Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sauver de la mort ces nouveaux Harkis : les interprètes afghans de l’armée française

De 2001 à 2012, entre 3.000 et 4.000 soldats français ont été envoyés en Afghanistan dans le cadre des engagements internationaux de notre pays.

Au cours de ces 11 années, près de 800 auxiliaires civils, essentiellement des interprètes, ont été employés par nos unités. Bon nombre ont été “au contact” et une dizaine d’entre eux sont morts au combat.

L’armée française s’est retirée abandonnant - on allait dire, comme à l’ordinaire - la plupart de ses anciens auxiliaires à la vindicte des Talibans omniprésents et qui occupent aujourd’hui 40% du territoire afghan.

Depuis 4 ans, Caroline Decroix se bat, à Paris comme à Kaboul, avec les risques de toute nature que son engagement implique, pour obtenir que ces nouveaux Harkis – frères d’armes des légionnaires, des marsouins et des chasseurs dans l’enfer afghan -, n’aient pas à payer de leur vie les services rendus sous nos drapeaux.

Bonne lecture  à tous !

L'équipe du Secours de France

Vous partagez les convictions qui s'expriment dans notre lettre d'information ? Merci de faire circuler ce message dans le cercle de vos relations. Vous pouvez aussi nous envoyer par mail une liste d'adresses électroniques, pour renforcer notre impact et enrichir notre liste de sympathisants.

Face au silence ou à la désinformation systématique des plus grands médias, le "marketing viral" est devenu une arme particulièrement efficace dans le combat des idées, pour l'avenir des valeurs chrétiennes et françaises que nous défendons.

Secours de France - 29 rue de Sablonville - 92200 NEUILLY SUR SEINE -

Tél : 01 46 37 55 13

- Pour vos commentaires, utiliser des adresses Emails valides. -

- Pour s'abonner Gratuitement à la newsletter de harkisdordogne.com 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Guy Regazzacci 01/08/2019 13:21

Bonjour à tous,

Une fois de plus, nous voyons que c'est une association qui s’évertue à venir en aide aux sacrifiés de l'histoire tout comme l'ont été les Harkis, les musulmans fidèles et les Pieds Noirs.

La France et aux travers d'elle ses dirigeants successifs, montre bien le mépris qu'elle peut avoir pour certains de ses défenseurs, hélas pour eux...

Il est peut être bon de rappeler ce qu'est cette institution : "Secours de France.

Le secours de France, est né des tragédies vécues lors de l’indépendance de l’Algérie par les populations européennes, chassées dans des conditions dramatiques d’un pays que leurs ancêtres avaient fondé et qui était le leur les populations berbères et arabes qui avaient choisi la France.
les soldats pourchassés et condamnés pour respect de la parole donnée.

C’est pour leur venir en aide que Clara Lanzi fonde, en 1961, le Secours de France.

LES MISSIONS

Son but : apporter à ceux qui ont souffert de leur engagement au service de la France et à leurs familles un soutien matériel et moral.

Depuis plus d’un demi siècle, le Secours de France poursuit sa mission en l’adaptant et en l’actualisant dans le respect de ses idéaux et de ses engagements d’origine (voir « Missions »)

Cette mission de base se décline en trois axes :

– un soutien matériel aux « oubliés » de l’histoire et aux persécutés aujourd’hui :

Harkis, vieux soldats , anciens légionnaires,

Communautés chrétiennes du Proche-Orient et du Moyen-Orient,

– une aide financière aux plus jeunes : aux petits-enfants de harkis,
indirectement, aux jeunes de banlieues via les associations et écoles dédiées à leur assimilation,

– une action de sensibilisation de l’opinion à des réalités historiques déformées ou passées sous silence

SOUS LE SIGNE DE SAINT-MARTIN