Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ben Boukhtache, fils de Harki, se souvient de son arrivée à Pézenas

À Pézenas, les Harkis sont plutôt contents de l'accueil reçu.

À Pézenas, les Harkis sont plutôt contents de l'accueil reçu. (© D.R)

Lors de l'inauguration de la stèle et du rond-point en hommage au Souvenir Français, samedi matin, la présence inhabituelle de la communauté harkie a été observée et remarquée. Trois délégations avaient répondu à l'invitation de Jean Ruiz, trésorier du Souvenir français de Pézenas. Djema Saloul, présidente de l'association 'Les Harkis du Plô de Mailhac' à Béziers, Mohammed Boukhtache, responsable de la communauté des Harkis de Béziers, Ameur Aghil, responsable de la communauté des Harkis de l'Aveyron, basée à Millau, et une délégation de la communauté des Harkis de Lodève avaient tenu à faire le déplacement.

 Ben Boukhtache, fils de Harki, présent samedi matin, témoigne de son arrivée en France, à l'âge de cinq ans après un départ précipité d'Algérie, pour un pays qu'il ne connaissait pas.

Ben Boukhtache et sa famille sont arrivés à Pézenas, en 1964, par l'intermédiaire d'un joueur de rugby, Jean Paredes, marié à une Algérienne. L'accueil des Piscénois a été très bon, et ils les ont aidés dans leurs démarches administratives. Au début, ils ont été logés dans la vieille ville, place Gambetta, dans des appartements délabrés, dans des conditions rudimentaires. Puis, avec l'aide de la Ville et de Jean Bène, maire de Pézenas à l'époque, ils ont pu être logés dans les HLM route de Roujan. Ils se sont très bien intégrés à la vie piscénoise

Article source  : Midi libre du16/04/2013 

  ----------------------

l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins , et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article