Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Saint-Martin-de-Valgalgues (30) : Nadia El Okki sonne l’heure de la revanche

Nadia El Okki veut faire tomber les communistes.

L’ancienne adjointe de Guy Marrot avait échoué il y a six ans. Elle repart, sans Cédric Marrot et contre Cerpedes.

C’est à Alès, à l’étage du restaurant La Table d’Angélique, que Nadia El Okki a réuni ses troupes. Le premier vendredi soir de septembre, assez tôt dans la saison, histoire de ne pas se faire griller la politesse. Et c’est ici qu’elle a fait sa déclaration de candidature à la mairie de Saint-Martin-de-Valgalgues, grosse commune de l’Agglo d’Alès (4 500 habitants) comme tête de liste de l’association Saint-Martin le renouveau.

Demande de soutien

"Au terme du mandat de six ans de l’équipe municipale communiste de M. Cerpedes, le bilan est désastreux, a lancé la candidate, très offensive dans son premier discours. […] Contrairement à la communication mensongère de M. Cerpedes, la délinquance a augmenté et l’insécurité a atteint tous les quartiers." Inquiète de la "multiplication de logements sociaux" et de "la paupérisation de la commune", Nadia El Okki s’est clairement positionnée comme une candidate anti-communiste : "Nous voulons éviter que Saint-Martin-de-Valgalgues ne soit, dans quelques années, la jumelle de La Grand-Combe".

Ancienne première adjointe du maire de droite Guy Marrot (2008-2014) et ancienne vice-présidente de l’Agglo, Nadia El Okki avait déjà candidaté aux municipales il y a six ans, contre Guy Marrot et Claude Cerpedes. Elle avait été éliminée au premier tour. Elle se présente désormais dans une liste qu’elle veut ouverte : "Notre liste ne sera pas communiste et ne sera pas, peut-être, de l’extrême droite. Mais nous faisons appel à toutes les bonnes volontés."

Interrogée par Midi Libre sur la non-présence, à ses côtés, de Cédric Marrot (fils de Guy), qui n’a jamais caché sa volonté de se présenter au sein d’une liste sans étiquette, Nadia El Okki laisse sa porte ouverte : "Il peut venir nous apporter son expérience."

En revanche, c’est bien elle qui conduira la liste, au risque de créer une nouvelle division parmi les adversaires de Claude Cerpedes. "Quand j’ai pris une décision, je m’y tiens. ça peut être une qualité ou un défaut. Mais j’irai jusqu’au bout." Histoire de faire l’unité autour d’elle, Nadia El Okki aimerait obtenir l’aval de La République en Marche, des Républicains et du président de l’Agglo Max Roustan.

08/09/2019

- Pour vos commentaires, utiliser des adresses Emails valides. -

*******

C'est ici

- Pour s'abonner Gratuitement à la newsletter de harkisdordogne.com 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SALEM BOUAKKAZ 22/09/2019 13:21

Mais quel soutient attendez vous de LAREM ? Vous pensez vraiment que larem ,ce président et son gouvernement vous soutiendront,j'en doute car j'ai constaté le mépris de ces députés ,de ce président !Vous compter sur leur soutient,s'il a lieu je vous prie de nous donner les conditions de ce soutient,nous ne sommes pas dupes , combien de fois nous a avons été trompé , spoliés depuis 1962,nous ne devons pas leur faire confiance car nous serons encore trahis .Que vous ont ils promis à titre personnel ,nous ne sommes pas des lapins de six semaines,donc donnez nous les conditions car obligatoirement il y en a !