Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’Appel de Toulouse pour une grande loi de réparation en faveur des harkis et de leurs enfants

Kader_Arif_demission.jpg

Par un communiqué publié par l'Elysée, on apprend ceci : "Le Président de la République a reçu ce jour M. Kader ARIF, Secrétaire d’Etat aux anciens combattants et à la mémoire. Celui-ci lui a présenté sa démission afin d’apporter toutes les précisions visant à l’établissement de la vérité dans le cadre de l’enquête préliminaire menée par le parquet financier dans laquelle son nom est cité.

Le Président de la République l’a remercié pour l’action accomplie au service du monde combattant depuis plus de deux ans. Sur la proposition du Premier ministre, le Président de la République a mis fin aux fonctions de M. Kader ARIF et a nommé Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire, M. Jean-Marc TODESCHINI, Sénateur de la Moselle". 

jean-marc-todeschini.jpg    

Pour justifier sa décision, le secrétaire d'Etat Kader ARIF a diffusé le communiqué dont la teneur suit : " Mon nom est cité dans le cadre d’une enquête préliminaire menée par le Parquet national financier. Par respect pour la fonction ministérielle, par respect pour la politique mémorielle que j’ai conduite et pour le monde combattant que j’ai servi avec fierté et conviction, je fais le choix, en responsabilité, de quitter le poste que j’ai eu l’honneur d’occuper pendant deux ans et demi. Cette décision est aussi l’expression de ma loyauté totale au Président de la République et au Premier ministre".    

Kader ARIF avait, au sein du gouvernement, la responsabilité de mettre en oeuvre les engagements pris le 5 avril 2012 par le Président de la République François Hollande en faveur des harkis et de leurs enfants.    

Or, pour le Groupe de contact, force est de constater au cours des deux premières années du quinquennat de François Hollande, le secrétaire d'Etat aux anciens combattants et fils de harki de surcroît, Kader ARIF a mené une politique désastreuse, désespérante et contraire aux engagements du 5 avril 2012. Initiés par ses soins, le G12 harkis tout comme le plan d'action présenté le 25 septembre dernier sont aujourd'hui rejetés par les harkis et leurs familles.

 Au cours de ces deux dernières années, le Groupe de contact a toujours été trés critique envers l'action menée par le sécrétariat d'Etat aux anciens combattants.

A l'heure où le fils de harki Kader ARIF vient de quitter le Gouvernement, le Groupe de contact attend de son successeur un changement radical de politique.

   

A cette fin, nous appellons l'ensemble des harkis et de leurs familles à se rassembler autour de l'Appel de Toulouse porté par le Collectif du 5 avril 2012 afin de faire aboutir une grande loi de réparation aprés l'importante décision de justice rendue le 10 juillet 2014 par la Justice à Cergy-Pontoise.    

Ensemble, rassemblés autour de l'Appel de Toulouse, nous parviendrons à cette grande loi de réparation en faveur des harkis et de leurs enfants.

Le texte de l'Appel de Toulouse des associations de harkis pour une grande loi de réparation en faveur des harkis et de leurs enfants : 

 

Appel-de-Toulouse.jpg

Format PDF

******* 

Article Source :     

  l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins , et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article