Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aide pour les enfants d'ex-membres des formations supplétives et assimilés

Mise à jour, 09 Avril 2020 à 14 h 30'

8 Avril 2020, le dispositif d'aide de solidarité a pour objet d'attribuer des aides financières aux enfants de harkis, moghaznis, personnels des diverses formations supplétives de statut civil de droit local et assimilés ayant servi en Algérie.

Ce dispositif est entré en vigueur au 1er janvier 2019 et sera valable jusqu'au 31 décembre 2022.

 

5) nouveaux camps ou hameaux, dans l'annexe au décret du 28 décembre 2018

(1) centre d'accueil Neuilly Nemours "LargentièreArdèche

(2) centre d'hébergement de st Salvayre  "Narbonne" Aude

(3) centre d'hébergement le Mazet "Mas thibert" BDR

(4) Centre d'accueil camp militaire de la 'Courtine' Creuse

(5) Centre accueil camp militaire "de Bitche" Moselle

*pièces justificatives pour le montage du dossier 

justificatif de la durée de séjour dans un camp 

ou hameau de forestage....

(demande auprès de la commune de votre séjour)

*photocopie carte nationale....

*photocopie du livret de famille....

*relevé d'identité bancaire...

Cliquez sur la lettre du ministère, au format PDF   

Cliquez sur le site de l'Onac-VG

Envoyer votre dossier complet au service de proximité de l'ONAC-VG rattaché  

- Pour vos commentaires, utiliser des adresses Emails valides. -

*******

- Pour s'abonner Gratuitement à la newsletter de harkisdordogne.com 

C'est ici

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Djamila 14/04/2020 16:59

Bonjour Zio,
Vous avez une belle plume Mr ou Mme ZIO.
Plutôt que d'haranguer la foule sur le Web, qu'attendez vous pour vous y mettre à porter la cause harki devant les grandes instances comme par exemple "les tribunaux" ?
En effet,cela est plus facile de se défouler derrière son ordi.
C'est dommage, car vos observations sont justes. Vous avez peut être les compétences qui manquent cruellement à la cause Harki, vous lui seriez bien plus utile.
Bien entendu, je soutiendrais à titre personnel toute action en l'honneur des Harkis.
Bien amicalement,
Djamila

Zio 14/04/2020 09:40

Bonjour Rime,
Vous avez raison sur le fond !!!
Dans cet affaire, nous avons énormément de profiteurs individuels.
Y compris dans notre" communauté".
Diviser pour mieus régner et cela nos dirigeants l'ont bien compris et même dès le debut!!!.
Regardez, certainnes personnes qui ont su profiter de tous les leviers, ainsi ils furent grassement indemnisés et continuent à l'etre sans aucune contestation possible.
Ceci est lié au fait qu'ils sont dans le système de nos institions(députés, senateurs...).
La différence fondamentale se trouve dans le système politique.
Intérêt général, vous ramenez 18 ans de vie dans les camps de la honte, parqués tels des pestiférés et vous comprenez que le compte n'y est pas!!!
Des petits pansements sur des hémorragies à haut débit !!!
Toute la FRANCE???????? politique(j'accuse...) est complice et n'en a cure de notre souffrance!!!
Car si vraiment, il avaient de l'honneur, nous serions point à debattre ici, 58ans après !!!
Quelle honte, où sont passés ces hommes d'honneur qui ont éclairé la FRANCE des lumieres???
Posez vous la question de savoir si avec nos vies dans les camps de la honte, nous avons débuté notre existence avec les mêmes chances que nos concitoyens.
Aujourd'hui, nous pouvons affirmer, que certaines populations qui usent et abusent de la victimisation à outrance furent mieux Traités que nous...
Qui peut prétendre le contraire(une contrariété et ils incendient des voitures, ceci en toute impunité...)
Je les vois toute la journée, défier les forces républicaines !!!
Voilà la réalité du terrain hélas...
Tout ce sang versé pour ce triste constat!!!
Ils bénéficient des memes droits que nous, peut-être plus!!!
Souvenez-vous que le sang qui coule ne sèche jamais!!!
Harki un jour, harki toujours...

revoltes75 12/04/2020 00:01

Inutile de faire la publicité à ce ministère des armées qui se moque des harkis et de leurs descendants en leur proposant des miettes moins qu'une assistance sociale. Il suffit de voir comment il s'acharne à refuser leur droit â réparation que ce soit par la commission Ceau, ce sous préfet promu préfet qui avait flouè ses membres, ou en justice. On aimerait connaître le nombre de ceux qui ont perçu ces aides, leurs lieux de vie et la somme moyenne versée à chacun sans les noms. Qui peut nous renseigner. En attendant il est anormal de leur faire de la publicité sans une critique. Qui font partis de commissions ?

Rime 12/04/2020 10:40

Vous avez raison mais Mme Darrieussecq qui comme vous dites s'oppose aux droits des harkis comme elle l'avait fait pour la médiocre commission Ceaux et contre les actions en justice, donne le chiffre de 466 bénéficiaires mais pas les lieux d'origine. On serait curieux de le savoir. Par contre, elle étend les mesures a d'autres camps qui avaient été oubliés...ah ah ah. Ça prouve leur désinvoltures et leur ignorance.
Oui pas de pub à cette mascarade. Ne soyons pas complices, refusons en bloc l'aumône humiliante de la secrétaire d'État. L'histoire de notre drame, de la tragédie de nos parents désarmés et abandonnés aux égorgeurs du FLN, les horribles massacres de plus de 100000 d'entre eux, l'enfermement dans des camps précaires des rescapés et de leurs familles, le racisme et les discriminations, les souffrances physiques et psychologiques, les maladies, la mortalité, l'échec sociale et scolaire programmèees, ...etc, etc, etc, on ne va pas rajouter le mépris et l'humiliation. C'est très grave et ce gouvernement comme les précédents profite du fait qu'on est mal représentés par des personnes pas assez formées et ne maîtrisant pas les manipulations politiques. Il ne suffit pas d'aller â Paris faire des selfies avec Mme Darrieussecq ou M. Macron. Non on a besoin d'hommes et de femmes intégres, instruits et compétents qui ne se laisseront pas abuser par les marques réelles ou supposées d'affection ou les tapes dans le dos. Non on a besoin de trouver des individualites libres et de haut niveau intellectuel qui travailleraient de manière indépendante sur des dossiers maîtrisés et connaissant bien l'histoire de notre tragédie. Il est urgent de les chercher, de les trouver et de les convaincre de s'engager pour la juste cause tout en dégageant tous les incapables incultes qui polluent l'action des rapatriés depuis de trop nombreuses années.