Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aux mamans des enfants de Harkis

A l'attention de Maître Ingrid OLIVER D'OLLONNE,

 Photo illustration © Stéphan Gladieu 

Il serait bon de faire un forcing auprès des pouvoir public, dans le cadre de l'indemnisation décidé par le Conseil d'état et dont vous avez la charge de nombreux dossiers devant le Tribunal administratif pour que soit pris en compte dans votre démarche la situation des mamans qui n'ont jamais été indemnisées, contrairement aux papas anciens Harkis.

Personnellement, il faudrait qu'on pense pas uniquement à récompenser et soutenir les valeurs de la France en les envoyant à la guerre pour tuer mais penser à celles, ces mamans qui ont donné la vie et défendue cette dernière.

 Je tiens à rappeler qu'elles ont beaucoup souffert, connues le déracinement et la guerre, l'éloignement de leurs parents et familles. Elles ont été à la tête de familles nombreuses, beaucoup d'enfants dont il fallait s'occuper et apporter une éducation.

 Photo illustration © Stéphan Gladieu 

J'ajoute qu'il fallait tout faire à la main, tâches ménagères, le linge, les repas, à cet effet, elles ont fait preuve entre elles de beaucoup de solidarité. Car, par exemple quand l'une d'elles allait accoucher par exemple, il fallait que d'autres s'occupent des enfants restés à la maison.

 Photo illustration © Stéphan Gladieu 

Mais aussi soutenir et supporter le malaise et les  traumatismes de leur époux, dû au sacrifice qu'ils ont consenti. Notre devoir est de ne pas les oublier car nous leurs devons beaucoup. Elles ont souffert bien plus que les enfants, car face et conscientes des réalités, tandis que les enfants sont dans l'innocence et l'inconscience.

 Photo illustration © Stéphan Gladieu

 Photo illustration © Stéphan Gladieu

Majoritairement les enfants de Harkis ont été aimé et protégé par ces dernières. Lorsque par exemple, il y avait des violences, entre autre l'Hadj BOUZANE lettré, (paix à son âme) par exemple, conseiller religieux du Bachaga BOUALEM (Ancien vice président de l'assemblée nationale et Officier à la tête d'une Harka), intervenait à la demande des autres papas et des mamans dont il était très à l'écoute, les forces de l'ordre n'intervenait que très rarement. Cordialement

Monsieur Youssef Djerfi

Président du FAHR

Fédération des Associations de Harkis et de Rescapés

*******

- Pour s'abonner gratuitement à la newsletter de harkisdordogne.com 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alexandre Ahmed Dakiche 03/02/2019 22:29

Anciens et nouveaux combattants bonjour. Cette Halte pour une pensée et une prière aux Mères que notre frère Youssef nous propose est en même temps intéressante apaisante ,émouvante et bouleversante tellement elle est vraie et nous parle .Elle mérite à mon avis que de façon et de manière symbolique nos récents décorés osent dédier leurs médailles à ces mamans qui sont encore la et celles qui nous ont quittés
Merci infiniment. Alexandre Ahmed Dakiche

Foudi 03/02/2019 20:37

Bonsoir totalement de votre avis!! Il faut agir et vite. Ils nous prends vraiment pour des neuneus et sait que par manque de solidarité et coordination nous lui provoque aucune inquiétude. Debout les filles Harkis organisons nous pour sauver leur honneur... bien a vous

Honoré 03/02/2019 13:58

Le Conseil d'État n'a pas INDEMNISE PERSONNE mon cher monsieur il répondu a une plainte contre l'Etat et à jugé que les conditions d"accueil et le maintient dans les camps avaient entraîné un prejudice pour le plaignant. On ne pour le reste qu'être d'accord avec vous mais les mères peuvent porter plainte et non pour ehre8 indemnisé qui relève de la sphère politique.