Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cérémonie du 5 juillet 2019 à Nice

Extrait du discours 

Ce drame du 5 juillet 1962 à Oran est une des conséquences des soit-disant accords d'Évian, un accord qui devait mettre fin à la guerre d’Algérie. Ils ont été signés le 18 mars 1962, côté français par René Joxe, Robert Buron et Jean de Broglie.

À partir du 19 mars 1962, il y eut plus d'enlèvements et d'assassinats en 7 mois qu'en 7 ans 1/2 de guerre. Pendant cette période, plus de 2.000 personnes ont été enlevées.

Autre Extrait du discours, concernant les Harkis

Il s'appelait Si Djeloul Djermouni. il était propriétaire d'une ferme sur la route de Carnot, dans la plaine du Cheliff, et avait été armé par la France pour constituer un groupe d'autodéfense contre le FLN.

Après le 19 mars 1962, tout comme les Harkis, la France lui a retiré son armement.

 Extraits du film "L'adieu" Désarmement et abandon des harkis​​​

Cliquez sur la photo

Il est alors allé voir Gérard Voisenat, qui est présent dans notre assemblée, et lui a dit : « Ya Gérard, rami miit. Radoua rami miit ». Va Gérard, demain je serai mort.

Et c'est ce qui s'est produit quelques jours plus tard. Après avoir été supplicié, il fut pendu à un olivier et brûlé vif devant sa femme et ses enfants.

*******

- Pour vos commentaires, ci-dessous utiliser des adresses Emails valides. -

- Pour s'abonner Gratuitement à la newsletter de harkisdordogne.com 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Guy Regazzacci 19/07/2019 12:30

Bonjour à tous,

Lors de son discours, l'auteur, Gérald Leger aurait très pu ne pas parler de cet homme massacré ainsi que de sa famille.
Nous voyons là, qu'européens -Pieds Noirs- et musulmans -fidèles- étions liés par un destin commun.
Ce destin avait été voulu par l'homme de Londres "2gol".

Quoique nous puissions penser de l'Algérie Française. Il faut bien reconnaître que des populations entières de ce pays ont payé le prix fort-et c'est peu dire- pour cet engagement.
Il faut même dire que la masse musulmane (le peuple comme nous disons) a aussi subi de plein fouet cette politique de l'imposture.

"NOUS" Musulmans fidèles et Pieds Noirs (dont les Juifs) avons été dupés, puis trahi et abandonnés Puis, enfin, pour les Harkis et leurs familles relégués dans des camps indignes de ce pays des droits de l'homme et du citoyen.

Voila ce que m'inspire ce discours du 5 juillet 2019 à Nice : Du dégoût, de la honte pour les dirigeants de l'époque.
Egalement du mépris pour les successeurs qui n'ont pas voulu régler le sort des Harkis et de leurs familles dans la dignité comme ils -les Harkis- le méritaient eu égard aux sacrifices qu'ils ont consenti au service de la France.

Harkamicalement.