» explique Boaza Gasmi, président du Comité National de Liaison des Harkis (CNLH).

«Il n'y a eu aucune concertation»

Le rapport, le CNLH l'a lu en même temps que Geneviève Darrieussecq «et c'est une catastrophe. Nous demandions une véritable réparation. Et cette proposition de 40 millions d'euros répartis sur une période de 4 ans est ridicule» rajoute Boaza Gasmi. «Le gouvernement nous avait demandé de faire notre bilan. Nous avions fait 3 propositions et aucune n'a été retenue. il n'y a eu aucune concertation».

Et Mohamed Badi de préciser : «ce rapport est inacceptable et le groupe de travail ne se reconnaît pas dedans. Il n'y a eu aucun débat, aucune concertation. On est mis devant le fait accompli. Aucun crédit supplémentaire n'est affecté afin de satisfaire à nos demandes de réparation. Cela reste du social. Nous demandions simplement de reconnaître l'abandon des harkis en territoire ennemi à travers une loi qui est exécutoire. Mais le rapport ne propose qu'une simple résolution qui, elle, ne l'est pas. Les mesures présentées sont à des années-lumière de la réparation attendue par l'ensemble des Harkis et de leurs familles».

Réunion nationale et actions à venir

«Lors de cette réunion, nous avons fait le bilan de cette commission à l'ensemble des Harkis et leurs familles présents localement. Et bien évidemment, personne n'est satisfait» continue Boaza Gasmi.

«Nous allons demander à être rapidement reçu par Mme Darrieussecq afin de reprendre cette fois de véritables négociations sur la base du projet que le gouvernement nous avait demandé de lui remettre et dans un avenir proche, une réunion nationale regroupant l'ensemble des associations sera organisée».

En attendant, chacun y est allé de sa proposition afin de mettre la pression sur le gouvernement : «que les membres de toutes les associations aillent voir leur député, par exemple. Et certains anciens ont même proposé de se lancer dans une grève de la faim. Mais à plus de 80 ans, cela risque vraiment d'être trop dangereux pour eux. nous ne pouvons pas prendre ce risque».

Pour l'heure, chacun semble camper sur ses positions. Alors, reprise rapide des négociations ou clôture du dossier, la question reste ouverte.

Frédéric Pascaud

23/07/2018

*******

- Les commentaires, qui ne sont pas accompagnés d'adresses Email valide... ne sont pas retenus -

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

1963 29/07/2018 11:17

monsieur boaza je le connais
nous avons vecus au camp de bias tous les deux
et a mon avis il faut qu il laisse la place aux autres
ainsi que d autres personnes
et qu on demande pour les enfants de harkis 27.000 euros ou 30.000 euros
et non pas des sommes que le gouvernement ne donnera jamais
au depart il etait prevu d indemniser les enfants rapatries en 1962 et ayant vecus dans les camps
les associations demandent trop et on aura rien
desole pour les fautes

Guy Regazzacci 30/07/2018 11:31

Bonjour à tous, bonjour "1963", je suppose que c'est un surnom (je plaisante).

Tout d'abord, vous n'avez pas à vous excuser pour vos éventuelles fautes. Si vous avez vécu à Bias, nous savons que l'apprentissage de notre langue n'a pas été facile pour votre génération de sacrifiés.
Comme je le disais dans mon commentaire précédant, même si la somme de 100.000 euros demandée était raisonnable, tout le monde savait bien que celle-ci était disproportionnée par rapport à l'actualité et à l'état des finances de notre pays. Même si cela est un prétexte selon moi.
Il est vrai qu'en se basant sur ce qui a été donné aux orphelins des juifs morts dans les camps, cette requête aurait peut être pu aboutir car cela représente un précédant, les membres du G.T auraient pu et du s'appuyer sur cela comme d'une jurisprudence, pourquoi pas.
Car, en agissant ainsi, vos représentants auraient pu faire valoir le fait que tout le monde est égal devant la loi, donc, les Harkis et leurs enfants pouvaient prétendre à être indemnisés à hauteur des enfants des juifs morts dans les camps, sachant que pour vous, NOTRE état pouvait vous sauver et qu'il n'a rien fait et qu'ensuite il vous a parqué dans ces maudits camps, ce qui est encore une ignominie de plus vis à vis de votre communauté.

Voila cher compatriote, ce que j'avais à dire sur votre réflexion.

Harkamicalement.

Guy Regazzacci 28/07/2018 12:07

Bonjour à tous, bonjour "révoltes1975"

Ce que vous dîtes au sujet du groupe de travail et de certains de ses représentants n'engage que vous.

Je pense que dans celui-ci, des participants étaient pour beaucoup - au départ- confiants et pensaient que cette fois -ci cela aboutirait à une juste réponse à ce drame qu'ont vécu les Harkis et leurs familles.

En effet, les effets d'annonces du futur président laissaient à penser que la "problématique" Harkis serait résolue une fois pour toutes.
Ensuite la nomination de ce G.T a pu laisser croire que ces annonces seraient suivies de faits concrets, hélas, il n'en a rien été...
Dès le début, avant la nomination du G.T, lors de la rencontre de la secrétaire d'état par des membres de l'association Harkis Dordogne à Périgueux et de toutes les associations d'anciens combattants, le ton était donné. En effet, Geneviève Darrieusssecq a laissé entendre que les moyens étaient en baisse et qu'il fallait en tirer les conséquences. Suite à une question, elle a aussi dit qu'il serait hors de question de légiférer par décret comme cela a été fait pour les orphelins des Juifs morts dans les camps (en 2000) Ceux-ci avaient obtenu 27.000 euros par enfant et leur nombre était d'environ 10.000.
En regardant ces chiffres en toute objectivité, comment, certains, ont pu croire que demander 100.000 euros ou même beaucoup plus par Harki ou enfant de Harki risquait d'aboutir (certains demandaient 500.000 euros?), même en considérant que cette somme était juste -100.000 euros- et je le pense.

Si ce qui est dit par révoltes1975 est juste, je crois que cela n'a en rien joué. Dès le départ, le gouvernement savait qu'il ne mettrait rien ou presque pour "réparer" le préjudice subi par les Harkis et leurs familles. Si, il a remis un rapport très étoffé mais, au final, rien de concret, une fois de plus des mesurettes.
C'est vrai qu'il a joué sur du velours au vu du comportement de certains qui ont dépassé les bornes de part leur comportement tyrannique et même à la limite dans les propositions et l'attitude.

En outre, il faut le dire, les Français - en général- se foutent des Harkis, certains ignorent même qu'ils ont existé et les autres pensent à eux même en premier lieu. La désinformation bat son plein, vous le savez.
La seule chose qu'il reste à faire c'est d'essayer -comme certains- de faire vivre "la mémoire" de nos anciens au travers d'actions et de réunions ou de tout autres moyens qui permettent d'entretenir, la dite mémoire...

Je pense qu'il faut que les Harkis et leurs enfants sa fassent une raison, il n'obtiendront jamais réparation à hauteur des souffrances endurées.
Une seule issue possible serait les tribunaux européens et là encore, faut-il des personnes capables de porter "VOS" griefs en ces lieux avec des avocats compétents et déterminés. Mais, ceci est une autre histoire car, si cela devait se faire, qui le ferai, qui déciderait et qui rémunérerait les avocats... Beaucoup de travail avant de mettre en oeuvre cette requête.

Harkamicalement.

révoltes1975 27/07/2018 21:10

Vous protestez alors que vous étiez membres de cette commission qui a accouché d'une souris. Alors ayez l'honneur de reconnaître votre échec, de démissionner et de vous faire discret car vous êtes totalement responsables. Vous qui aviez choisi en connaissance de cause de siéger dans ce groupe de travail alors que beaucoup d'entre vous n'en aviez pas le niveau. Grave

MATMATI 23/07/2018 16:18

je suis tout à fait d accord avec vous c est vraiment du mepris mais nous le méritons c est notre faute.
persollement je le savais qu il ne fallait pas s attendre à grand chose maintenant il faut s organiser pour bloquer ce rapport

Guy Regazzacci 28/07/2018 12:15

Bonjour MATMATI,

Arrêtez de vous auto-flageller. Même si certains n'ont rien fait pour que cela aille dans le sens souhaité. La décision revient exclusivement à l'état Français et son dirigeant E. Macron qui a roulé les Harkis et leurs familles dans la farine. Vous n'êtes pas responsables, vous êtes des victimes, POINT.
Pour ce qui est de bloquer ce rapport, c'est totalement impossible, hélas...
Voir ma réponse à "révoltes1975.
C'est quoi "MATMATI" encore un surnom? sinon peut être est-ce un nom "Mozabite"

Harkamicalement.