Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La pression harkie éteint la liberté d'expression à Sainte Livrade (47)

- Extrait -

- Leur mobilisation a poussé l'Utopie à annuler la projection du film « Résistantes » programmé hier. -

« C'est la première fois qu'une telle chose m'arrive. C'est stupéfiant. »

Fatima Sissani

*******  

- Pour vos commentaires, utiliser des adresses Emails valides. -

*******

- Pour s'abonner Gratuitement à la newsletter de harkisdordogne.com 

C'est ici

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

1962' 25/11/2019 10:35

Il est clair que le journaliste a un parti pris contre les Harkis et il critique nos amis qui ont protestés contre ce film pro FLN. Il ose écrire par ignorance de leurs souffrances et de leur vécu dans les camps que leur douleur ne serait qu’un «héritage» c’est à dire transmis par leurs parents. Voici ce qu’il a écrit exactement : «par leur douleur reçue en héritage».La douleur des camps de tout ceux qui l’ont connue est bien réelle pas un simple héritage. Ils se sont retrouvés enfermés dans ces lieux d’internement après avoir été rescapés des tortures et des massacres perpétrés par le FLN en violation des accords d’Evian qui interdisaient les représailles. Le documentaire contesté met en valeur des militantes de ce FLN qui a pris le pouvoir dans le sang en 1962 et qui opprime toujours le peuple algérien depuis 57 ans. C’est pour cette raison qu’actuellement des millions d’algériens défilent contre ce régime corrompu qui les prive de leurs libertés. Mme Sissani serait mieux inspirée de filmer ces algériens en lutte contre le FLN plutôt que ressasser le passé à l’histoire tronquée.

Djafour Mohamed 24/11/2019 15:38

Tout en essayant de "noyer le poisson", nous constatons aisément la prise de partie journalistique ! Mais bon, nous avons l'habitude...

Quant à cette dame qui se dit réalisatrice, elle procède exactement comme le gouvernement FLN, qui, quand il est en difficulté il s'en prend à la communauté Harkie pour détourner l'attention du peuple Algérien.

Devant l'échec de son film, avec la complicité de porteurs de valises cette dame va provoquer les Harkis chez eux, pour faire parler d'elle.

Contrairement à ce que dit le journal, ce ne sont pas les Harkis qui sont dans la violences mais bien cette Fatima Sissani, qui, dans un désarroi total du fait de son échec, fait dans la provocation et choisit bien évidemment ses ennemis de toujours, les Harkis, pour se promouvoir.

Elle dit être Française (naturalisée bien sûr)...Si c'était le cas elle devrait plutôt mettre en valeur le mérite des femmes Harkis qui sont restées dignes et courageuses face aux exactions FLN après 1962.

En fait, sa naturalisation n'est ni plus ni moins qu'un minutieux calcul pour bouffer dans deux gamelles à la fois. En ne peut se dire Française et vanter les prétendus mérites du FLN.
La "résistante" va avoir du mal à résister à son échec...

Mais il est sûr madame, que votre vie sera plus douce ici chez "l'ennemi" que dans votre pays qui, en fin de compte, n'aura pas résisté à sa déchéance !

1962' 25/11/2019 10:45

Oui exact cette déchéance était annoncée par nos parents qui ne voulaient pas d'une indépendance bâclée et sanguinaire qui a détruit l'Algérie et son peuple dont des millions ont trouvé refuge en France comme cette Fatima Sissani. Son choix de la nationalité française est en totale contradiction avec son documentaire. C'est de l'hypocrisie et de la provocation alors qu'en ce moment les Algériens manifestent par millions pour se débarrasser du FLN qui les opprime depuis 1962.

Guy Regazzacci 24/11/2019 15:29

Bonjour à tous,

Il est vrai que l'attitude de certains est inadaptée et inopportune.

Mais, il y a un mais... Sans vouloir être mauvaise langue, j'aurai voulu me faire de la pub que je n'aurai pas mieux fait.

Maintenant cette honorable personne va s'ériger en victime, elle a gagné sur toute la ligne. Merci monsieur Gasmi...

Toutes personnes un tant soi peu informée aurait du savoir qu'aller présenter ce documentaire à coté de Bias fief de la communauté Harkis serait considérée comme de la provocation.
Quoique l'on pense de Monsieur Gasmi, il faut reconnaître qu'il a une attitude constante et qu'ainsi sa réaction était largement prévisible.

Je propose à notre compatriote Fatima puisqu'elle se dit autant Française que moi ou que les Harkis, de faire un film sur les femmes résistantes de l'O.A.S et d'aller le présenter à ... pourquoi pas, Alger ou Oran, son si beau pays (puisqu'elle aurait double nationalité), on verra bien?

Une seule remarque sur ce film, elle érige en héroïne une Juive, une Pieds Noirs et une Musulmane.

Hors, la similitude suivante et à noter, les premières victimes de la rébellion le 1er novembre 1954 sont un Juif, un Pieds Noirs, un Musulman et un Français métropolitain
Le Juif,monsieur Azoulay Georges Samuel, chauffeur de taxi, le Pieds Noirs de 22 ans, François Gérard qui allait prévenir les gendarmes qu'un ferme était attaquée, le Musulman, le Caïd Hadj Saddock qui prenait la défense d'un couple d'instituteurs, le Français métropolitain instituteur communiste qui venait en Algérie par conviction politique, sa femme ayant été laissé pour morte.
Ces personnes avaient en commun d'avoir commis quels crimes?
Avaient-elles exploitées les Musulmans d'Algérie, si oui, mérite-on une telle fin...
Étaient-elles de sales colonialistes sanguinaires...
Étaient-elles chez elles en Algérie? Fatima est-elle chez elle en France? Vaste question...

Harkamicalement

Bendahmane 24/11/2019 12:49

Son film n'ayant pas été une réussite, madame sissani va provoquer les Harkis pour faire parler d'elle.
Bein voyons...

revoltes75 24/11/2019 10:53

Contrairement au titre de l'article il n'y a pas eu de censure mais juste une protestation contre l'apologie de militantes du FLN qui a massacré 150000 Harkis désarmés et leurs familles. L'action de ces soi disant Résistantes est enjolivée et falsifiée face a la réalité dramatique de l'histoire. C'est de l'utopie! D'autant plus que la famille nationaliste de la réalisatrice s'est enfuie de l'Algérie pour devenir française comme les Harkis qu'elle a rejoint pour vivre en France et profiter des bienfaits de l'ancienne puissance coloniale. On veut entendre Mme Sissani qui se revendique "française"dire comme les Harkis :"vive la France". Par contre, si elle persiste a faire la propagande des militantes d'un FLN assassin qu'elle ait le courage d'aller vivre en Algérie. Chiche!.

NOEL Daniel 24/11/2019 10:31

Félicitations et bravo pour votre détermination.Vous êtes l'honneur de la France !