Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Equipe de France : des CRS aux Bleus, le parcours républicain de Mohamed Sanhadji

Mohamed Sanhadji aurait pu travailler pour Zidane, des fédérations étrangères, un grand club français ou des groupes industriels. Il a refusé pour rester avec les Bleus. LP/Arnaud Journois

29/11/2019

*******  

- Pour vos commentaires, utiliser des adresses Emails valides. -

*******

- Pour s'abonner Gratuitement à la newsletter de harkisdordogne.com 

C'est ici

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mémoire des camps 01/12/2019 22:20

Bonjour,
Combien d’enfants de harkis parlent de leur histoire ?
Combien d’enfants de harkis parlent des camps de transit ?
Combien d’enfants de harkis témoignent de la vie "indigne" dans les 70 hameaux ONF ?
Combien d’enfants de harkis parlent des télégrammes du 12 mai 1962 ?
Combien témoignent de cette histoire ?
Demain les enfants et petits-enfants seront les ambassadeurs de notre histoire.
Demain ils seront les gardiens de notre histoire.
Demain ils seront les gardiens de NOS lieux de mémoire.
Les 146 morts du camp de Rivesaltes.
Les 70 morts du camp de st Maurice ardoise.
Les 6 tombes du camp de Rye.
Les 11 tombes du camp Bourg-Lastic.
SOUVENIR ÉTERNEL

révoltes75 01/12/2019 09:54

Des éloges mérités mais on aimerait voir Mohamed Sanhadji s'impliquer a défendre les lieux de mémoire Harkis comme celui où il avait vécu ou encore celui de Pertuis menacé de disparition totale. Avec ses relations de travail sa notoriété ça pourrait faciliter leur classement en sites historiques. C'est urgent.
Par contre, il est faut de dire comme l'a écrit le journaliste que la "majorité des militaires Harkis a été installée en France". Non la majorité de ces soldats (abandonnés désarmés) a été massacrée par le FLN et ses sbires et les rescapées enfermés dans des camps ou des hameaux dessiminés en France.

ramel jean pierre 30/11/2019 17:27

respect mon commandant toutes mes felicitations

mémoire des camps 30/11/2019 14:13

Bonjour,
Il ne faut surtout pas oublier la mémoire, il faut surtout la transmettre aux générations futures, ne jamais oublier "les camps" de la honte, condition de vie indigne.
Merci Mohamed de ne pas oublier ton séjour au hameau de Cucuron (84)
Ne jamais oublier comme beaucoup d'enfants de harkis, ils sont devenus amnésiques, ils ont oubliés les conditions indignes dans les camps.
Ne jamais oublier non plus les 146 morts du camp de Rivesaltes
Les 11 tombes du camp de Bourg-Lastic.
Les 6 tombes du camp de la Rye.Les 70 tombes du camp st Maurice-L’ardoise.

Guy Regazzacci 30/11/2019 22:30

Bonjour "mémoire des camps"

C'est vrai qu'il ne faut pas oublier.
Il ne faut pas oublier ces maudits camps de la honte qui déshonorent notre pays avec son lot de morts dont la plupart étaient de tout jeunes enfants.
Il ne faut pas oublier ceux qui ont vécu toute cette misère sociale et côtoyé la mort des leurs, c'est tout simplement épouvantable à plus d'un titre.

Ce qui compte surtout c'est d'essayer le plus souvent possible de rappeler ce que vous dites au plus de monde possible.

Au sujet des enfants de Harkis amnésiques, je ne pense pas que l'on puisse oublier la vie dans les camps ou avant(pour certains) lors du départ de notre pays dans les conditions indignes que nous connaissons.

Pour les amnésiques,comme vous dites, je ne crois pas que cela soit vraiment le cas.
Peut être qu'une très très faible minorité s'en fout ou ne s’intéresse pas du tout à son passé. Ces gens sont dénués de sentiments, ceci expliquant peut être cela.

Mais, pour les autres, tous les autres, c'est tout simplement que le traumatisme psychologique est tel que d''aborder ce sujet est impossible. Cela remuerai trop de souffrances enfouies au plus profond de leur être.

Cela est commun aux personnes qui ont subi des chocs ou des traumatismes violents tels certains anciens combattants ou les victimes d'accidents de la route et d'autres...

Donc, cher compatriote, ne jugez pas trop mal ces personnes car elles sont souvent plus malheureuses que nous du fait de ce que je viens d'énoncer.

Certains finissent un jour par se confier, c'est souvent en vieillissant que cela arrive.

Harkamicalement.

Guy Regazzacci 30/11/2019 09:47

Bonjour à tous,

Si il fallait résumer en un seul mot ce qui caractérise les Harkis et la plus grande majorité de leurs enfants, celui-ci serait : "FI.DE.LI.TE"

Preuve en est la carrière de Mohamed Sanhadji, en tous points exemplaires.

Son parcours devrait servir de modèle à nombre de personnes.

SA légion d'honneur est amplement méritée.

Par contre, force est de constater qu'un grand nombre d'anciens combattants Harkis n'ont toujours pas eu les récompenses qui leurs sont dues, hélas...

Harkamicalement.

mémoire des camps 01/12/2019 15:46

Bonjour,

En réponse à notre ami "Guy" de Dordogne, je m'explique sur la question DES Amnésiques de certains enfants de harkis.

Concernant le commandant de police Mohamed Sanhadji dans son témoignage dans la presse, il cite son passage au camp" hameau de forestage" de Cucuron, les conditions de vie indignes.

Beaucoup d'enfants de harkis que les parents sont passés par un camp, ils n'en parlent jamais, jamais ils ne citent, le parcours de leurs familles dans les camps.

Nous avons des universitaires, juristes, docteurs chirurgiens, ingénieurs, chanteuses, acteurs chefs entreprises.

Mais certain (e) s ne parlent jamais des camps et des hameaux de forestage.

Il faut prendre exemple, sur le milliardaire Mohamed ALTRAD qui veut devenir maire de Montpellier, fils de réfugiés d'origine syrienne "bédouin" du désert sans acte de naissance.

Boursier, venu avec 200 francs à Montpellier, il étudie en France et obtient plusieurs diplômes, notamment un diplôme de l'université Montpellier-II et un doctorat en informatique à l'université Paris Dauphine.

Le 15 juillet 2015, il est reçu par Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères pour évoquer les sujets de l'internationalisation des entreprises françaises et, le 21 juillet 2015, François Hollande, président de la République française, le reçoit en entretien individuel à l'Élysée.

Les 25 et 26 juillet 2015, le président américain Barak Obama l'invite à intervenir à Nairobi (Kenya), lors du 6e sommet international des entrepreneurs (Global EntrepreneurShip summit 2015.

VENU en France sans papier, après l'université et maintenant il pèse des milliards dans l'économie du territoire de Montpellier, FABRICANT d'échafaudage, de bétonnières, club de sports rugby.

Sans oublier, sponsor du maillot de l'équipe de France du rugby à XV.

Un fils de Bédouin, sponsor de l'équipe de France il n'a JAMAIS oublié, son parcours, la vie indigne dans le désert, l'histoire de sa famille.

Quand vous regarderez un échafaudage, vous penserez au Bédouin de Montpellier.

En 2020, il se présente aux municipales, il va y avoir, peut-être un Bédouin premier magistrat de la première ville d'Occitanie.