Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Avis de décès de Mr Abdelkader Marouf à Villefranche-Sur-Saône(69)

- L’ancien combattant harki Abdelkader Marouf n’est plus -

Photo Le Progrès /DR

Le décès de l’ancien combattant harki, estimé, discret et modeste, a provoqué une immense tristesse, bien palpable chez les membres de l’Union Française des Anciens Harkis, association dont il était le porte-drapeau.

Abdelkader Marouf est né en Algérie. Très tôt, il travaille, mais en janvier 1956, il est appelé au service armé. Recruté comme goumier, puis soldat des forces supplétives de l’armée française, il participe avec son unité à de nombreuses opérations durant la guerre d’Algérie.

Abdelkader Marouf est un combattant précieux lors des patrouilles de surveillance, alors que les accrochages sont fréquents avec ses lots de morts et de blessés. Mais son engagement auprès des troupes françaises lui vaut, ainsi qu’à sa famille, des agressions et des menaces de mort, et il ne sera plus possible de rester sur sa terre natale.

Sous protection et l’aide de quelques Officiers, la famille Marouf quitte l’Algérie et gagne la métropole. Elle s’installe dans la région lyonnaise.

Père de sept enfants, Abdelkader Marouf n’a eu de cesse de leur inculquer l’amour de la France et le respect des lois de la République, tout en s’engageant à défendre le droit à réparation des harkis.

« Membre de l’Union française des anciens harkis, son soutien au monde combattant est indéfectible, toujours volontaire pour témoigner auprès des jeunes, toujours présent à toutes les cérémonies mémorielles, la France lui en sera à jamais reconnaissante ».

28/04/2020

Une bougie pour Mr Abdelkader Marouf

- Pour vos commentaires ci-dessous, utiliser des adresses Emails valides. -

*******

- Pour s'abonner Gratuitement à la newsletter de harkisdordogne.com 

C'est ici

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

revoltes75 30/04/2020 00:08

Encore un ancien qui nous quitte sans avoir reçu pleinement reconnaissance ni réparation. Un Harki abandonné à son triste sort comme beaucoup d'autres. On apprend que menacé par le FLN qui avait foulé au pied les Accords d'Evian, des officiers valeureux le sauveront en le ramenant en France. Triste réalité. Mme Darrieussecq en conservera l'entière responsabilité de ce déni de justice pour ceux qui ont risqué leur vie. En effet, les médiocres mesures qu'elle a proposées en 2018 sont une insulte pour ces anciens qui s'étaient engagés dans l'armée française. Les multitudes d'associations seront-elles à la hauteur pour sauvegarder l'histoire et la mémoire de ces braves d'abord sacrifiés puis négligés? On n'est pas près d'oublier le fiasco de la commission Ceaux?
Condoléances à la famille et paix à l'âme d'Abdelkader Marouf décédé en ce mois béni de jeûne du Ramadan.