Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Extraits des dernières réactions des Associations de Harkis.

        Le cabinet du ministre Kader ARIF a reçu les associations de harkis et de rapatriés aux Invalides.

Source Article :Groupe de contact Harkis et Pouvoirs publics

Logo Groupe de contact harkis et pouvoirs publics 

    Le vendredi 19 octobre 2012, le cabinet de Kader ARIF, ministre délégué aux anciens combattants dans le gouvernement de Jean-Marc AYRAULT, a reçu aux Invalides les responsables associatifs des communautés harkis et de rapatriés. Convoquée suite aux récentes colères exprimées par les associations de rapatriés et de harkis, cette réunion était présidée par Maurice BRAUD, directeur de cabinet du ministré délégué aux anciens combattants. Participaient également à ses côtés, Serge BARCELLINI, conseiller spécial du ministre etExtrait de la fiche de <span itemprop="name">Mme Kheira DRISSI</span> Mme Kheira DRISSI, conseillère pour les rapatriés au cabinet de Kader ARIF.            

Plusieurs associations de rapatriés et de harkis présentes à cette réunion ont pu exprimé leur colère et leur opposition à la proposition de loi relative au 19 mars 1962 qui sera examinée le 25 octobre prochain au Sénat.

Une délégation du Groupe de contact a pris part aux débats de cette réunion. La délégation a notamment rappellé aux collaborateurs du ministre qu'un grand nombre d'enfants de harkis sont aujourd'hui attachés à la mémoire du drame des harkis, notamment à la commémoration du 12 mai 1962, une date qui marque le début du drame des harkis. Ce jour là, le premier acte officiel du gouvernement de l'époque était pris pour ordonner l'abandon des harkis et de leurs familles à leur propre sort sur le sol algérien. Enfin, la délégation du Groupe de contact a profité de cette occasion pour rappeler au directeur de cabinet du ministre l'engagement du président de la République du 5 avril 2012, toujours pas honoré à ce jour, de reconnaître publiquement l'abandon, les massacres de harkis et les conditions d'accueil des familles rescapées dans des camps en France.

Cette rencontre ayant été reclamée depuis plusieurs jours par les associations signataires du texte collectif contre la proposition de loi sur le 19 mars 1962, elle a permis à l'équipe de collaborateurs du ministre de prendre la mesure du climat de colère qui règne dans les communautés harkis et rapatriés d'Algérie.

Samedi 20 février 2012, un peu plus de 300 personnes se sont rassemblés à Nice pour exprimer leur opposition à la proposition de loi relative au 19 mars 1962 qui sera débattue dans les prochains jours au Sénat. Nous publions ci-aprés l'article de Nice Matin faisant état de cette manifestation dans le sud-est de la France. Christian ESTROSI, député-maire UMP de Nice a pris part à cette manifestation. Sa formation politique, l'UMP, a annoncé qu'elle voterait contre le texte jeudi prochain au Sénat.

            ------------------

 Harkis : une réunion restreinte qui se voudrait secrète ?

Source Article : Harkis et droits de l'homme

Logo Harkis et droits de l'homme   

Maurice Braud, directeur de cabinet de Kader Arif, ministre délégué aux anciens combattants, Serge Barcellini, conseiller spécial du ministre, recevaient quelques représentants d’associations de harkis ce vendredi 19 octobre 2012. A l’évidence, toutes les associations n’ont pas été conviées : l’association harkis et droits de l’Homme, en tout cas, ne l’a pas été.

Ainsi, comme du temps de Sarkozy avec Frémont (lire en ligne), l’association harkis et droits de l’Homme constate que M. Barcellini - conseiller, lui-même conseillé par on ne sait qui - trie ses invités. Nous aimerions savoir sur quels critères. Le respect des principes de la vie démocratique et citoyenne est en jeu. Un 25 septembre pour rien, des réunions en catimini, nous voilà revenus au temps de l’ère Sarkozy. Le changement, c’est maintenant.

Puisqu’il apparait qu’il s’agissait de prendre la température des associations de harkis sur le 19 mars, puisqu’il apparait que les représentants de toutes les associations présentes, sauf une, s’y seraient prononcées très clairement contre la proposition de loi, nous rappelons à Maurice Braud et au conseiller spécial la position de harkis et droits de l’Homme : voir en ligne le courrier envoyé à des sénateurs le 15 octobre. 

---------------- 

l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins , et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article