Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Harkis: «Emmanuel Macron nous a trahis»

Khadra Safrioune constate qu’aucune réponse n’est encore apportée à la question des réparations aux Harkis

Khadra Safrioune, présidente des harkis et rapatriés Aube-Bourgogne

Extrait

Elle était pourtant remplie d’espoir. En septembre 2017, Khadra Safrioune avait été reçue à l’Élysée par Emmanuel Macron au début de son mandat et elle en était ressortie plutôt optimiste.

« Il s’était montré à l’écoute des souffrances des harkis et il avait décidé de mettre en place un groupe de travail », se souvient la présidente de l’association des harkis et rapatriés d’Algérie Aube-Bourgogne. Elle a fait partie de ce groupe présidé par le préfet Dominique Ceaux. Un groupe qui a travaillé durant six mois. Aujourd’hui, l’heure est à la déception.

« À la fin, ça s’est mal passé. Ce préfet a écouté les associations de harkis,il a sillonné » la France,et il a rendu ses conclusions. Mais dans celles-ci, il manquait l’essentiel, à savoir un dédommagement financier qui entrerait dans le cadre des réparations envers les familles de harkis. Le président a plutôt mis l’accent sur des mesures de solidarité et des mesures mémorielles. Celles qui ne coûtent rien à l’État. »

- Cliquez sur L'article -

 

 

Harkis: «Emmanuel Macron nous a trahis»

17/10/2019 

*******

- Pour vos commentaires, utiliser des adresses Emails valides. -

*******

- Pour s'abonner Gratuitement à la newsletter de harkisdordogne.com 

C'est ici

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Zio 25/10/2019 11:42

Bonjour à tous,
Tardive ou pas !!
Là n'est pas la question centrale...
Le débat de fond est doit-on continuer ainsi à croire en ces balivernes sempiternelles?
Depuis maintenant 57ans,nous tentons de réhabiliter notre histoire volée !!!
Il nous faut aujourd'hui comprendre que les gouvernements passés et à venir en ont cure,notre division les renforce dans leur train-train.
Voilà la vérité,rien ou presque ne fut concédé à nos parents,guerriers ho combien valeureux!!!
Pour nous les enfants de harkis cela prend le même chemin(moyenne d'age 52ans) alors quel avenir pour nos enfants???
Le néant !!!
Voilà la vérité,il nous reste le recours administratif ou collectif,alors debout frères humbles et dignes!!!
Amicalement...

Mousse 20/10/2019 22:09

Je me dois detre honnete a ce sujet ..cette dame na jamais fait partis du groupe de travail ..commission sceaux ...jamais ..juste inviter .. 2ime point elle etais au g12 ca oui ..

révoltes75 20/10/2019 08:37

La réaction de cette autre présidente d'une association est bien tardive. Elle s'est faite bernée par la commissaire Ceaux dans laquelle elle avait siège durant 6 mois en 2018 sans s'en rendre compte. Plus d'un an après elle reconnait l'échec de ce médiocre groupe de travail auquel elle avait appartenu. Par contre dire que:. mémorielles"...des mesures mémorielles ... ne coûtent rien à l’État." c'est inexact! Elles coûteraient très chères si elle était capable de les faire appliquer comme classer en sites historiques tous les anciens camps Harkis et lieux de vie des rapatriés français musulmans. Sans parler de l'enseignement de cette histoire, des films et documentaires à réaliser, des publications â entreprendre, ...etc etc. C'est urgent Madame!

Pierre 19/10/2019 16:51

Je ne crois pas que le terme de "trahison" soit approprié, Monsieur Macron n'a pas fait de promesses, si certains sont décues par l'avortement de la commission Ceaux c'est soit par naiveté soit par un interêt particulier.

mosse 25/10/2019 10:40

macron a dit je reglerais le probleme harkis en dec 2017 ,