Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ben Bella et Hollande deux grands potes...

Source    AFP Mis à jour le 12/04/2012

 Le candidat socialiste à l'élection présidentielle, François Hollande, a salué aujourd'hui(Vendredi)la mémoire de l'ex-président algérien Ahmed Ben Bella, décédé hier, qui restera selon lui "l'un des symboles" de l'indépendance de l'Algérie, "étape historique décisive"

Dans un communiqué, le candidat socialiste tient à "saluer la mémoire de M. Ahmed Ben Bella qui fut en 1962 le premier président de la République algérienne et dont nous venons d'apprendre la disparition". Il rappelle qu'il l'avait rencontré lors de son dernier séjour en Algérie, en décembre 2010.

Ahmed Ben Bella, poursuit François Hollande, "restera, pour les Français et pour les Algériens, l'un des symboles d'une étape historique décisive de nos deux pays". "Cinquante ans après l'indépendance de l'Algérie, et quelques semaines après l'anniversaire des accords d'Evian, je forme le vœu que les peuples algérien et français puissent s'engager dans une nouvelle ère de coopération", conclut le prétendant à l'Elysée, donné gagnant au second tour par tous les sondages.

L'ex-président Ahmed Ben Bella, 95 ans, l'un des pionniers du déclenchement de la guerre d'indépendance de l'Algérie, en 1954, s'est éteint hier à son domicile, à Alger. Il sera enterré demain, dans le cadre de funérailles nationales, au grand cimetière de la capitale algérienne, El Alia, dans le Carré des martyrs. La présidence a décrété un deuil national de huit jours à compter du jour de sa mort. 

Autre article paru le samedi 21 janvier 2012 publié par legaulois.info Libellés

 Ben-Bella-et-Hollande--deux-grands-potes.jpg   Ben Bella et Hollande La photo qui tue

Ben Bella et Hollande  deux grands potes (décembre 2010)

L’ancien président de l’Algérie indépendante, terroriste dès 1949, responsable de crimes contre l’humanité, accueilli en France pour se faire dorloter !… Cela laisse rêveur !

Les crimes atroces des fellaghas, les assassinats barbares, les tueries de Ben Bella, les attentats du Milk Bar ou de la Corniche, les milliers de Harkis assassinés au couteau sur la place publique sont donc le tableau de chasse de ce Ben Bella qui, aujourd’hui, trouve la France bien pratique. Et quel silence des médias sur cette hospitalisation à Paris ?

Il y a eu, dans l’année suivant le cessez-le-feu, plus d’enlèvements et d’assassinats de musulmans pro-français, de juifs ou civils européens que durant toutes les années de guerre précédentes. Les spécialistes estiment à cent mille les victimes de ces massacres commis sur des populations désarmées, toutes assassinées dans des circonstances atroces.

Soulignons le caractère réfléchi et prémédité d’une telle politique d’élimination fondée sur des critères religieux, ethniques et politiques, orchestrée jusqu’à la disparition complète de la population européenne, de la population juive et des populations berbères ou arabes chrétiennes.

Ben Bella : c’est donc ce genre de personnage que François Hollande, candidat à la magistrature suprême, s’est plu à rencontrer lors de son voyage à Alger, en décembre 2010 ! On savait déjà que le candidat du PS n’aime pas les riches… Maintenant on sait qu’il aime bien le FLN ! 

 l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins , et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux   

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article