Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 Instruction N° 2019-01/ONACVG relative au dispositif d’aide de solidarité à destination des enfants d’ex-membres des formations supplétives et assimilés

 - Instruction N° 2019-01/ONACVG relative au dispositif d’aide de solidarité à destination des enfants d’ex-membres des formations supplétives et assimilés ayant servi l’armée française pendant la guerre d’Algérie.
Du 7 janvier 2019

- Dispositif d'aide de solidarité à destination des enfants de harkis, moghaznis, personnels des diverses formations supplétives de statut civil de droit local et assimilés demande d'aide financière -

*******

Cliquez, pour télécharger le Bulletin Officiel des Armées (de 18 Pages )

*******

Pour s'abonner gratuitement à la newsletter de harkisdordogne.com 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Guy Regazzacci 24/01/2019 11:11

Bonjour mes amis,

Je ne peux m'empêcher de prendre la plume après ce que je viens de lire.

En résumé, je dirai : "Roulés dans la farine les Harkis, une fois de plus"

Il ne faudra pas s'étonner du dégoût de certains et parfois -peut être - d'une révolte à venir...

Ceux qui sen sont sortis de par leur travail; dégagez, il ni a rien à voir ou à toucher alors qu'ils ont vécu dans les camps et ont autant souffert...

Le mépris vis à vis de la communauté Harkis continue, hélas.

En effet, comment oser différencier les enfants de Harkis entre ceux qui ont réussi et les autres, quelle différence y a t-il? aucune.
D'ailleurs à ce sujet, les tribunaux qui ont accordé un dédommagement par rapport aux années passées dans le camps ne tiennent pas compte de l'insertion, réussie ou pas, dans la vie professionnelle.

Seules les plaintes devant les tribunaux pourront solutionner cette problématique bien qu'avec le temps, la plaie quoiqu'il advienne sera toujours là, béante, ouverte à jamais.

Les Harkis et leurs enfants ont trop souffert pour qu'une quelconque indemnisation puisse remédier à cet état de fait, il est bien sûr trop tard.

Harkamicalement.

derkaoui 04/02/2019 11:21

bonjour, je suis tout a fait d accord avec toi .cela veut dire que ceux qui on pas vécu dans des camps sont pas des enfants de harkis.j ai 50ans j ai pas vécu dans les camps mais on a aussi souffert .et encore maintenant tiens l arable ,tiens le bougnioule , tiens le traite,non tiens les chiens de harkis et j en passe.mon père a tout perdu et s en est parti a l age de 56ans meme pas eu le temps de voir sa retraite.,meme pas revu sa mere ,freres et sœur.la en 2019 je suis sans resource on ma suprimé mon allocation adulte handicapé je percevais depuis 6ans mais on me garde mon taux d incapacité entre 50et 79% voila l heritage de mon père ,meme en entreprise adapté j ai que des refus, formation pareil bref la galère qui continu .Voila la genération des enfants de harkis tout le monde s en fou.