Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fermez-la ELKABBACH (2) et ne nous faîtes pas marcher !!! Par Khader Moulfi.

elkabbabache.jpg
Elkabbabache 1er entend-il devenir le "Roi" des racistes anti-Harkis ???
Cette utilisation détournée de la célèbrissime citation-apocryphe déclamant : "Taisez-vous ELKABBACH" prêtée, à tort, à Georges MARCHAIS mais inventée et diffusée, en réalité, par l'imitateur Pierre DOUGLAS (qui fit, jadis, le larron avec Thierry Le Luron), n'est pas, bien évidemment, fortuite mais, entièrement, assumée et délibérée !!!
 
Mais, en l'occasion, le verbe "taire" ne suffisait pas à exprimer, mon indignation, à l'égard de Jean-Pierre ELKABBACH "croqué", à très juste titre, par les Guignols de l'Info, tel un courtisan à l'idéologie très variable au gré des alternances politiques.
 
En l'espèce, l'actuel président de la chaîne parlementaire, Public Sénat, a cru pouvoir dépasser, toute honte bue, les limites de l'acceptable, afin de provoquer le "buzz".
 
Ce natif de l'Oranais (en Algérie) a mis en ligne, avec un titre-racoleur : "Quand Jeannette BOUGRAB s'emporte sur le rôle des Harkis en Algérie" (lire en cliquant sur ce lien), un extrait de son émission reprenant son clash, avec Jeannette BOUGRAB... Le 14 février dernier, soit un jour avant sa première diffusion programmée, le vendredi 15 février 2013, à 22H00, venant caractériser, de manière indubitable, la préméditation de ses diffamations et autres apologies de génocide et crimes envers les Harkis.
 
Ce talk-show étant enregistré, il semble indéniable que le Sieur ELKABBACH ait orchestré, sciemment, cette polémique, avec l'ex-présidente de la HALDE et de l'ACSE et, accessoirement, ex-Secrétaire d'Etat à la Jeunesse et à la Vie Associative, sous le dernier gouvernement FILLON, à des fins promotionnelles mesquines.
 
A l'évidence, cette fille de Harki invitée pour présenter son livre, "Ma République se meurt", a été piégée, par l'animateur peu scrupuleux, de "Bibliothèque Médicis", en vue de l'accomplissement de sa sinistre cabale, sans aucun doute, manigancée.
 
Ledit présentateur, dans ce perfide "teaser", agresse, verbalement, Mme BOUGRAB, en légitimant le massacre, par le FLN et ses "marsiens", après le 19 mars 1962, de 150000 Harkis, en affirmant, avec un rictus sadique, que : "Vous ne pouvez pas reconnaître qu'il y avait quelques raisons" (?)... Et, de rajouter, avec une animosité toute particulière, que : "On leur a fait faire des sinistres besognes en Algérie et ils les ont faites" et : "C'est vrai, ils n'ont pas participé à la torture avec l'Armée française ?".
 
Ses allégations nauséeuses portées, contre TOUS les Harkis et l'Armée Française, dans son ensemble, constituent, de plein droit, une diffamation publique et une apologie de crimes contre l'Humanité. Qu'il y ait eu des tortures, de part et d'autres, cela paraît évident mais, en revanche, il est répréhensible d'amalgamer, les gens et, en cas de procès, il conviendra, à celui-ci, de prouver ses dires calomnieux calculés.
 
Cependant et, en lieu et place de prendre acte, de ses "dérives", Jean-Pierre ELKABBACH a, d'une part, maintenu ce passage délictueux enregistré et, d'autre part, s'est acharné à en faire de la publicité pour essayer d'attirer, au nom d'un voyeurisme abject, les téléspectateurs, sur sa chaîne à l'audience ectoplasmique.
 
Toutefois, le mode de défense, de Jeannette BOUGRAB, pourtant, avocate, est ubuesque voire puérile et, apparemment, dans la pure lignée des "malgré-nous" revival, de la pacification en Algérie, sur lesquels je reviendrai sous peu.
 
L'on s'étonne du silence assourdissant (oxymore plaisant), de la part de François HOLLANDE, du Ministre chargé des Anciens Combattants, Kader ARIF (qui "n'arif" jamais) mais, aussi, de tous les professionnels du droit de l'hommisme à l'indignation très sélective : la LDH, le MRAP, SOS Racisme, la LICRA, ... Qui ont trouvé, trop souvent, "naturel", de persécuter, depuis 50 années, dans leur propre pays, ces valeureux Anciens Combattants français que la République Française "reconnaissante" (terme inscrit sur les plaques commémoratives officielles) va insulter, derechef, le 19 mars 2013, en festoyant sur le drame de nos "Martyrs" !!!
 
Le dirigeant de Public Sénat (chaîne non-soumise aux règles du CSA) déshonore, par son comportement, ses fonctions au sein du service public (donc du Peuple Français) mais, également, son grade d'Officier de la Légion d'Honneur attribué, par Jacques CHIRAC, en 2009, pour "conduite civile irréprochable et méritante".
 
A noter que cette justification scandaleuse et délictuelle, du génocide harki, n'est pas une première... Benjamin STORA l'avait déjà perpétrée, en décembre 2005, dans une interview accordée, à "Afrik.Com". Ayant réagi, je fus victime, de sa campagne infamante, tant dans la presse et les médias français, que les torchons flnistes... Et, devinez quelle était l'une des télévisions complices de cette machination ??? Bingo, Public Sénat qui m'avait refusé, catégoriquement, mon droit de réponse !!!
 
Serait-ce l'un des historiens évoqués, par le susnommé, comme cautions morales ???
 
Je vais visionner l'émission complète afin d'envisager, dans un contexte exhaustif, les actions judiciaires à engager pour défendre l'honneur et la dignité des Harkis.
 
Affaire à suivre...
 
        Khader MOULFI                 Khader Moulfi
 
 
-------
l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins , et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article