Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A l'attention de l'ensemble de la communauté des familles de harkis.

    Paris, le 2 mars 2014

Par le présent message, le Groupe de contact Harkis et Pouvoirs publics tient à rappeler à l'ensemble des enfants de harkis ayant sollicité auprès de la délégation générale du Groupe de contact des informations ou un accompagnement vers des droits ouverts par un éventuel, hypothétique et improbable plan emploi en faveur des enfants de harkis ; qu'ils cessent de fonder de faux espoirs sur d'éventuels droits à la formation ou à l'emploi qui n'ont jamais eu aucune réalité administrative en France.

A défaut d'être lucides et cohérents, le Groupe de contact ne peut être d'un grand secours avec bon nombre d'enfants de harkis qui finissent toujours pas croire aux rêves d'emploi et de formation professionnelle vendus au fil des mois par les discours officiels.

Reste qu'il est impératif que la désillusion cesse de faire après coup des victimes imbibées de désespoir chez les enfants de harkis.

Le Groupe de contact Harkis et Pouvoirs publics demande à tous les enfants de harkis qui sont dans une démarche d'emploi ou de formation professionnelle de prendre connaissance des échanges de mails qu'une fille de harki de l'Est de la France avec l'Administration suite à sa demande de droits à la formation. Ils sont symboliquement révélateur de la situation actuelle.

La réponse du Préfet du Bas-Rhin via la direction départementale de la cohésion sociale du Bas-Rhin a été cinglante :

"Bonjour Madame,  


En tant qu'enfant de Harkis, vous avez souhaité avoir des informations sur les aides à la formation en vu de trouver un emploi.    

 

J'ai le regret de vous faire savoir que depuis le 1er janvier 2013 les aides concernant la formation professionnelle n'ont pas été reconduites et qu'aucun crédit ne nous a été  alloué pour le financement de cette mesure".

 

 1333013731  

Le Groupe de contact est aujourd'hui destinataire de nombreuses réalités similaires où les enfants de harkis sont après coup plongés dans la rage et la colère.

Le meilleur remède contre la rage et la colère, c'est de cesser de croire aux chimères vendues à coup de discours officiels.

Enfin, pour avancer de l'avant, il ne reste plus qu'une seule chose : se battre pour dénoncer plutôt que de subir cette triste réalité.

    Article Source :Logo Groupe de contact harkis et pouvoirs publics

*******     

  l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins , et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article