Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lot-et-Garonne : des Harkis devant la justice après l’annulation de la projection du film « Les Résistantes » ?

"L’expression de la violence devant les salles de cinéma pour y interdire les projections de films est non seulement inexcusable, car elle prive le public de débat, mais elle est réprimée par la loi", rappelle le communiqué. (Capture d'écran GOOGLE Street view )

Plusieurs associations du monde du spectacle rappellent que « l’expression de la violence devant les salles de cinéma pour y interdire les projections de films est réprimée par la loi »

Plusieurs associations départementales et régionales liées au monde du spectacle, via un communiqué rédigé par l’Observatoire de la liberté de création, ont annoncé leur intention de poursuivre en justice les représentants de la communauté harkie dont « les menaces d’incendier le cinéma l’Utopie », selon leurs termes, avait provoqué l’annulation de la projection du film « Les Résistantes », à Sainte-Livrade, le 23 novembre (lire nos éditions précédentes).

« L’expression de la violence devant les salles de cinéma pour y interdire les projections de films est non seulement inexcusable, car elle prive le public de débat, mais elle est réprimée par la loi », rappelle le communiqué.

07/12/2019

*******  

- Pour vos commentaires, utiliser des adresses Emails valides. -

*******

- Pour s'abonner Gratuitement à la newsletter de harkisdordogne.com 

C'est ici

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

révoltes75 14/12/2019 18:34

Voilà des gens qui ignore la réalité de ce qu'est le FLN mis en honneur ainsi que ses militantes dans le documentaire intitulé "résistantes".
Ils veulent assigner en justice nos amis du CNLH?
Alors ça sera une opportunité pour expliquer aux juges que cette femme immigrée issue d'une famille nationaliste algérienne fait l'apologie de terroristes. En effet, les militants du FLN et leurs chefs ont assassiné des soldats français prisonniers, des civils pieds noirs et fait disparaitre 3 à 4000 pieds noirs auxquels s'ajoute le pogrom d'Oran et ailleurs. Ce FlN est responsable de la mort dans d'affreux supplices de 150000 Harkis et de la fuite de rescapés enfermés dans des camps ou ils y ont supporté toutes les souffrances a cause du non respect par ce nouveau pouvoir des accords d'Evian. Et que ces harkis et leurs descendants tout comme les pieds noirs attendent 57 ans après le drame l'indemnisation de cet exode et des biens et des terres spoliés. Oui les juges entendront aussi les souffrances occasionnées par ce même FLN au peuple algérien opprimé et privé de liberté qui vit sans sécurité et qui manifeste en masse aujourd'hui pour dégager le FLN qui s'est installé au pouvoir en 1962 aidé par ces soi disant militantes du film de Mme Sissani. Celle-là même qui avait exclu d'un débat dans un cinémathèque un écrivain algérien a Avignon !

Guy Regazzacci 08/12/2019 10:23

Bonjour à tous,

Moi, je dis très bien, c'est tout à fait normal de porter plainte lorsque la liberté d'expression est bafouée. Rien à dire!

Par ailleurs, j'aimerai savoir si ceux qui se plaignent de ce manque de liberté en rappelant que cela est réprimé par la loi Française, mettent autant d'empressement à condamner ceux qui ont empêché -entre autres- la diffusion du film de roman Polanski "J'accuse"...
J'aimerai également savoir combien de plaintes ont été déposées contre ces personnes?

Des exemples de ce type ne sont pas isolées, hélas. Ce sont toujours les mêmes qui viennent donner des leçons de morale aux autres.
Cette fois-ci, ce sont les Harkis qui sont jetés en pâture à la vindicte populaire.

La liberté d'expression n'est pas à sens unique, nous nous rendons compte que celle-ci est mise à rude épreuve ces temps ci et de plus en plus, malheureusement pour notre pays.

Qui vivra verra?

Harkamicalement.